Sixième homme

DLSIxiemeHomme – J32 : Gerald Robinson (Monaco) : "Je fais ce qui est le mieux pour que l'équipe gagne"

Gerald Robinson a été l’un des bourreaux des Strasbourgeois dans la victoire cinglante de Monaco au Rhénus. L’arrière est en grande forme à une dizaine de jours du début des Playoffs…

Gerald Robinson, ici en défense sur Jarell Eddie, a scoré 23 points en sortant du banc au Rhénus (Photo : P.Gigon) 


Gerald Robinson élu DLSIxiemeHomme de la journée après une victoire monégasque à Strasbourg ? Cela ne vous dit rien ? Le scénario identique s’est produit en fin de saison dernière, lors de la 29e journée. À croire que le « guard » de la Roca Team aime l’ambiance du Rhénus et que le fait de démarrer sur le banc ne le gêne aucunement. 

Mardi dernier, il a assuré 23 points à 9/12 aux tirs, égalant son meilleur score personnel de la saison. Surtout, les Monégasques ont proprement balayé les Strasbourgeois sur leur parquet : 101-71 ! « Nous avons très bien démarré le match », décrit le numéro 22. « Notre coach avait un bon plan de jeu et nous l’avons bien exécuté. On a rentré nos tirs. » 

Et la SIG a rapidement été dépassée par le rythme et l’intensité de l’équipe en forme de la Jeep® ÉLITE – une seule défaite sur la phase retour. « Bien sûr, Strasbourg avait plusieurs joueurs absents mais cela fait partie du jeu », reprend Robinson. « Nous aussi avons eu des absents pendant une bonne partie de la saison. » 

Lui-même a été sur la touche pendant douze matches. « J’ai manqué une partie importante de la saison. Je n’ai pas pu aider mon équipe lors du dernier match d’EuroCup (qualificatif pour les quarts de finale). Tout ce que je pouvais faire, c’était d’attendre d’être remis de ma blessure et de revenir plus fort. » 

En vérité, on n’a pas retrouvé le même Gerald Robinson que l’an passé. Le scoreur insaisissable, parfois écoeurant d’adresse pour ses adversaires (15,9 points à 54,9%) s’est mué en un arrière créateur très complet : 11,4 points à 49,7%, 3,4 rebonds, 4,7 passes. Sans faire de bruit, Robinson est le 15e meilleur passeur du championnat, et le n°1 si enlève les purs meneurs de ce classement. « L’année dernière, je scorais plus. Cette année, j’apporte d’autres façons. Je fais juste ce qui est le mieux pour que l’équipe gagne. Mon jeu n’a pas vraiment changé, mais nous avons des joueurs très différents. L’année dernière, nous avions un passeur phénoménal avec D.J. Cooper. Cette année, nous avons un pivot très athlétique avec Erick Buckner. C’est différent. » 

Différent comme l’état d’esprit de cette équipe, plus stable émotionnellement que sa devancière. Pour Gerald Robinson, tout est une question de contexte : « Il ne faut pas oublier qu’à ce moment de la saison l’année dernière, nous venions juste de perdre la finale de la Champions League. Nous avions des raisons d’être dans l’émotion parce que c’était un choc pour nous. Cette année, nous avons perdu notre dernière compétition depuis un bon moment donc c’est une situation complètement différente. »

Forts de leurs 14 victoires sur les 15 derniers matches, les Monégasques sont en pleine confiance à l’approche des Playoffs. Ils viennent en outre de récupérer Amara Sy. « L’année dernière déjà, il avait raté beaucoup de matches. Il a quelques semaines pour reprendre le rythme avant les Playoffs. Il nous apporte des qualités différentes et complémentaires de nos autres postes que sont Georgi Joseph et Jarrod Jones. C’est bon de le voir de retour ! »