Jeep® ÉLITE - Leaders Cup - 1/4 FinalesTerminé
Boulogne-Levallois82
CholetCholet74
14-02-2020 13:00
Jeep® ÉLITE - Leaders Cup - 1/4 FinalesTerminé
Lyon-Villeurbanne91
StrasbourgStrasbourg72
14-02-2020 15:30
Jeep® ÉLITE - Leaders Cup - 1/4 FinalesTerminé
Dijon104
Bourg-en-BresseBourg-en-Bresse79
14-02-2020 18:00
Jeep® ÉLITE - Leaders Cup - 1/4 FinalesTerminé
Monaco82
NanterreNanterre70
14-02-2020 20:30
Jeep® ÉLITE - Leaders Cup - 1/2 FinalesTerminé
Lyon-Villeurbanne88
Boulogne-LevalloisBoulogne-Levallois59
15-02-2020 18:00
Jeep® ÉLITE - Leaders Cup - 1/2 FinalesTerminé
Monaco81
DijonDijon83
15-02-2020 20:30
ProB - Leaders Cup PROB - Finale Terminé
Antibes58
NantesNantes73
16-02-2020 14:30
Jeep® ÉLITE - Leaders Cup - FinaleTerminé
Lyon-Villeurbanne69
DijonDijon77
16-02-2020 17:00
ProB - 17ème journée Terminé
Paris90
Lille Lille 78
16-02-2020 17:00
Espoirs - Demi-finalesTerminé
Team Vizade62
Team MenardTeam Menard69
17-02-2020 16:00
Espoirs - Demi-finalesTerminé
Team Romeyer88
Team HayTeam Hay87
17-02-2020 17:30
Espoirs - 3ème PlaceTerminé
Team Vizade87
Team HayTeam Hay83
18-02-2020 14:30
Espoirs - FinaleTerminé
Team Menard79
Team RomeyerTeam Romeyer96
18-02-2020 16:00
Espoirs - 22ème journée
Nanterre0
Châlons-Reims Châlons-Reims 0
25-02-2020 17:00
Espoirs - 30ème journée
Dijon0
Strasbourg Strasbourg 0
26-02-2020 18:30
Espoirs - 24ème journée
Châlons-Reims 0
Limoges Limoges 0
28-02-2020 17:00
Espoirs - 24ème journée
Gravelines-Dunkerque0
Pau-Lacq-Orthez Pau-Lacq-Orthez 0
28-02-2020 17:00
Espoirs - 24ème journée
Roanne 0
Boulogne-Levallois Boulogne-Levallois 0
28-02-2020 17:00
ProB - 21ème journée
Aix-Maurienne0
Nantes Nantes 0
28-02-2020 20:00
ProB - 21ème journée
Gries-Oberhoffen0
Fos-sur-Mer Fos-sur-Mer 0
28-02-2020 20:00
ProB - 21ème journée
Lille0
Denain Denain 0
28-02-2020 20:00
Jeep® ÉLITE - 24ème journée
Roanne 0
Boulogne-Levallois Boulogne-Levallois 0
28-02-2020 20:00
ProB - 21ème journée
Vichy-Clermont0
ParisParis0
28-02-2020 20:00
Jeep® ÉLITE - 24ème journée
Gravelines-Dunkerque0
Pau-Lacq-Orthez Pau-Lacq-Orthez 0
28-02-2020 20:00
ProB - 21ème journée
Saint-Chamond0
Saint-Quentin Saint-Quentin 0
28-02-2020 20:00
Jeep® ÉLITE - 24ème journée
Châlons-Reims 0
Limoges Limoges 0
28-02-2020 20:00
ProB - 21ème journée
Rouen0
Quimper Quimper 0
28-02-2020 20:30
ProB - 21ème journée
Antibes0
Souffelweyersheim Souffelweyersheim 0
28-02-2020 20:30
Espoirs - 24ème journée
Cholet0
Chalon/Saône Chalon/Saône 0
29-02-2020 17:00
Espoirs - 24ème journée
Dijon0
Orléans Orléans 0
29-02-2020 17:00
Espoirs - 24ème journée
Nanterre0
Boulazac Boulazac 0
29-02-2020 17:00
Espoirs - 24ème journée
Strasbourg 0
Le Portel Le Portel 0
29-02-2020 17:00
Espoirs - 24ème journée
Le Mans 0
Bourg-en-Bresse Bourg-en-Bresse 0
29-02-2020 17:30
Jeep® ÉLITE - 24ème journée
Strasbourg 0
Le Portel Le Portel 0
29-02-2020 20:00
Jeep® ÉLITE - 24ème journée
Cholet0
Chalon/Saône Chalon/Saône 0
29-02-2020 20:00
Jeep® ÉLITE - 24ème journée
Dijon0
Orléans Orléans 0
29-02-2020 20:00
Jeep® ÉLITE - 24ème journée
Nanterre0
Boulazac Boulazac 0
29-02-2020 20:00
ProB - 21ème journée
Nancy0
Poitiers Poitiers 0
29-02-2020 20:00
ProB - 21ème journée
Blois0
Evreux Evreux 0
29-02-2020 20:00
Jeep® ÉLITE - 24ème journée
Le Mans 0
Bourg-en-Bresse Bourg-en-Bresse 0
29-02-2020 20:30
Espoirs - 24ème journée
Lyon-Villeurbanne0
Monaco Monaco 0
01-03-2020 13:00
Jeep® ÉLITE - 24ème journée
Lyon-Villeurbanne0
Monaco Monaco 0
01-03-2020 16:00
ProB - 25ème journée
Lille0
Quimper Quimper 0
03-03-2020 20:00

Actualité

Stéphane Gombauld prend son envol

L’intérieur de Blois (2,02 m, 22 ans) est la révélation de la première partie de saison en Pro B. Il a trouvé chez l’actuel leader l’environnement parfait pour exploiter ses qualités.

Être au bon endroit au bon moment. Cette maxime revient souvent chez les basketteurs pour expliquer la baisse ou la hausse de leur production. Employée à tort ou à raison, elle s’applique parfaitement à Stéphane Gombauld. Le Guadeloupéen a trouvé à Blois l’environnement idéal pour exprimer toutes ses qualités et revenir sur le devant de la scène. 


93e évaluation chez le dernier, 10e évaluation chez le leader ! 


Car après ses trois premières saisons en PRO B dans trois clubs différents, on s’interrogeait sérieusement sur la valeur sportive de celui qui fut un temps le meilleur joueur de la génération 97. La saison dernière à Chartres, lanterne rouge, Gombauld n’était qu’un joueur lambda de l’antichambre. Son passage à Blois, dont le système de jeu correspond parfaitement à ses qualités, a tout changé. De la 93e place à l’évaluation, il est passé à la 10e ! Une explosion statistique qui tend à démontrer que ce jeune intérieur de bientôt 23 ans possède un avenir à l’étage supérieur. 


La Jeep® ÉLITE, Stéphane Gombauld l’a connue, brièvement, au sortir de son passage au Centre Fédéral dont il était le leader, en Nationale 1. En 2015, l’intérieur de 18 ans rejoint l’ASVEL, alors entraîné par J.D. Jackson. Derrière un carré intérieur composé de Livio Jean-Charles, Alexandre Chassang, Darryl Watkins, David Andersen, il grappille 45 minutes en 11 matches sur la première partie de saison, puis se blesse à l’épaule à mi-parcours et doit suivre en tribunes le beau parcours des Villeurbannais qui les conduit jusqu’au titre de champion de France au Rhénus de Strasbourg. « J’ai beaucoup appris pendant cette première saison pro », concède-t-il. « Il y avait une bonne cohésion. Des joueurs comme Charles Kahudi, David Andersen, Livio Jean-Charles m’ont beaucoup apporté. Ils me conseillaient, ils me poussaient. Je ne jouais pas beaucoup mais dès que je rentrais sur le terrain, je me donnais à fond pour aider l’équipe. Pour sa première année pro, il n’y a pas mieux que d’être dans une équipe qui finit championne de France. » 


Barré par Amine Noua


À l’époque, un deuxième « 97 » émerge au sein de l’ASVEL sur son poste. Amine Noua a fait quelques apparitions positives en fin de saison, et bouscule la hiérarchie établie. L’ASVEL choisit de le conserver et de prêter Gombauld en Pro B. « On s’est mis d’accord pour aller dans un club pas trop loin de Lyon. J’ai rejoint Saint-Chamond. » Pour un premier exercice correct dans l’antichambre (8,1 points et 4,9 rebonds en 20 minutes). « J’avais la confiance du coach, Alain Thinet, qui me laissait jouer mon jeu. Cela s’est passé super bien, même si, collectivement, on n’a pas été très bons. » 


En équipe de France à l'Euro U18 en 2005 (Photo : FFBB)


À l’été 2017, première alerte pour celui qui fut le leader des équipes de France de jeunes en U16, U17 et U18. Lors de l’Euro U20, Stéphane Gombauld recule nettement dans la hiérarchie, boucle l’Euro à 3 points et 5 rebonds de moyenne. Encore une fois, Amine Noua a pris l’ascendant sur lui. « Cela ne s’est pas très bien passé pour moi, mais le plus important c’était l’équipe, c’était d’avoir ramené la médaille de bronze », assure-t-il. « Individuellement, en équipe de France, on met de côté notre fierté, notre égo. Rien ne passe au-dessus de l’équipe. » Certes, mais ce premier couac interroge, et va être suivi par une saison difficile du côté de Lille. 


Double échec à Lille et à Chartres


Dans le Nord, Gombauld ne parvient pas à s’imposer dans une équipe très performante. Ses minutes et ses statistiques régressent nettement (5,2 points et 2,7 rebonds en 11 minutes). « J’étais allé à Lille parce qu’ils avaient un bon projet pour moi avec Jean-Marc Dupraz. Mais j’avais moins la confiance du coach qu’à Saint-Chamond. Je me suis remis beaucoup en question, j’ai traversé une période de doute. Mais j’essayais de le montrer le moins possible et d’aider l’équipe pour continuer à avancer. » Son passage dans le Nord sera aussi marqué par un imbroglio avec son club. Début juin, alors que le LMBC s’apprête à disputer la demi-finale des Playoffs d’Accession, Stéphane Gombauld décide d’aller au camp NBA de Trévise, sans l’accord du club. La fin en queue de poisson d’une saison oubliable. 


Suivra un troisième exercice assez terne chez le promu de Chartres (7 points et 4,6 rebonds en 15 minutes). « On a eu une saison difficile collectivement, avec des hauts et des bas, beaucoup de changements dans l’équipe. Il n’y avait pas de cohésion et cela se voyait sur le terrain, à travers notre collectif. Individuellement j’étais en rotation derrière Will Felder, je me suis montré disponible pour l’équipe. » Seule éclaircie dans sa saison, ce dernier match à 30 points, 10 rebonds et 34 d’évaluation lors de la dernière journée. Cependant, après ses deux échecs successifs à Lille et Chartres, la côte du jeune intérieur a beaucoup baissé. Il n’est plus question de savoir si Stéphane Gombauld a le potentiel pour évoluer en Jeep® ÉLITE mais tout simplement s’il est capable de dominer en Pro B. 


Un changement de poste bénéfique 


Quand beaucoup s’interrogent, Mickaël Hay flaire le bon coup. L’entraîneur de Blois a sa petite idée sur la façon d’exploiter les qualités du Guadeloupéen. « Il voulait me faire jouer non plus en 4 mais en 5 fuyant », explique Stéphane Gombauld. « Blois a un système de jeu assez mobile et la mobilité est un de mes points forts. Ça a « matché » parce que je suis plus rapide que les autres postes 5. C’est ce qui fait ma force. » 




La recrue de l’ADA Blois va immédiatement performer avec sa nouvelle équipe. Dès la première journée du championnat, il signe 20 points, 6 rebonds et 27 d’évaluation lors d’une victoire à Évreux. Enchaîne avec 19 points contre Fos-sur-Mer, 18 points à Gries-Oberhoffen. Et s’avère être une doublure diablement efficace en rotation d’Alexis Tanghe voire Tyren Johnson. Alors que l’on s’approche de la mi-championnat, et sans jamais avoir été aligné dans le cinq de départ, Stéphane Gombauld assure en moyenne 13,8 points à 56,8%, 6,5 rebonds, 0,8 contre et 16,1 d’évaluation en moins de 23 minutes. 


Une équipe bien née


L’environnement blésois est un facteur clé de sa montée en puissance, assure l’intéressé : « Dès le début, j’ai eu la confiance du coach et de mes coéquipiers. Automatiquement, je me suis senti libéré. Il y a une bonne cohésion, un bon état d’esprit. On prend plaisir à jouer ensemble, à se passer le ballon. » À l’image de son numéro 13, l’ADA performe au-delà des attentes, en occupant la position de leader. « On a une équipe très complète. Chacun connaît son rôle, sait ce qu’il peut apporter à l’équipe et se donne à fond. On a tout ce qu’il faut pour aller le plus loin possible. »   


En quelques mois, Stéphane Gombauld est ainsi passé d’une équipe reléguée en Nationale 1 à un candidat crédible à la montée en Jeep® ÉLITE. « Ce serait l’idéal de monter avec Blois, mais il faudra gagner les Playoffs. On ne peut pas tout contrôler mais on va tout faire pour que cela se réalise. Les places en Playoffs seront chères et la bagarre sera intense. » 



En espérant pareille conclusion, deux ans après la montée de l’ADA refusée sur tapis vert, et en attendant de pouvoir exposer son talent à l’étage supérieur, Stéphane Gombauld va s’appliquer à corriger deux faiblesses identifiées de son jeu que sont la dureté et le tir extérieur. Car c’est sans doute le plus intéressant chez lui. À bientôt 23 ans, sa marge de progression est importante et l’évolution du basket moderne favorise ce genre de profil d’intérieur mobile et athlétique. Affaire à suivre…