ProB - Leaders Cup PROB - Demi-Finale AllerTerminé
Nancy86
AntibesAntibes85
12-11-2019 20:00
Espoirs - 9ème journée Terminé
Roanne 87
Le Mans Le Mans 88
15-11-2019 17:00
Espoirs - 9ème journée Terminé
Gravelines-Dunkerque82
Châlons-Reims Châlons-Reims 67
15-11-2019 17:00
Jeep® ÉLITE - 9ème journée Terminé
Roanne 100
Le Mans Le Mans 84
15-11-2019 20:00
ProB - 6ème journée Terminé
Blois89
Paris Basketball Paris Basketball 77
15-11-2019 20:00
ProB - 6ème journée Terminé
Denain87
Fos-sur-Mer Fos-sur-Mer 70
15-11-2019 20:00
ProB - 6ème journée Terminé
Lille66
Poitiers Poitiers 55
15-11-2019 20:00
ProB - 6ème journée Terminé
Vichy-Clermont83
Saint-Chamond Saint-Chamond 92
15-11-2019 20:00
ProB - 6ème journée Terminé
Saint-Quentin77
Nancy Nancy 92
15-11-2019 20:00
ProB - 6ème journée Terminé
Gries-Oberhoffen93
Evreux Evreux 90
15-11-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 9ème journée Terminé
Gravelines-Dunkerque71
Châlons-Reims Châlons-Reims 74
15-11-2019 20:00
ProB - 6ème journée Terminé
Nantes74
Aix-Maurienne Aix-Maurienne 78
15-11-2019 20:30
Espoirs - 9ème journée Terminé
Orléans 77
Le Portel Le Portel 69
16-11-2019 16:30
Espoirs - 9ème journée Terminé
Nanterre65
Boulogne-Levallois Boulogne-Levallois 76
16-11-2019 17:00
Espoirs - 9ème journée Terminé
Dijon85
Monaco Monaco 77
16-11-2019 17:00
Espoirs - 9ème journée Terminé
Bourg-en-Bresse 85
Lyon-Villeurbanne Lyon-Villeurbanne 81
16-11-2019 17:00
Espoirs - 9ème journée Terminé
Pau-Lacq-Orthez 75
Cholet Cholet 77
16-11-2019 17:00
Espoirs - 9ème journée Terminé
Strasbourg 75
Chalon/Saône Chalon/Saône 80
16-11-2019 17:00
Espoirs - 9ème journée Terminé
Boulazac80
Limoges Limoges 66
16-11-2019 17:00
Jeep® ÉLITE - 9ème journée Terminé
Strasbourg 95
Chalon/Saône Chalon/Saône 75
16-11-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 9ème journée Terminé
Pau-Lacq-Orthez 82
Cholet Cholet 83
16-11-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 9ème journée Terminé
Orléans 110
Le Portel Le Portel 62
16-11-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 9ème journée Terminé
Boulazac84
Limoges Limoges 81
16-11-2019 20:00
ProB - 6ème journée Terminé
Quimper73
Rouen Rouen 68
16-11-2019 20:00
ProB - 6ème journée Terminé
Souffelweyersheim73
Antibes Antibes 53
16-11-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 9ème journée Terminé
Dijon71
Monaco Monaco 85
16-11-2019 20:30
Jeep® ÉLITE - 9ème journée Terminé
Nanterre66
Boulogne-Levallois Boulogne-Levallois 81
17-11-2019 16:00
Jeep® ÉLITE - 9ème journée Terminé
Bourg-en-Bresse 82
Lyon-Villeurbanne Lyon-Villeurbanne 85
17-11-2019 18:00
ProB - Leaders Cup PROB - Demi-finale RetourTerminé
Antibes75
NancyNancy65
19-11-2019 20:00
Espoirs - 17ème journée Terminé
Châlons-Reims 82
Orléans Orléans 75
20-11-2019 17:00
Jeep® ÉLITE - 17ème journée Terminé
Châlons-Reims 91
Orléans Orléans 99
20-11-2019 20:00
Espoirs - 10ème journée
Le Portel0
Boulazac Boulazac 0
22-11-2019 17:00
Espoirs - 10ème journée
Boulogne-Levallois0
Chalon/Saône Chalon/Saône 0
22-11-2019 17:00
Jeep® ÉLITE - 10ème journée
Le Portel0
Boulazac Boulazac 0
22-11-2019 20:00
ProB - 7ème journée
Aix-Maurienne0
Souffelweyersheim Souffelweyersheim 0
22-11-2019 20:00
ProB - 7ème journée
Fos-sur-Mer0
Vichy-Clermont Vichy-Clermont 0
22-11-2019 20:00
ProB - 7ème journée
Saint-Chamond0
Gries-Oberhoffen Gries-Oberhoffen 0
22-11-2019 20:00
ProB - 7ème journée
Evreux0
Lille Lille 0
22-11-2019 20:30
ProB - 7ème journée
Rouen0
Denain Denain 0
22-11-2019 20:30
ProB - 7ème journée
Antibes0
Nantes Nantes 0
22-11-2019 20:30
Jeep® ÉLITE - 10ème journée
Boulogne-Levallois0
Chalon/Saône Chalon/Saône 0
22-11-2019 20:30
Espoirs - 10ème journée
Limoges0
Orléans Orléans 0
23-11-2019 17:00
Espoirs - 10ème journée
Cholet0
Dijon Dijon 0
23-11-2019 17:00
Espoirs - 10ème journée
Pau-Lacq-Orthez 0
Gravelines-Dunkerque Gravelines-Dunkerque 0
23-11-2019 17:00
Espoirs - 10ème journée
Le Mans 0
Strasbourg Strasbourg 0
23-11-2019 17:30
ProB - 7ème journée
Poitiers0
Blois Blois 0
23-11-2019 20:00
ProB - 7ème journée
Nancy0
Quimper Quimper 0
23-11-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 10ème journée
Cholet0
Dijon Dijon 0
23-11-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 10ème journée
Pau-Lacq-Orthez 0
Gravelines-Dunkerque Gravelines-Dunkerque 0
23-11-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 10ème journée
Limoges0
Orléans Orléans 0
23-11-2019 20:00
ProB - 7ème journée
Paris Basketball0
Saint-Quentin Saint-Quentin 0
23-11-2019 20:30
Jeep® ÉLITE - 10ème journée
Le Mans 0
Strasbourg Strasbourg 0
23-11-2019 20:30
Espoirs - 10ème journée
Monaco 0
Nanterre Nanterre 0
24-11-2019 13:00
Jeep® ÉLITE - 10ème journée
Monaco 0
Nanterre Nanterre 0
24-11-2019 16:00
Espoirs - 10ème journée
Lyon-Villeurbanne0
Châlons-Reims Châlons-Reims 0
25-11-2019 17:00
Espoirs - 17ème journée
Boulazac0
Strasbourg Strasbourg 0
25-11-2019 17:00
Jeep® ÉLITE - 10ème journée
Lyon-Villeurbanne0
Châlons-Reims Châlons-Reims 0
25-11-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 17ème journée
Boulazac0
Strasbourg Strasbourg 0
25-11-2019 20:00
Espoirs - 17ème journée
Chalon/Saône 0
Cholet Cholet 0
26-11-2019 17:00
Espoirs - 17ème journée
Limoges0
Bourg-en-Bresse Bourg-en-Bresse 0
26-11-2019 17:00
Espoirs - 17ème journée
Dijon0
Roanne Roanne 0
26-11-2019 17:00
Jeep® ÉLITE - 17ème journée
Chalon/Saône 0
Cholet Cholet 0
26-11-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 17ème journée
Dijon0
Roanne Roanne 0
26-11-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 17ème journée
Limoges0
Bourg-en-Bresse Bourg-en-Bresse 0
26-11-2019 20:00
ProB - 8ème journée
Saint-Quentin0
Saint-Chamond Saint-Chamond 0
26-11-2019 20:00
ProB - Leaders Cup PROB - Demi-Finale Aller
Vichy-Clermont0
NantesNantes0
26-11-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 17ème journée
Nanterre0
Pau-Lacq-Orthez Pau-Lacq-Orthez 0
27-11-2019 20:00
Espoirs - 11ème journée
Châlons-Reims 0
Monaco Monaco 0
28-11-2019 17:00
Jeep® ÉLITE - 11ème journée
Châlons-Reims 0
Monaco Monaco 0
28-11-2019 20:00
Espoirs - 11ème journée
Roanne 0
Pau-Lacq-Orthez Pau-Lacq-Orthez 0
29-11-2019 15:00
Espoirs - 11ème journée
Dijon0
Le Mans Le Mans 0
29-11-2019 17:00
ProB - 8ème journée
Denain0
Paris Basketball Paris Basketball 0
29-11-2019 20:00
ProB - 8ème journée
Gries-Oberhoffen0
Rouen Rouen 0
29-11-2019 20:00
ProB - 8ème journée
Vichy-Clermont0
Poitiers Poitiers 0
29-11-2019 20:00
ProB - 8ème journée
Lille0
Blois Blois 0
29-11-2019 20:00
ProB - 8ème journée
Nantes0
Evreux Evreux 0
29-11-2019 20:30
Jeep® ÉLITE - 11ème journée
Dijon0
Le Mans Le Mans 0
29-11-2019 20:30
Espoirs - 11ème journée
Orléans 0
Strasbourg Strasbourg 0
30-11-2019 14:30
Espoirs - 11ème journée
Lyon-Villeurbanne0
Le Portel Le Portel 0
30-11-2019 15:30
Espoirs - 11ème journée
Nanterre0
Limoges Limoges 0
30-11-2019 17:00
Espoirs - 11ème journée
Chalon/Saône 0
Bourg-en-Bresse Bourg-en-Bresse 0
30-11-2019 17:30
ProB - 8ème journée
Quimper0
Antibes Antibes 0
30-11-2019 20:00
ProB - 8ème journée
Souffelweyersheim0
Fos-sur-Mer Fos-sur-Mer 0
30-11-2019 20:00
ProB - 8ème journée
Nancy0
Aix-Maurienne Aix-Maurienne 0
30-11-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 11ème journée
Orléans 0
Strasbourg Strasbourg 0
30-11-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 11ème journée
Roanne 0
Pau-Lacq-Orthez Pau-Lacq-Orthez 0
30-11-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 11ème journée
Chalon/Saône 0
Bourg-en-Bresse Bourg-en-Bresse 0
30-11-2019 20:30
Jeep® ÉLITE - 11ème journée
Nanterre0
Limoges Limoges 0
01-12-2019 16:00
Jeep® ÉLITE - 11ème journée
Lyon-Villeurbanne0
Le Portel Le Portel 0
01-12-2019 17:00

Actualité

Yannis Morin (Châlons-Reims) : « Rudy Gobert, c’est comme un grand frère »

Auteur d’une copie XXL à Chalon lors de la dernière journée (38 d’éval !), le pivot du CCRB (2,08 m, 26 ans) est l’une des sensations de ce début de championnat. Il prend exemple sur Rudy Gobert pour franchir les étapes les unes après les autres.

Yannis Morin a été omniprésent dans la victoire du CCRB au Colisée (Photo : Charlotte Geoffray)


33 d’évaluation lors de la 1ere journée face à Pau-Lacq-Orthez. 38 dans la victoire au Colisée de Chalon-sur-Saône le week-end dernier. Yannis Morin (2,08 m, 26 ans) a livré deux des plus belles performances individuelles depuis la reprise de la Jeep® ÉLITE. Le Martiniquais, qui avait réalisé une fin de saison dernière remarquable dans les rangs de Châlons-Reims (15 d’éval sur les 11 dernières journées), présente la deuxième meilleure évaluation du championnat, juste derrière son coéquipier Jean-Baptiste Maille. Il semble avoir encore franchi un palier cet été. Un été passé en partie aux côtés du meilleur défenseur NBA et meilleur joueur français de la saison 2018-19, un certain Rudy Gobert. 

 

Yannis, quand tu étais au Centre Fédéral, tu es passé par les équipes de France jeunes, en U16 et en U18. Presque dix ans après, que te reste-t-il de ces expériences en bleu ? 



D’abord le fait de ne jamais avoir gagné de médaille. On avait le potentiel pour gagner des médailles plusieurs fois, et finalement, on n’a jamais gagné. Dans ma génération, les 93, ce sont quasiment tous des amis, encore aujourd’hui. J’ai beaucoup de contact en ce moment avec William Howard. Et chez les 92, il y a Rudy Gobert. 



Tu as pu côtoyer Rudy Gobert à Cholet, ton premier club. À l’époque, tu n’as pas réussi à percer en Jeep® ÉLITE. La marche était trop haute ?



Je ne voyais pas les choses comme cela. Je me disais qu’il fallait saisir le peu d’opportunités que j’aurais. La première année, j’avais la chance d’avoir des coéquipiers qui avaient une grosse expérience comme Marcus Goree, qui avait joué en Euroleague. Il me donnait beaucoup de conseils. Je voyais comment cela se passait avec Rudy aussi. Pour moi, c’était surtout dur physiquement, parce que j’étais beaucoup plus léger qu’aujourd’hui et j’avais beaucoup de mal, dans la dimension physique et le fait de jouer dur à l’intérieur. 

  


Cholet t’a prêté deux saisons en Pro B, d’abord à Denain sous les ordres de Jean-Christophe Prat puis au Havre. La Pro B était-elle une étape nécessaire dans ton développement, un passage obligé ?


Oui et non. Oui, parce que je jouais. Après les espoirs, je pense qu’il faut jouer pour connaître son propre niveau. Non, parce que je n’avais pas peur de jouer en Pro A. Mais il fallait que j’en passe par cette étape pour savoir à quel point j’en étais, et l’impact que je pouvais avoir dans une équipe. Des choses passent en espoirs et ne passaient pas en pro. Cela m’a permis de faire du tri dans mon jeu et de jouer beaucoup plus simple. 

 

En 2017, tu as eu l’opportunité de partir aux Etats-Unis. Oklahoma City t’a offert un contrat non-garanti. Finalement, tu as été coupé et tu as joué en G-League. Cette expérience américaine a-t-elle été un tournant dans ta carrière ? 


Personnellement, c’est l’une des meilleures expériences de ma vie. Certes, c’était un contrat non-garanti mais j’ai eu la chance de côtoyer de grands joueurs. J’ai bossé très durement. Malheureusement, j’ai fini par me blesser (une déchirure au mollet). Quand j’arrivais à la salle à 8h du matin, Russell Westbrook était déjà là en train de s’entraîner. Rudy m’avait prévenu, ces gars-là bossent plus que tout le monde et cela explique pourquoi ils jouent à ce niveau. Malgré la blessure, je sais que j’ai fait de bonnes choses là-bas et que ça leur a plu. 

 

Tu as aussi profité de ce séjour pour te forger un corps, et prendre 10 kilos… 


Quand je suis arrivé là-bas, ils m’ont dit clairement qu’il fallait que je prenne du poids si je voulais avoir une chance de jouer. Ils m’ont donné un objectif à atteindre, que j’ai atteint en 6 mois. Cela m’a fait le plus grand bien, mais cela n’a pas été simple. Ils ont changé mon alimentation. Je suis passé à 5 repas par jour, et de la muscu tous les jours, du lundi au dimanche, avec des exercices différents chaque jour. Les premiers jours, j’étais proche de vomir tellement je mangeais. Il fallait aussi avoir l’énergie pour tenir physiquement. Par rapport à l’Europe, tout se déroule sur une demi-journée, de 8 heures à 15 heures, et on a enchaîne musculation et basket. Ce n’est pas facile mais au bout de deux mois on s’adapte comme tout le monde. 


 
Tu as connu la G-League avec l’OKC Blue. Dans cette ligue où les joueurs cherchent à se montrer pour avoir un appel des franchises NBA, les grands voient rarement la balle à l’intérieur ? 


C’est ce que je me disais avant d’y jouer. Mais j’ai vu des intérieurs qui marquaient 30 points par match, qui avaient tous les ballons. Il faut avoir la bonne opportunité, être dans la bonne équipe. Surtout, il ne faut pas attendre le ballon mais aller le chercher. C’est quelque chose que j’ai essayé de faire. Malheureusement je n’ai fait que 4-5 mois et comme je sortais de blessure, je n’ai pas pu me donner à 100%. 



Tu as fini la saison 2017-18 au MSB où tu es champion de France, en livrant ton meilleur match lors de l’épilogue à Monaco (8 points, 6 rebonds, 15 d’évaluation). L’histoire est belle, non ? 



Oui, j’arrivais dans une équipe qui gagne. Je ne devais pas absolument essayer de marquer 20 points par match. Ils n’avaient pas besoin d’un scoreur mais d’un coéquipier qui fasse le sale boulot et aide au maximum l’équipe. J’ai montré que je m’étais renforcé physiquement et que j’étais capable de faire des stops défensifs. Quant au match du titre, c’est le match le plus important de ma carrière, mon plus beau souvenir. 



Au MSB en 2017-18, entouré de D.J. Stephens, Antoine Eïto, Mykal Riley et Chris Lofton (Photo : Dominique Breugnot)



Comment expliquer qu’après ce titre, tu n’as pas trouvé de club à la rentrée jusqu’à l’appel du pied de Nanterre puis de Châlons-Reims ? 


En vérité, j’ai eu beaucoup de propositions mais il était prévu que je retourne à Oklahoma City pour une deuxième année. Et finalement, à trois jours de mon départ, cela ne s’est pas fait. Changement de plan. Les rosters étaient remplis. Je me suis retrouvé sans club. Cela a été difficile. Il y a le moment quand on rentre à la maison et qu’on attend que son téléphone sonne. Ensuite, en tant que pigiste, on arrive dans une équipe, on veut aider les autres, il y a énormément de pression. Mais j’ai aimé cette pression. Cela fait partie du jeu. J’ai su saisir les opportunités. Sur la fin de saison, à Châlons-Reims, j’étais complètement intégré dans l’équipe. 

  


As-tu cherché à rejoindre un club plus huppé cet été ? 


Je cherchais surtout une équipe où j’aurais un rôle important. Cela se passait bien avec Châlons-Reims. J’ai reçu la proposition du club et je n’ai pas vraiment hésité à l’accepter.   



Depuis le début du championnat, tu as signé deux matches à 33 et 38 d’évaluation, mais aussi deux autres à 6 et 4 d’éval. Comment te l’expliques-tu ? 


Cela montre que j’ai encore à bosser. Je peux faire des bonnes choses comme je peux faire de la m…. Tout est mental. Je dois bosser sur ma façon de préparer mes matches et d’avoir le même mentalité chaque week-end, à chaque match. (…) Je sais que je suis capable de faire beaucoup de choses, que j’ai les moyens. Mon plus gros défaut, c’est d’être trop irrégulier. C’est ce que je dois corriger. 


 
Le point positif est que tu noircis toutes les colonnes statistiques. Tu es le deuxième meilleur rebondeur et le deuxième meilleur contreur du championnat… 


Je joue pour gagner. Et pour gagner, il faut défendre, courir, prendre des rebonds, passer la balle. C’est tout ce qui compte pour moi. Je préfère être un joueur polyvalent que juste un scoreur. 

 
Vous avez gagné deux fois à l’extérieur, au Mans et à Chalon, et perdu deux fois à la maison, contre Pau et Bourg. Quelles sont tes impressions sur le CCRB 2019-20 ? 


L’équipe de cette année est plus défensive et a beaucoup plus d’expérience. Cela partage beaucoup plus la balle. Il y a une bonne cohésion. Potentiellement, on peut aller beaucoup plus loin que l’année dernière. Je communique beaucoup avec les autres. J’aime qu’ils me disent ce que je dois corriger. Blake (Schilb) et Jimmy (Baron) ont de grosses carrières derrière eux. Tous les jours, ils donnent des conseils. C’est l’expérience qui parle. Tu sens qu’il faut les écouter et prendre exemple sur eux.


Ton acolyte au poste de pivot, Jo Passave, t’appelle affectueusement « sa girafe » et veut te voir au prochain All Star Game… 


(Rires) On se taquine tous les deux. Lui, c’est l’hippopotame (rires). Jo, c’était le premier à venir me voir quand je suis arrivé en tant que pigiste l’année dernière. Tout ce qu’il veut, c’est gagner, même s’il doit moins jouer. Avoir un coéquipier comme lui à son poste de jeu, c’est la cerise sur le gâteau. Tout ce que je fais aujourd’hui, c’est en partie grâce à lui, même si par moments on se tape dessus à l’entraînement (rires). Il me met en confiance tous les jours. Et puis, on est compétiteurs. On veut prouver à tout le monde que notre paire de pivots français peut y arriver, qu’on fait le boulot.


Rudy Gobert a retweeté ta perf du week-end dernier contre Chalon. Vous vous êtes entraîné ensemble cet été aux État-Unis. Quelle est votre relation avec Rudy ? 


Cet été, il m’a surtout conseillé mentalement, sur ce que je dois faire au niveau de ma préparation. Je dois me fixer des objectifs à court terme. Par exemple, faire 10 points-10 rebonds sur un match. Me fixer des objectifs à l’entraînement. Rudy, je le connais depuis que j’ai 14-15 ans. Je me suis toujours bien entendu avec lui. Il regarde de temps en temps ce que je fais. Après ce match, il était content pour moi. C’est comme un grand frère. Mais même si je fais quelque chose de bien, il va toujours me dire que ce n’est pas suffisant. Il sait que mon objectif c’est d’aller en NBA. C’est en voyant grand qu’on finit par aller loin. Il l’a prouvé.