Actualité

Zach Peacock dans l'histoire

Déjà couronné à deux reprises en Pro B, Zachery Peacock (Bourg) est entré dans l'histoire en décrochant le trophée de MVP de Jeep® ÉLITE.

Zack Peacock interviewé par Gaëlle Millon et entouré de Boris Diaw (à gauche de l'image) et Justin Cobbs (à droite) (Photo : Catherine Steenkeste)

 

C’est dans le décorum chic et original de la Salle Gaveau (Paris 8e) qu’a eu lieu ce mercredi la soirée des Trophées du Basket. Elle réunissait pour la première fois de l’histoire les meilleurs acteurs de la LNB et de la Ligue Féminine. Une soirée faste pour le club de Blois, tout juste sacré champion de Pro B, qui est reparti avec deux trophées. Celui de MVP pour son Américain Tyren Johnson et celui d’entraîneur de l’année pour Mickaël Hay.

Jeep® ÉLITE

MVP

Dans l’histoire de la LNB, un seul joueur avait réussi l’exploit d’être élu MVP de Pro B puis de Jeep® ÉLITE. Il s’agit d’Adrien Moerman, MVP français en 2008, alors sous les couleurs de Nanterre, puis MVP unifié à l’étage supérieur en 2015. L’ex-capitaine du Limoges CSP est rejoint par Zachery Peacock (2,03 m, 30 ans). L’intérieur de la JL Bourg, déjà sacré deux fois en Pro B (MVP étranger en 2014 puis MVP unifié en 2017) est distingué cette fois en Jeep® ÉLITE. Il a reçu son trophée des mains de Yannick Souvré et Rudy Gobert, vêtu pour l’occasion d’un seyant costume. Meilleur marqueur du championnat (19,3 points), premier à l’évaluation (20,3), l’Américain a été un superbe leader pour le promu bressan, longtemps dans le Top 6 du championnat et finalement resté aux portes des playoffs (9e avec 17 victoires et 17 défaites).  Il succède au palmarès à D.J. Cooper (Pau-Lacq-Orthez).

Meilleur jeune

Pour sa première saison professionnelle avec le BCM Gravelines-Dunkerque, Adam Mokoka (1,91 m, 19 ans) a eu un vrai rôle dans la rotation de Julien Mahé. Ses statistiques (3,2 points à 34,5%, 1,8 rebond) ne reflètent pas l’impact, défensif notamment, de l’ex-champion d’Europe U16 et U18, qui essaiera l’été prochain de réaliser un triplé historique avec la génération 1998.

 

Meilleur entraîneur

Déjà élu en 2017, Zvezdan Mitrovic (48 ans) réalise le doublé, comme Vincent Collet avant lui en 2015 et 2016. Une belle récompense pour l’entraîneur de l’équipe ayant dominé la saison régulière de Jeep® ÉLITE depuis trois ans et raflé les trois dernières Leaders Cup. Il reste à concrétiser cette domination par un premier titre de champion de France. On notera la présence de Bozidar Maljkovic accompagné de sa fille Marina, pour remettre les trophées aux trois entraîneurs élus au cours de la soirée.

 

DLSIxième Homme

D.J. Stephens (Le Mans) n'est pas seulement le joueur le plus spectaculaire du championnat. Il est un élément essentiel du MSB, souvent très rentable en sortant du banc. Ce marsupilami, vainqueur du concours du dunk du dernier All Star Game, a tourné à 9,5 points et 3,1 rebonds en seulement 20 minutes par match chez le troisième de la Jeep® ÉLITE.

Pro B

MVP

La logique a prévalu en Pro B. Le leader statistique de l’équipe numéro un a été sacré. Tyren Johnson (2,02 m, 29 ans) dont c’était la troisième expérience en Pro B après Châlons-Reims (2012-13) et Hyères-Toulon (2013-14) a beaucoup pesé dans les succès de l’ADA Blois, champion de France au nez et à la barbe des plus grosses cylindrées (15,8 points à 45,3%, 5,4 rebonds, 2,9 passes). Plusieurs fois cette saison, l’ailier-fort américain a inscrit le tir de la gagne (à Vichy-Clermont, au Havre). Ce trophée pourrait lui ouvrir les portes de la Jeep® ÉLITE…

Meilleur jeune

On n’a pas fini d’entendre parler de Sekou Doumbouya (2,05 m, 17 ans). Champion d’Europe chez les U18 en 2016 alors qu’il n’avait que 16 ans, élu dans le meilleur cinq de la compétition aux côtés du MVP, Frank Ntilikina, ce prodige vient de boucler sa deuxième saison en Pro B (8,5 points à 39%, 4,2 rebonds, 8,1 d’éval en 23 minutes). On le retrouvera vraisemblablement en Jeep® ÉLITE à la rentrée avant le grand saut de l’autre côté de l’Atlantique. Les sites spécialisés l’annoncent dans le Top 5 de la draft 2019…

 

Meilleur entraîneur

Comme à l’étage supérieur, l’entraîneur de la meilleure équipe en saison régulière a été désigné. Mickaël Hay (43 ans) est ainsi récompensé de la saison fantastique de l’ADA Blois, champion de Pro B pour sa deuxième saison à ce niveau. Hay est arrivé à l’ADA fin 2013 et avait déjà conduit le club au titre de champion de Nationale 1 en 2016.

 

LFB

Meilleure joueuse à l’évaluation de la Ligue Féminine (22,6), Nayo Raincock-Ekunwe (1,88 m, 26 ans), l’intérieure canadienne de Rezé est la MVP de la LFB. Elle succède à Amel Bouderra, double tenante du trophée. Pour la deuxième année consécutive, Alexia Chartereau (1,90 m, 19 ans, Bourges) a été élu meilleure espoir de la ligue féminine. François Gomez (57 ans) est élu entraîneur de l’année pour la deuxième fois de sa carrière, neuf ans après avoir reçu ce Trophée. Son équipe de Tarbes disputera la finale contre Bourges.

 

 

 

AUTRES TROPHÉES Jeep ELITE 2018

Meilleur Arbitre
- Mehdi DIFFALAH

Meilleur Marqueur Jeep® ÉLITE

- Zachery PEACOCK - JL Bourg Basket

Trophée Thierry Rupert - Meilleur Contreur
- Taylor SMITH - BCM Gravelines-Dunkerque

Meilleur Défenseur Jeep® ÉLITE
- Aaron CRAFT - AS Monaco Basket