Actualité

Charles Kahudi : « Avec cette équipe, ça ne passera que par la défense »

Retour sur les déclarations clés du week-end, avec Charles Kahudi, Pascal Donnadieu, Zvezdan Mitrovic et Manu Schmitt.

Charles Kahudi a été l'un des grands artisans de la victoire de l'ASVEL face au leader (photo : Infinity Nine Media, Alexia Leduc).

Longtemps dominée par le MSB, l’ASVEL a renversé le match en haussant de plusieurs crans son niveau défensif dans le dernier quart-temps, remporté 23 à 11. « Avec cette équipe, ça ne passera que par la défense, parce que des points, on en mettra toujours »,a apprécié Charles Kahudi, excellent dimanche soir pour son retour à la compétition. «On aurait pu craquer, mais on a été très solides, on est resté unis, c’est vraiment une belle victoire. » Il n’aura évidemment pas échappé à l’ailier international que la Green Team a encore une belle marge de progression en défense. L’ASVEL possède la 7e défense du championnat aux points encaissés (75,7) et la 13e défense au pourcentage accordé à l’adversaire (47,1%). La saison du titre, en 2015-16, déjà avec Charles Kahudi, mais aussi David Lighty, Nicolas Lang, Darryl Watkins, l’ASVEL était la défense n°1 dans les deux catégories (68,8 points à 42,6%).

Pascal Donnadieu est inquiet

Samedi, Nanterre a enregistré sa deuxième défaite consécutive à domicile - sa troisième sur les quatre dernières journées - contre une équipe limougeaude privée de son meilleur marqueur, Kenny Hayes (73-75). Une courte défaite au retour de la trêve internationale, marquée par le faible apport de Terran Petteway (3 points en 10 minutes) et surtout de la paire intérieure Erik Murphy (3 points, 4 d’évaluation en 11 minutes) et Alade Aminu (0 point, -2 d’évaluation en 7 minutes). Les Franciliens ont perdu la bataille intérieure face à trois anciens de la maison, Brian Conklin, Jean-Frédéric Morency et Mam’ Jaiteh. Un mal récurrent depuis le début du championnat, qu’avaient tendance à masquer les shooteurs locaux.

« On a des joueurs qui sont bien en-deça de ce qu’on attend d’eux », a pointé Pascal Donnadieu sur le site basketactu.com. « Par rapport à ce qu’on a vu ce soir d’Alade Aminu et d’Erik Murphy, c’est très largement insatisfaisant. Le paradoxe, c’est qu’on est le mieux pendant les 17 minutes que Jean-Marc Pansa passe sur le terrain (…) Je ne vais pas vous cacher que je suis inquiet. Sur la durée ? Ca ne sera pas suffisant. » L’entraîneur a indiqué qu’il aimerait être fixé sur l’état physique d’Alade Aminu, touché au dos depuis quelques semaines, et a indiqué que des changements n’étaient pas à l’ordre du jour, sauf « avis médical ».  Par ailleurs co-leader de son groupe en BCL, l’équipe de Nanterre se déplace au Besiktas Istanbul mercredi puis au Mans lundi prochain.


Alade Aminu est en souffrance depuis plusieurs matches

Le nouveau D.J. Cooper

Pendant que Jean-Denys Choulet cherche en vain une solution pour remobiliser son équipe – « la solution ne peut venir que des joueurs. Qu’ils commencent à se respecter entre eux » -, Zvezdan Mitrovic a évidemment apprécié la prestation de la Roca Team, avec un bon D.J. Cooper à la baguette (4 points mais surtout 10 passes en 22 minutes en sortant du banc) : « Il commence à bien sentir son équipe, ses équipiers doivent le suivre. Ce soir, il a vraiment bien joué pour l’équipe », a déclaré Mitrovic dans Nice-Matin. Quasi désintéressé par le scoring (4,2 points), le MVP 2016-17 tourne à 7,8 passes décisives en moyenne pour seulement 2,2 balles perdues depuis son arrivée sur le Rocher. Soit un meilleur ratio (3,5) que la saison dernière à Pau (2,5) ou en début de saison à Gravelines-Dunkerque (2,4).

 

Le BCM trop fort pour le HTV

L’équipe de Hyères-Toulon a chuté pour la première fois de la saison à domicile, face au BCM Gravelines-Dunkerque. Les Varois ont concédé 88 points face aux Maritimes, c’est 18 de plus que leur moyenne habituelle à la maison. Toutefois, la défaite est loin d’être infamante pour l’entraîneur du HTV, Manu Schmitt : « Il faut reconnaître quand l’adversaire est plus fort. A la base, on n’est pas régaté (sic) pour jouer dans le même championnat qu’eux*. Pour nous, il faut toujours faire un match quasi parfait. Les joueurs individuellement étaient très irréguliers. Notre objectif est le maintien. Si on veut réellement progresser, il faut aussi que l’on arrive à gérer nos temps faibles ».

* le HTV présente le plus petit budget de Pro A avec 2M€ tandis que le BCM est 7e avec 5,5 M€.