Actualité

Interview –

John Roberson : « Beaucoup de gens pensaient que je n’avais pas le niveau »

Elu joueur du mois de février, le meneur de Chalon John Roberson revient sur sa très bonne saison.

Après 4 victoires successives en championnat, Chalon-sur-Saône vient de s’incliner à Lyon-Villeurbanne ce week-end. Comment as-tu vécu cette défaite ?

Nos shoots ne sont pas rentrés alors qu’on a eu plusieurs occasions pour revenir dans le match (Chalon a manqué trois tris à trois-points sur la dernière possession), c’est une erreur que l’on a faite et il va falloir corriger cela. Mais je pense qu’on a plutôt bien défendu, le match n’était pas si mauvais pour nous mais c’est difficile de gagner quand on rate autant de tirs. Ce sont des choses qui arrivent parfois, il y a des soirs où ça ne rentre pas.

Cette défaite intervient quelques jours avant votre match aller contre Khimi Yuzhne en quart de finale de FIBA Europe Cup. Cela peut-il jouer en votre défaveur niveau confiance ?

On est toujours très confiant les uns dans les autres. On s’est bien préparé pur jouer contre cette équipe, on a fait beaucoup de séances vidéos et on va être prêt. C’est une bonne équipe, ça va être dur contre eux mais on croit en nos chances, et on est plutôt bon cette saison à domicile.

Vous n’êtes qu’à deux, éventuellement trois matches d’aller au Final 4 de la compétition, vous vous rapprochez donc de la possibilité de remporter un titre européen. Pensez-vous déjà à cette éventualité ?

En tout cas c’est très important pour nous. On n’est plus très loin, c’est vrai, et on croit vraiment en nos chances d’aller au Final 4. Il faut continuer à avancer dans cette compétition et si on pouvait se qualifier pour le Final 4, et le jouer à domicile devant notre public, avoir nos fans avec nous, ne pas avoir à faire de long voyage, ce serait un gros avantage.

Malgré votre défaite face à l’ASVEL, vous êtes toujours à égalité avec la 3e au classement en Pro A, avec deux défaites de retard sur le premier. Pensez-vous la première place encore jouable ou bien pensez-vous que Strasbourg est déjà trop loin ?

Aujourd’hui, on veut prendre les matches les uns après les autres parce qu’on ne peut pas savoir à l’avance ce que vont faire les autres équipes de leur côté. On va faire le mieux qu’on peut mais tout n’est pas entre nos mains.

Considérant le budget de l’équipe et ses résultats, Chalon a tout de la très bonne surprise de la saison. Vous-mêmes, en début d’exercice, pensiez-vous être capable de faire un tel parcours ?

Quand on a commencé à jouer ensemble en présaison, on s’est tous dit qu’on formait une bonne équipe, qu’il y avait quelque chose de spécial dans ce groupe, avec de la création, du scoring, du danger à l’intérieur comme à l’extérieur… On était confiant.

« Jouer en Pro A, c’est une vraie opportunité dans ma carrière »

 

Petit par la taille mais grans par le talent

 

Tu es l’un des éléments important de cette équipe avec le 3e temps de jeu (29 minutes), la 3e meilleure moyenne au scoring (14,3 pts), la 2e à l’évaluation (16,3)… Es-tu satisfait de ton basket cette saison ?

Je ne dirai pas satisfait parce que je pense qu’on peut toujours jouer mieux et je considère qu’il y a encore beaucoup d’aspects de mon jeu que je peux améliorer. Mais je suis très content que l’équipe soit là où elle est, qu’elle rencontre beaucoup de succès cette saison.

Tu as été élu joueur du mois de février, qu’as-tu ressenti en apprenant la nouvelle ?

C’est un grand honneur pour moi, surtout que j’arrivais de Suède, peu de monde me connaissait dans cette ligue. Ca veut dire beaucoup pour moi surtout que ce sont les fans qui votent, donc ça veut dire que beaucoup de gens m’apprécient et c’est un vrai plaisir.

Le mois d’avant, c’était ton coéquipier Devin Booker qui était élu, cela montre que Chalon est en forme !

(Rires) C’est vrai ! On a beaucoup de très bons joueurs dans cette équipe et cela se traduit par des victoires. On aime jouer ensemble et plusieurs joueurs ici peuvent faire des stats.

Et quand on voit ton match contre Nancy, avec 35 d’évaluation à la clé, on se dit que le mois de mars n’est pas mal parti non plus…

(Rires) J’espère ! Le plus important c’est d’être régulier. Il y a beaucoup de pression sur mes épaules cette année donc je me dois d’être régulier. Mes coéquipiers me rendent les choses simples et quand on a l’opportunité de faire des bonnes choses, il faut répondre présent.

Il y a plusieurs très bons meneurs de jeu cette année en Pro A, toi bien sûr mais aussi Michael Thompson à Pau, Rodrigue Beaubois à Strasbourg, Andrew Albicy à Gravelines… Quel est le meilleur meneur d’après toi ?

Je ne sais pas qui est le meilleur parce que nous avons tous nos spécificités mais pour moi, le plus dur à affronter est Rodrigue Beaubois. Il est rapide, adroit, et il a une capacité à scorer dans toutes les positions, c’est aussi un meneur plus grand que moi et tout ça le rend très dur à jouer.

Avant de rejoindre la France, tu étais une petite star du championnat suédois après être passé par la Suisse, la Hongrie, la Slovénie… Que des « petits » championnats en somme. Jouer en Pro A cette année, est-ce l’occasion pour toi de montrer ce que tu sais faire à un meilleur niveau ?

Oui, absolument. Il y a beaucoup de très bons joueurs à être passés par cette ligue et il y en a encore beaucoup donc jouer en Pro A, c’est une vraie opportunité dans ma carrière. Je remercie mon coach de m’avoir donné ma chance à Chalon et je m’estime très chanceux d’être ici.

« Je ne voyais aucune raison de ne pas rester un an de plus »

 

Bonne nouvelle pour les fans Chalonnais, John Roberson sera toujours là l'an prochain

 

As-tu le sentiment d’avoir été sous-estimé avant cela ?

Oui, ça a été une constante dans ma carrière. Beaucoup de gens pensaient que je n’avais pas le niveau à cause de ma taille… Mais quels que soient les opinions, mon but a toujours été de progresser, devenir un meilleur basketteur, montré aux sceptiques qu’ils avaient tort et que je pouvais être compétitif à haut niveau. Et je ne changerai jamais d’état d’esprit.

Tu as récemment prolongé pour une saison avec Chalon, quelles ont été les raisons à ce choix ?

J’aime ce club. Les systèmes sont parfaits pour moi, le coach me fait confiance, j’aime la ville et je n’ai aucun problème avec qui que ce soit dans l’organisation, tout est très pro. Je suis dans une très bonne situation à Chalon et je ne voyais aucune raison de ne pas rester un an de plus.

Chalon est une équipe spectaculaire, avec un basket tourné vers l’attaque avec beaucoup de possessions, du rythme, des shoots rapides, de la transition… Avais-tu déjà joué ce type de basket avant cela ?

Quand j’étais au collège, ce n’était pas du run and gun mais on jouait vite et c’est clairement le basket qui me convient. On prend des shoots rapides mais on essaie de prendre des bons shoots quand même. En plus il y a plein de scoreurs dans l’équipe donc ça convient bien à tout le monde. J’ai déjà joué du basket offensif avant Chalon mais jusqu’à présent, ça ne s’est jamais traduit par des succès. Jouer un basket d’attaque mais en gagnant, comme ici à Chalon, ça c’est nouveau en revanche.

Es-tu plus à l’aise avec ce type de basket plutôt qu’avec un jeu plus à l’européenne, en contrôle avec beaucoup de demi-terrain ?

J’aime le basket qu’on joue en ce moment, tempo rapide, course, et puis c’est le basket qui plaît aux fans.

En tant que meneur, qu’est-ce que ça fait d’avoir autant de bons joueurs à qui faire des passes ?

C’est génial. Les mecs ont tellement de talent que c’est facile pour moi, c’est facile de créer du jeu dans ces conditions.

Tu étais présent au All Star Game mais uniquement pour le concours des meneurs. L’année prochaine, figurer parmi les 12 meilleurs étrangers sera l’objectif ?

Clairement. Etre reconnu comme l’un des meilleurs joueurs de cette ligue, c’est vraiment mon objectif donc je ferai tout pour continuer à maintenir un bon niveau, histoire d’être sélectionné l’année prochaine.

par LNB
Source: Charlotte Geoffray

Betclic Game Center

Calendrier Pro A

Équipe domicile Score Équipe extérieur
24 septembre (1ère journée)
74 – 90 Monaco
LNB TV
77 – 92 Antibes
LNB TV
81 – 79 Cholet
LNB TV
87 – 67 Orléans
LNB TV
25 septembre (1ère journée)
73 – 71 Strasbourg
LNB TV
26 septembre (1ère journée)
75 – 70 Dijon
30 septembre (2ème journée)Pariez
20:30 Hyères-Toulon
01 octobre (2ème journée)Pariez
18:30 Limoges
19:00 Chalon/Saône
20:00 Pau-Lacq-Orthez

Classement Pro A

PROA – Classement à la 1ère journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Chalon/Saône 100 1v - 0d
2 Nanterre 100 1v - 0d
3 Monaco 100 1v - 0d
4 Antibes 100 1v - 0d
5 Hyères-Toulon 100 1v - 0d
6 Paris-Levallois 100 1v - 0d
7 Limoges 100 1v - 0d
8 Pau-Lacq-Orthez 100 1v - 0d
9 Le Mans 100 1v - 0d
10 Strasbourg 0 0v - 1d
11 Cholet 0 0v - 1d
12 Dijon 0 0v - 1d
13 Nancy 0 0v - 1d
14 Gravelines-Dunkerque 0 0v - 1d
15 Châlons-Reims 0 0v - 1d
16 Lyon-Villeurbanne 0 0v - 1d
17 Le Portel 0 0v - 1d
18 Orléans 0 0v - 1d

Calendrier Pro B

Équipe domicile Score Équipe extérieur
24 septembre (Disneyland Paris Leaders Cup PROB)
67 – 65 Le Havre
LNB TV
101 – 66 Saint-Chamond
LNB TV
27 septembre (Disneyland Paris Leaders Cup PROB)Pariez
20:00 Aix-Maurienne
20:00 Vichy-Clermont
20:00 Evreux
20:00 Charleville-Mézières
20:00 Lille
20:00 Nantes
30 septembre (Disneyland Paris Leaders Cup PROB)Pariez
20:00 Charleville-Mézières
20:00 Aix-Maurienne

Classement Pro B

PROB – Classement à la
Pos Équipe % Victoire Résultats

Matches TV

BILLETTERIE

  • Gravelines-Dunkerque
    Paris-Levallois

    PROA, 2ème journée

    Le 03 oct. 2016 à 20h30

    A partir de 8,90€

    Achetez votre place
  • Nanterre
    Orléans

    PROA, 2ème journée

    Le 01 oct. 2016 à 20h00

    A partir de 5€

    Achetez votre place
  • Dijon
    Le Portel

    PROA, 2ème journée

    Le 01 oct. 2016 à 20h00

    A partir de 5€

    Achetez votre place