Actualité

Trophée du Futur : preview des 1/4

Le Trophée du Futur démarre ce vendredi à Dijon. Les huit meilleurs équipes de la saison se rencontrent sur trois jours dans un tournoi à élimination directe sous le même format que la Leaders Cup.

Chalons-Reims (4ème) – Chalon-sur-Saône (6ème)

Heure : 13h00




Saison régulière :
J10 - Chalons-Reims – Chalon-sur-Saône : 95-87
J33 – Chalon-sur-Saône – Chalons-Reims : 78-62


Le duel : Babacar Niasse – Nikola Knezevic
Le premier a réalisé une bonne saison, à l'image de la base arrière Chalonnaise, affichant 17,4 points marqués de moyenne, 4,5 rebonds, 3,1 passes et 1,7 interception. En face, Nikola Knezevic a souvent été décisif avec des tirs très importants en fin de match comme à Nanterre dans une équipe du CCRB qui a été l'une des surprises de la saison.


Le match :
Une victoire partout cette saison. La plus récente pour les hommes de Romain Chenaud qui ont fait une saison globalement en dent de scie pouvant se rapprocher de Bourg-en-Bresse comme perdre face à Limoges. L'ELAN a terminé la saison avec trois victoires. De son côté, le CCRB en a surpris plus d'un cette saison. Magnifique quatrième, les joueurs de Patrice Koenig se sont imposés face au local de l'étape pour la dernière journée. Un match qui s'annonce serré de bout en bout entre deux attaques prolifiques (plus de 80 points marqués par rencontre).



Bourg-en-Bresse (2ème) – Nanterre (7ème)

Heure : 15h30.


Saison régulière :
J2 – Nanterre – Bourg-en-Bresse : 72-71
J33 – Bourg-en-Bresse – Nanterre : 71-59


Le duel : Mbaye Ndiaye – Aboubakar Jaiteh
Le poste 3 Burgien est l'une des révélations de la saison en championnat Espoirs. En 24 minutes en moyenne, il cumule 13,8 points, 7,1 rebonds, 2,2 passes décisives et 1,9 contre pour 18,3 d'évaluation. Surtout, il a terminé la saison en trombe avec un seul match en dessous des 20 d'évaluation lors de ses six dernières sorties. Style très différent en face avec un excellent shooteur. Capable de prendre feu derrière la ligne à trois points, Aboubakar Jaiteh est l'arme numéro 1 de la ligne extérieure de Nanterre.


Le match :
Bourg-en-Bresse part clairement favori dans cette rencontre. Après un départ moyen et deux défaites en six matchs, la JL n'a perdu que deux rencontres lors des vingt-huit journées suivantes... face à Cholet. De son côté, Nanterre a très bien terminé la saison avec quatre victoires lors des cinq derniers matchs. Au contraire du premier match, on assistera à une opposition d'équipes qui basent leur force sur la défense.



Cholet (1er) – Gravelines-Dunkerque (5ème)

Heure : 18h00.


Saison régulière :
J8 – Gravelines-Dunkerque – Cholet : 72-99
J23 – Cholet – Gravelines-Dunkerque : 102-93


Le duel : Karlton Dimanche – Lucas Bourhis
Les deux meneurs de jeu vont se faire face vendredi. Dans des styles très différents, Karlton Dimanche beaucoup basé sur le jeu de percussion et une activité défensive qui lui donne des paniers faciles alors que Lucas Bourhis est un excellent shooteur et organisateur.


Le match :
Avec une seule défaite cette saison, Cholet fait figure d'épouvantail dans cette version 2019 du Trophée du Futur et démarrera toutes les rencontres en favori. De son côté, le BCM subit depuis quelques semaines l'absence de Matthias Flosse mais parvient à trouver des ressources autres notamment avec un excellent Louis Marnette en cette fin de saison. À suivre.



Dijon (3ème) – Pau-Lacq-Orthez (8ème)

Heure : 20h30.


Saison régulière :
J4 – Dijon – Pau-Lacq-Orthez : 68-57
J19 – Pau-Lacq-Orthez – Dijon : 70-78


Le duel : Louis Weber – Yohan Choupas
Encore un duel de meneurs pour ce match. Le premier a superbement drivé son équipe tout au long de la saison l'emmenant à une superbe troisième place, sans pour autant avoir peur de prendre ses responsabilités lorsque que cela s'est avéré nécessaire. En face, Yohan Choupas a eu besoin d'un temps d'adaptation après ses années INSEP mais montre de plus en plus de (très) bonnes choses au fil des semaines.


Le match :
Dijon, à domicile, et avec sa force collective partira forcément favori dans ce match mais attention à la surprise. Lors du match retour, les joueurs de Vincent Dumestre ne s'étaient imposés qu'en prolongation.