Espoirs - 15ème journéeTerminé
Strasbourg75
Châlons-ReimsChâlons-Reims86
05-12-2018 16:00
Espoirs - 15ème journéeTerminé
Pau-Lacq-Orthez64
NanterreNanterre61
05-12-2018 18:00
Espoirs - 12ème journéeTerminé
Fos-sur-Mer71
MonacoMonaco72
07-12-2018 17:00
PROB - 8ème journéeTerminé
Caen86
PoitiersPoitiers85
07-12-2018 20:00
PROB - 8ème journéeTerminé
Vichy-Clermont68
RoanneRoanne94
07-12-2018 20:00
PROB - 8ème journéeTerminé
Gries-Oberhoffen85
EvreuxEvreux79
07-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 12ème journéeTerminé
Fos-sur-Mer80
MonacoMonaco77
07-12-2018 20:00
PROB - 8ème journéeTerminé
Denain73
Saint-ChamondSaint-Chamond79
07-12-2018 20:00
PROB - 8ème journéeTerminé
Paris69
RouenRouen79
07-12-2018 20:30
PROB - 8ème journéeTerminé
Nantes76
Aix-MaurienneAix-Maurienne77
07-12-2018 20:30
Espoirs - 12ème journéeTerminé
Boulazac64
StrasbourgStrasbourg77
08-12-2018 15:30
Espoirs - 12ème journéeTerminé
Chalon/Saône95
Gravelines-DunkerqueGravelines-Dunkerque70
08-12-2018 17:00
Espoirs - 12ème journéeTerminé
Bourg-en-Bresse91
CholetCholet97
08-12-2018 17:00
Espoirs - 12ème journéeTerminé
Le Mans81
LimogesLimoges84
08-12-2018 17:00
Espoirs - 12ème journéeTerminé
Nanterre96
AntibesAntibes64
08-12-2018 17:00
Espoirs - 12ème journéeTerminé
Dijon92
LevalloisLevallois59
08-12-2018 17:00
Jeep® ÉLITE - 12ème journéeTerminé
Boulazac62
StrasbourgStrasbourg79
08-12-2018 18:30
Jeep® ÉLITE - 12ème journéeTerminé
Chalon/Saône100
Gravelines-DunkerqueGravelines-Dunkerque102
08-12-2018 20:00
PROB - 8ème journéeTerminé
Blois80
NancyNancy71
08-12-2018 20:00
PROB - 8ème journéeTerminé
Orléans70
LilleLille76
08-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 12ème journéeTerminé
Bourg-en-Bresse95
CholetCholet86
08-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 12ème journéeTerminé
Nanterre78
AntibesAntibes73
08-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 12ème journéeTerminé
Le Mans60
LimogesLimoges68
08-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 12ème journéeTerminé
Dijon79
LevalloisLevallois75
08-12-2018 20:00
PROB - 8ème journéeTerminé
Quimper94
ChartresChartres78
08-12-2018 20:00
Espoirs - 12ème journéeTerminé
Le Portel83
Lyon-VilleurbanneLyon-Villeurbanne68
09-12-2018 15:00
Jeep® ÉLITE - 12ème journéeTerminé
Le Portel69
Lyon-VilleurbanneLyon-Villeurbanne72
09-12-2018 18:30
Espoirs - 12ème journéeTerminé
Châlons-Reims83
Pau-Lacq-OrthezPau-Lacq-Orthez72
10-12-2018 17:30
Jeep® ÉLITE - 12ème journéeTerminé
Châlons-Reims88
Pau-Lacq-OrthezPau-Lacq-Orthez95
10-12-2018 20:45
Espoirs - 15ème journéeTerminé
Bourg-en-Bresse93
MonacoMonaco66
11-12-2018 15:00
Espoirs - 15ème journée
Levallois0
Lyon-VilleurbanneLyon-Villeurbanne0
12-12-2018 16:30
Espoirs - 15ème journéeTerminé
Le Mans75
Fos-sur-MerFos-sur-Mer77
12-12-2018 17:30
Espoirs - 13ème journée
Gravelines-Dunkerque0
Bourg-en-BresseBourg-en-Bresse0
14-12-2018 16:30
Espoirs - 13ème journée
Levallois0
Le PortelLe Portel0
14-12-2018 17:00
Espoirs - 13ème journée
Antibes0
BoulazacBoulazac0
14-12-2018 17:30
PROB - 9ème journée
Aix-Maurienne0
Gries-OberhoffenGries-Oberhoffen0
14-12-2018 20:00
PROB - 9ème journée
Saint-Chamond0
BloisBlois0
14-12-2018 20:00
PROB - 9ème journée
Roanne0
CaenCaen0
14-12-2018 20:00
PROB - 9ème journée
Quimper0
OrléansOrléans0
14-12-2018 20:00
PROB - 9ème journée
Poitiers0
DenainDenain0
14-12-2018 20:00
PROB - 9ème journée
Lille0
ParisParis0
14-12-2018 20:00
PROB - 9ème journée
Evreux0
ChartresChartres0
14-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 13ème journée
Gravelines-Dunkerque0
Bourg-en-BresseBourg-en-Bresse0
14-12-2018 20:00
PROB - 9ème journée
Nantes0
Vichy-ClermontVichy-Clermont0
14-12-2018 20:30
Jeep® ÉLITE - 13ème journée
Antibes0
BoulazacBoulazac0
14-12-2018 20:30
Jeep® ÉLITE - 13ème journée
Levallois0
Le PortelLe Portel0
14-12-2018 20:30
Espoirs - 13ème journée
Monaco0
DijonDijon0
15-12-2018 15:00
Espoirs - 13ème journée
Cholet0
NanterreNanterre0
15-12-2018 16:30
Espoirs - 13ème journée
Lyon-Villeurbanne0
Châlons-ReimsChâlons-Reims0
15-12-2018 16:30
Espoirs - 13ème journée
Limoges0
Fos-sur-MerFos-sur-Mer0
15-12-2018 17:00
Jeep® ÉLITE - 13ème journée
Monaco0
DijonDijon0
15-12-2018 18:30
Jeep® ÉLITE - 13ème journée
Cholet0
NanterreNanterre0
15-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 13ème journée
Limoges0
Fos-sur-MerFos-sur-Mer0
15-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 13ème journée
Lyon-Villeurbanne0
Châlons-ReimsChâlons-Reims0
15-12-2018 20:00
PROB - 9ème journée
Nancy0
RouenRouen0
15-12-2018 20:00
Espoirs - 13ème journée
Pau-Lacq-Orthez0
Le MansLe Mans0
16-12-2018 15:00
Jeep® ÉLITE - 13ème journée
Pau-Lacq-Orthez0
Le MansLe Mans0
16-12-2018 18:30
Espoirs - 13ème journée
Strasbourg0
Chalon/SaôneChalon/Saône0
17-12-2018 17:30
Jeep® ÉLITE - 13ème journée
Strasbourg0
Chalon/SaôneChalon/Saône0
17-12-2018 20:45
PROB - 10ème journée
Vichy-Clermont0
Aix-MaurienneAix-Maurienne0
18-12-2018 20:00
PROB - 10ème journée
Caen0
Saint-ChamondSaint-Chamond0
18-12-2018 20:00
PROB - 10ème journée
Blois0
LilleLille0
18-12-2018 20:00
PROB - 10ème journée
Chartres0
NancyNancy0
18-12-2018 20:00
PROB - 10ème journée
Orléans0
PoitiersPoitiers0
18-12-2018 20:00
PROB - 10ème journée
Denain0
RoanneRoanne0
18-12-2018 20:00
PROB - 10ème journée
Gries-Oberhoffen0
NantesNantes0
18-12-2018 20:00
PROB - 10ème journée
Rouen0
EvreuxEvreux0
18-12-2018 20:30
Espoirs - 14ème journée
Gravelines-Dunkerque0
Pau-Lacq-OrthezPau-Lacq-Orthez0
21-12-2018 16:30
Espoirs - 14ème journée
Châlons-Reims0
LimogesLimoges0
21-12-2018 17:00
PROB - 11ème journée
Quimper0
NantesNantes0
21-12-2018 20:00
PROB - 11ème journée
Roanne0
OrléansOrléans0
21-12-2018 20:00
PROB - 11ème journée
Evreux0
LilleLille0
21-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 14ème journée
Châlons-Reims0
LimogesLimoges0
21-12-2018 20:00
PROB - 11ème journée
Aix-Maurienne0
RouenRouen0
21-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 14ème journée
Gravelines-Dunkerque0
Pau-Lacq-OrthezPau-Lacq-Orthez0
21-12-2018 20:00
Espoirs - 14ème journée
Monaco0
StrasbourgStrasbourg0
22-12-2018 14:30
Espoirs - 14ème journée
Chalon/Saône0
Le MansLe Mans0
22-12-2018 15:00
Espoirs - 14ème journée
Lyon-Villeurbanne0
Bourg-en-BresseBourg-en-Bresse0
22-12-2018 16:30
Espoirs - 14ème journée
Dijon0
CholetCholet0
22-12-2018 17:00
Espoirs - 14ème journée
Fos-sur-Mer0
AntibesAntibes0
22-12-2018 17:00
Espoirs - 14ème journée
Boulazac0
LevalloisLevallois0
22-12-2018 17:00
Espoirs - 14ème journée
Nanterre0
Le PortelLe Portel0
22-12-2018 17:00
Jeep® ÉLITE - 14ème journée
Chalon/Saône0
Le MansLe Mans0
22-12-2018 18:30
PROB - 11ème journée
Vichy-Clermont0
CaenCaen0
22-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 14ème journée
Nanterre0
Le PortelLe Portel0
22-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 14ème journée
Lyon-Villeurbanne0
Bourg-en-BresseBourg-en-Bresse0
22-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 14ème journée
Fos-sur-Mer0
AntibesAntibes0
22-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 14ème journée
Boulazac0
LevalloisLevallois0
22-12-2018 20:00
PROB - 11ème journée
Poitiers0
Saint-ChamondSaint-Chamond0
22-12-2018 20:00
PROB - 11ème journée
Chartres0
Gries-OberhoffenGries-Oberhoffen0
22-12-2018 20:00
PROB - 11ème journée
Nancy0
DenainDenain0
22-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 14ème journée
Dijon0
CholetCholet0
22-12-2018 20:30
PROB - 11ème journée
Blois0
ParisParis0
23-12-2018 17:00
Jeep® ÉLITE - 14ème journée
Monaco0
StrasbourgStrasbourg0
23-12-2018 18:30

Actualité

L'homme de base

Discret en dehors des terrains, Trenton Meacham (1,90 m, 28 ans) est en revanche flamboyant sur le parquet où il fait figure de clé de voute pour l’édifice nanterrien.

« Il y a le problème Meacham à gérer. » La tirade est signée Vincent Collet, dans les colonnes des Dernières Nouvelles d’Alsace, juste avant la réception de Nanterre par Strasbourg au début du mois d’octobre. A l’heure d’ouvrir sa saison, le sélectionneur national identifiait Trenton Meacham comme danger numéro pour ses troupes. « Je prends ça comme un compliment », commentait sobrement l’intéressé quand on lui a rapporté les propos du technicien de la SIG. « Mais je pense qu’on a une équipe bien équilibrée. Peut-être que plusieurs équipes me ciblent mais nous avons plein de gars capables de faire la différence pour l’équipe. »

Si Nanterre ne se résume bien évidemment pas à son meneur américain, force est d’admettre que ce dernier explique en grande partie les récents succès de la JSF. D’ailleurs, la sentence de Vincent Collet doit probablement beaucoup au souvenir douloureux des dernières finales de Pro A, notamment lors de ce match 2 remporté par Nanterre à Strasbourg où Meacham avait posé des problèmes insolubles aux Alsaciens (26 points, 4 passes et 17 d’évaluation pour le meneur de la JSF), qui ne se relèveront jamais de cette défaite à domicile. « Il a fait un très gros match à Strasbourg lors de ces finales mais sinon il a été dans la lignée de ce qu’il a fait dans la saison régulière », rappelle pour sa part Pascal Donnadieu, l’entraîneur de Nanterre. « Autant on a quelques joueurs qui ont sérieusement haussé leur niveau de jeu en playoffs l’an dernier, autant je n’ai pas vu de différences phénoménales concernant Trenton. J’ai une telle image de lui que j’ai tendance à banaliser ses performances. C’est un fort joueur sur qui tu peux toujours compter et il nous avait apporté une telle plus-value en saison régulière que ça ne m’a pas marqué en playoffs. »

Il est vrai que cela fait désormais bien longtemps que Trenton Meacham a changé le visage de la JSF. Mais si l’histoire entre le joueur et le club des Hauts-de-Seine est si belle, c’est aussi parce qu’elle n’aurait pu ne jamais s’écrire.

« J’ai une telle image de lui que j’ai tendance à banaliser ses performances. » Pascal Donnadieu

 

Sous le maillot du PL il y a deux ans où il s'est révélé en Pro A

 

Formé à l’université d’Illinois, sa région natale, dont il est sorti en 2009, Meacham va d’abord établir sa carrière dans l’Europe germanophone. Une première saison à Wels, en Autriche puis une deuxième à Göttingen, en Allemagne, avant d’atterrir au Paris Levallois à l’été 2011. Avec les Parisiens, Meacham fait rapidement étalage de ses talents : QI basket, technique de dribble à toute épreuve et sang-froid digne d’un tueur à gage. Des qualités qui séduisent immédiatement l’entraîneur du voisin nanterrien. « Je l’ai tout de suite trouvé excellent et bien évidemment, je me disais que ce serait bien qu’il vienne chez nous », se remémore Donnadieu aujourd’hui. « Mais il a fait le choix de prendre sa retraite, donc la question a été vite réglée. »

Car en effet, à l’issue de la saison 2011-12, et malgré des statistiques tout à fait convenables (9,2 pts, 2,8 rbds, 3,3 pds), le joueur décide de raccrocher à la surprise générale, à seulement 26 ans. « J’étais arrivé à la conclusion qu’il était temps pour moi de passer à autre chose », explique avec le recul Trenton Meacham. « Avec ma femme, on préférait rentrer à la maison. Le basket ne dure qu’un temps et pour tout le monde, il faut un jour faire la transition. Je croyais que j’étais prêt pour cela, que le temps était venu pour moi. » Pourtant, après quelques semaines de calme, quelque chose le démange à nouveau. « Je me suis rendu compte à quel point cela me manquait de ne plus jouer au basket, peut-être même que cette expérience m’a permis d’apprécier encore plus le basket. J’étais jeune, en bonne santé, j’avais encore la chance de pouvoir faire ce métier à fond. » Back in business comme disent les Américains, et la mission est désormais de retrouver un club. Son agent se souvient alors que Pascal Donnadieu voulait ce joueur depuis longtemps et Nanterre est en difficulté sur le poste de meneur de jeu. Les échos de Philippe Da Silva, coéquipier de Meacham au Paris Levallois qui ne dit que du bien de la JSF, achèveront de convaincre le joueur de rejoindre le club. Avec les résultats que l’on sait.

« J’étais arrivé à la conclusion qu’il était temps pour moi de passer à autre chose »

 

L'année dernière en finale contre Strasbourg, à qui Meacham a posé des problèmes insolubles

 

Avec Meacham à la mène, la JSF va redresser la pente, au point de se qualifier pour les playoffs, avant de balayer tout le monde en phase finale jusqu’au titre de champion de France. Cette saison, encore, la JSF cartonne en Pro A avec 5 victoires en autant de matches et, dans le large collectif nanterrien, Meacham est l’homme le plus utilisé par Donnadieu (28 minutes en moyenne). « Il joue beaucoup parce qu’on a eu des petits soucis avec Kevin Lisch (blessé) et Je’Kel Foster qui était un peu à court physiquement », explique l’entraîneur. « Mais meneur de jeu, c’est un poste clé au basket. Quand en tant que coach, tu estimes que ce joueur-là colle à la philosophie de ton équipe et au jeu que tu souhaites mettre en place, forcément tu as tendance à lui faire beaucoup confiance. En plus c’est un garçon qui est à l’aise quand il joue beaucoup, tout ça fait que t’as envie de le laisser sur le terrain. »

Une régularité qui s’explique par l’hygiène de vie impeccable du garçon, aux dires de son entraîneur. Jamais d’excès, jamais d’alcool, du rab avant et après les séances prévues et un soin tout particulier aux petites choses qui font le professionnalisme, des étirements à la récupération. « Pour un coach c’est un rêve ! », résume Donnadieu, conscient d’avoir sous ses ordres une perle rare, à bien des égards. « C’est quelqu’un d’intellectuellement de haut niveau, il est instruit et il a reçu une éducation qui fait qu’il ne s’intéresse pas qu’au basket, ce n’est pas le profil type du basketteur américain devant sa playstation qui twitte toutes les deux minutes. »

« Pour un coach, c'est un rêve ! » Pascal Donnadieu

 

Trophée en main à Disneyland Paris, où Nanterre est allé fêter son titre de champion de France

 

Ainsi, là où certains profitent de Paris et ses environs pour la vie nocturne, Meacham, lui, se délecte de la richesse culturelle de la capitale. De Montmartre à Notre-Dame, du Champ de Mars au jardin des Tuileries, les plus beaux endroits de Paris n’ont plus de secret pour lui. « Quand on a un jour ou une après-midi de repos, ma femme et moi allons nous promener dans Paris, cette ville si magnifique », apprécie le joueur. « Se promener, prendre un café, se mêler aux Parisiens, on adore ça. » Ce qui n’empêche pas Meacham de se concentrer pleinement au basket avec la JSF, où il montre l’exemple sur et en dehors du terrain. « Ce n’est pas un leader vocal, pas le mec qui va pousser un coup de gueule mais de par son comportement, son professionnalisme, c’est un leader », ponctue Donnadieu. « Tu ne peux que le suivre. Il y a des garçons qui s’égarent un peu, pour moi c’est facile de leur montrer Trent comme exemple : travail, rigueur, pas d’états d’âme. Et puis c’est un garçon complet, cohérent, il n’a pas vraiment de point faible des deux côtés du terrain. Il y a peut-être des mecs plus forts, plus scoreurs mais certainement pas d’aussi complet. En tout cas, si je devais choisir un meneur parmi tous les meneurs de Pro A, je garderais Trent. »

Que Vincent Collet se rassure, il n’est pas le seul cette année à devoir « gérer le problème Meacham. »