Sixième homme

#DLSIxiemeHomme - J18 : Vincent Sanford

Face à Pau le week-end dernier, le facteur X des Sharks d'Antibes est sorti du banc. Et cela n'a pas empêché Vee Sanford de réaliser une très belle performance : 27 points avec notamment un beau 4/5 à 3 points. Il est le #DLSIxièmeHomme de la J18.

 

Depuis le malaise dont a été victime Tim Blue, pierre angulaire du jeu offensif des Sharks, Antibes a dû se réinventer une attaque. Pourtant, les Azuréens, à 5 victoires pour 8 défaites avec Blue, parviennent à s’en sortir sans lui : 3 succès pour 2 revers en 5 journées. Et les performances de Vincent « Vee » Sanford (1,96 m, 27 ans, arrière) n’y sont pas pour rien. A Pau, le week-end dernier, ce sont même ses 27 points à 10 sur 12 aux tirs, dont un superbe 4 sur 5 derrière l’arc, qui ont permis aux Sharks de revenir dans le match et finalement l’emporter au Palais des Sports. Une performance qui lui vaut le titre de DLSIxièmeHomme de cette 18e journée. Julien Espinosa, le coach d’Antibes, pose pour LNB.fr un œil d’expert sur son arrière-shooteur né dans le Kentucky et formé entre Georgetown et Dayton.

L’œil de Julien Espinosa (coach des Sharks, sur Vincent Sanford) :

La performance de Vee Sanford à Pau…

« Sur cette rencontre à Pau, Vee Sanford a remis l’équipe sur les rails, des deux côtés du terrain, en attaque comme en défense. Son entrée en première mi-temps, il a apporté du dynamisme et du rythme ce qui nous a redonné de nouvelles opportunités. Alors qu’on prenait un éclat de 10 points, son entrée nous a permis de revenir dans le match. Ensuite, en seconde période, il a eu des opportunités de scoring derrière la ligne à trois-points et, sur cette séquence, il a fait un très beau 4 sur 4 sur des positions qu’ont su créer pour lui soit Jerel Blassingame, soit Mouphtaou Yarou. Mais lui a su parfaitement les exploiter et il a eu ainsi un vrai impact sur le scoring en seconde mi-temps, alors qu’en première, il avait été chercher ses points sur de la contre-attaque ou du jeu de transition. C’est un vrai match complet qu’il a fourni en attaque, tout en effectuant un gros boulot défensif sur Elie Okobo ou Chris Dove. »

Membre du cinq majeur ou Sixième Homme ?

« C’est le troisième match de suite qu’il commence sur le banc alors qu’il avait été presque toujours présent dans le cinq auparavant. Ce n’est pas une sanction du tout, simplement, on sait que nous avons deux jeunes arrières US dans l’effectif, avec des profils très différents mais pouvant chacun apporter une grosse plus-value. Sur la première partie de saison, Vee a été beaucoup dans le cinq. Mais là, compte tenu des modifications dans notre structure d’équipe suite à l’absence de Tim Blue, on a changé notre manière de jouer en attaque. Ce qui fait qu’on a préféré associer Tyler Harvey aux joueurs du cinq majeur, pour avoir un profil très menaçant au niveau du tir à trois-points. Vee entre ensuite en deuxième créateur en sortie de banc, et nous avions besoin de faire entrer quelqu’un comme ça en cours de match. »

L’Islande, la Colombie et la D3 allemande avant d’être repéré à Wuerzburg…

« Il a joué dans l’équipe réserve de Würzburg, en 3e division allemande, mais en cours de saison, ils l’ont pris dans l’équipe de Bundesliga et il y a été plutôt brillant. Pour le scouter, nous n’avions travaillé presque exclusivement que sur sa demi-saison en Allemagne, parce que lors de ses expériences précédentes, il évoluait dans des championnats pas assez proches du nôtre en terme de niveau de niveau de jeu. Ce qui nous a plu, c’est sa capacité à apporter des choses dans des rôles très différents. Parfois en sortie de banc, mais aussi, dans d’autres rencontres, avec un temps de jeu bien plus important. Ses responsabilités variaient d’un match à l’autre mais j’avais apprécié sa polyvalence. Et on savait qu’avec un organisateur comme Blassingame et un finisseur comme Tyler Harvey, il nous fallait un troisième homme dans notre propulsion arrière plus couteau suisse. C’est un energizer, capable d’avoir un gros volume de jeu sur le terrain et capable de couvrir beaucoup d’espace sur le terrain grâce à une grosse motricité et de bonnes qualités athlétiques pour son poste. C’est aussi quelqu’un qui ne rechigne pas à faire des efforts des deux côtés du terrain. C’est un joueur qui s’installe progressivement dans le rôle qu’on souhaitait le voir occuper en Pro A. En attaque, il saisit les opportunités quand elles se présentent. Là, sur le dernier match, il a eu plus de tirs ouverts, ce qui gonfle sa feuille de stats, mais il a eu le mérite de savoir les saisir. A Pau, nous lui devons beaucoup alors que nous étions un peu en train de nous laisser submerger. »