Espoirs - 15ème journéeTerminé
Strasbourg75
Châlons-ReimsChâlons-Reims86
05-12-2018 16:00
Espoirs - 15ème journéeTerminé
Pau-Lacq-Orthez64
NanterreNanterre61
05-12-2018 18:00
Espoirs - 12ème journéeTerminé
Fos-sur-Mer71
MonacoMonaco72
07-12-2018 17:00
PROB - 8ème journéeTerminé
Caen86
PoitiersPoitiers85
07-12-2018 20:00
PROB - 8ème journéeTerminé
Gries-Oberhoffen85
EvreuxEvreux79
07-12-2018 20:00
PROB - 8ème journéeTerminé
Denain73
Saint-ChamondSaint-Chamond79
07-12-2018 20:00
PROB - 8ème journéeTerminé
Vichy-Clermont68
RoanneRoanne94
07-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 12ème journéeTerminé
Fos-sur-Mer80
MonacoMonaco77
07-12-2018 20:00
PROB - 8ème journéeTerminé
Nantes76
Aix-MaurienneAix-Maurienne77
07-12-2018 20:30
PROB - 8ème journéeTerminé
Paris69
RouenRouen79
07-12-2018 20:30
Espoirs - 12ème journéeTerminé
Boulazac64
StrasbourgStrasbourg77
08-12-2018 15:30
Espoirs - 12ème journéeTerminé
Bourg-en-Bresse91
CholetCholet97
08-12-2018 17:00
Espoirs - 12ème journéeTerminé
Nanterre96
AntibesAntibes64
08-12-2018 17:00
Espoirs - 12ème journéeTerminé
Le Mans81
LimogesLimoges84
08-12-2018 17:00
Espoirs - 12ème journéeTerminé
Dijon92
LevalloisLevallois59
08-12-2018 17:00
Espoirs - 12ème journéeTerminé
Chalon/Saône95
Gravelines-DunkerqueGravelines-Dunkerque70
08-12-2018 17:00
Jeep® ÉLITE - 12ème journéeTerminé
Boulazac62
StrasbourgStrasbourg79
08-12-2018 18:30
Jeep® ÉLITE - 12ème journéeTerminé
Bourg-en-Bresse95
CholetCholet86
08-12-2018 20:00
PROB - 8ème journéeTerminé
Blois80
NancyNancy71
08-12-2018 20:00
PROB - 8ème journéeTerminé
Orléans70
LilleLille76
08-12-2018 20:00
PROB - 8ème journéeTerminé
Quimper94
ChartresChartres78
08-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 12ème journéeTerminé
Nanterre78
AntibesAntibes73
08-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 12ème journéeTerminé
Le Mans60
LimogesLimoges68
08-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 12ème journéeTerminé
Dijon79
LevalloisLevallois75
08-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 12ème journéeTerminé
Chalon/Saône100
Gravelines-DunkerqueGravelines-Dunkerque102
08-12-2018 20:00
Espoirs - 12ème journéeTerminé
Le Portel83
Lyon-VilleurbanneLyon-Villeurbanne68
09-12-2018 15:00
Jeep® ÉLITE - 12ème journéeTerminé
Le Portel69
Lyon-VilleurbanneLyon-Villeurbanne72
09-12-2018 18:30
Espoirs - 12ème journée
Châlons-Reims0
Pau-Lacq-OrthezPau-Lacq-Orthez0
10-12-2018 17:30
Jeep® ÉLITE - 12ème journée
Châlons-Reims0
Pau-Lacq-OrthezPau-Lacq-Orthez0
10-12-2018 20:45
Espoirs - 15ème journée
Bourg-en-Bresse0
MonacoMonaco0
11-12-2018 15:00
Espoirs - 15ème journée
Levallois0
Lyon-VilleurbanneLyon-Villeurbanne0
12-12-2018 16:30
Espoirs - 15ème journée
Le Mans0
Fos-sur-MerFos-sur-Mer0
12-12-2018 17:30
Espoirs - 13ème journée
Gravelines-Dunkerque0
Bourg-en-BresseBourg-en-Bresse0
14-12-2018 16:30
Espoirs - 13ème journée
Levallois0
Le PortelLe Portel0
14-12-2018 17:00
Espoirs - 13ème journée
Antibes0
BoulazacBoulazac0
14-12-2018 17:30
PROB - 9ème journée
Aix-Maurienne0
Gries-OberhoffenGries-Oberhoffen0
14-12-2018 20:00
PROB - 9ème journée
Saint-Chamond0
BloisBlois0
14-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 13ème journée
Gravelines-Dunkerque0
Bourg-en-BresseBourg-en-Bresse0
14-12-2018 20:00
PROB - 9ème journée
Roanne0
CaenCaen0
14-12-2018 20:00
PROB - 9ème journée
Quimper0
OrléansOrléans0
14-12-2018 20:00
PROB - 9ème journée
Poitiers0
DenainDenain0
14-12-2018 20:00
PROB - 9ème journée
Lille0
ParisParis0
14-12-2018 20:00
PROB - 9ème journée
Evreux0
ChartresChartres0
14-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 13ème journée
Antibes0
BoulazacBoulazac0
14-12-2018 20:30
PROB - 9ème journée
Nantes0
Vichy-ClermontVichy-Clermont0
14-12-2018 20:30
Jeep® ÉLITE - 13ème journée
Levallois0
Le PortelLe Portel0
14-12-2018 20:30
Espoirs - 13ème journée
Monaco0
DijonDijon0
15-12-2018 15:00
Espoirs - 13ème journée
Lyon-Villeurbanne0
Châlons-ReimsChâlons-Reims0
15-12-2018 16:30
Espoirs - 13ème journée
Cholet0
NanterreNanterre0
15-12-2018 16:30
Espoirs - 13ème journée
Limoges0
Fos-sur-MerFos-sur-Mer0
15-12-2018 17:00
Jeep® ÉLITE - 13ème journée
Monaco0
DijonDijon0
15-12-2018 18:30
PROB - 9ème journée
Nancy0
RouenRouen0
15-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 13ème journée
Cholet0
NanterreNanterre0
15-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 13ème journée
Limoges0
Fos-sur-MerFos-sur-Mer0
15-12-2018 20:00
Jeep® ÉLITE - 13ème journée
Lyon-Villeurbanne0
Châlons-ReimsChâlons-Reims0
15-12-2018 20:00
Espoirs - 13ème journée
Pau-Lacq-Orthez0
Le MansLe Mans0
16-12-2018 15:00
Jeep® ÉLITE - 13ème journée
Pau-Lacq-Orthez0
Le MansLe Mans0
16-12-2018 18:30
Espoirs - 13ème journée
Strasbourg0
Chalon/SaôneChalon/Saône0
17-12-2018 17:30
Jeep® ÉLITE - 13ème journée
Strasbourg0
Chalon/SaôneChalon/Saône0
17-12-2018 20:45
PROB - 10ème journée
Caen0
Saint-ChamondSaint-Chamond0
18-12-2018 20:00
PROB - 10ème journée
Chartres0
NancyNancy0
18-12-2018 20:00
PROB - 10ème journée
Orléans0
PoitiersPoitiers0
18-12-2018 20:00
PROB - 10ème journée
Vichy-Clermont0
Aix-MaurienneAix-Maurienne0
18-12-2018 20:00
PROB - 10ème journée
Denain0
RoanneRoanne0
18-12-2018 20:00
PROB - 10ème journée
Gries-Oberhoffen0
NantesNantes0
18-12-2018 20:00
PROB - 10ème journée
Blois0
LilleLille0
18-12-2018 20:00
PROB - 10ème journée
Rouen0
EvreuxEvreux0
18-12-2018 20:30

30 ans LNB

Saison 1999-2000 : le fabuleux triplé du Limoges CSP

Pour célébrer les 30 ans de la LNB, nous vous proposons un retour sur les saisons passées. En 1999-2000, le Limoges CSP réalise un incroyable triplé dans un climat tendu tandis que Bourg-en-Bresse est champion de Pro B.

La photo du Limoges CSP, champion de France 2000 : 
Debout de gauche à droite : Jean-Paul de Peretti (Président), Frédéric Weis, Thierry Rupert, Stjepan Stazic, Harper Williams, Dusko Ivanovic (entraîneur), John Dearman (Manager Général), Philip Szanyiel (assistant), Guy Bost (intendant), Drasko Prodanovic (assistant)
Accroupis : Bruno Hamm, François Buffaud (kiné), David Frigout, Jean-Philippe Méthélie, Stéphane Dumas

 

Pro A

Champion de France : Limoges 
Finale : Limoges bat Lyon-Villeurbanne : 2-1 (87-74, 58-69, 78-66)

Le fabuleux triplé

« C’est juste absolument inoubliable ! Cela va au-delà du sport ! C’est une histoire humaine incroyable. On pourrait presque en faire un film. » Près de deux décennies se sont écoulées mais Yann Bonato, l’ancien « capitaine Flam » n’a évidemment rien oublié de la saison 1999-00 du Limoges CSP (Voir son interview pour notre site en novembre dernier). Une aventure à la fois épuisante nerveusement en coulisse, et magique sur le terrain, conclue par un triplé championnat - Coupe Korac - Coupe de France. « Cette expérience d’autogestion et d’autofinancement, je ne l’échangerais pour rien au monde », poursuit Yann Bonato « C’est le plus gros kif de ma carrière. »

Eté 1999. Au sortir d’une saison ratée (seulement 7e, éliminé en quart de finale des playoffs), le CSP se pose comme un candidat sérieux au titre. Même privé d’Euroleague, le club limougeaud a conservé un budget de haut de tableau (30 MF, 3e derrière l’ASVEL et Pau). Fred Weis (22 ans), tout juste drafté en 15e position par les Knicks, est resté en Limousin. Yann Bonato, de retour après deux saisons en Italie, l’intérieur Harper Williams, valeur sûre de la Liga ACB, Bruno Hamm, Thierry Rupert… Le nouvel entraîneur, le Monténégrin Dusko Ivanovic, possède l’équipe pour jouer le titre.

Seulement, cet effectif rutilant peine à trouver la bonne carburation - quatre défaites après douze journées. Fin novembre, l’Américain Carl Thomas est débarqué et remplacé par Marcus Brown, meneur-arrière haut de gamme, champion avec Pau deux ans auparavant. Brown ne tarde pas à se montrer. Pour son troisième match, il va claquer 34 points sur le parquet de Strasbourg. De fait, l’équipe est plus performante. Mais en coulisse, le vaisseau limougeaud commence à tanguer. La justice s’intéresse aux comptes du CSP. Le 26 octobre 1999, la SRPJ de Limoges est venue perquisitionner le siège du club. Le 10 janvier 2000, Didier Rose, l’agent de joueurs, et Pierre Pastaud, l’un des dirigeants, sont placés en garde à vue. Plus grave, les caisses sont vides. Le CSP est au bord de la cessation de paiement. Le président, Jean-Paul de Peretti annonce que de mystérieux investisseurs asiatiques vont renflouer le club. « Les fonds sont dans le tuyau », confirme-t-il sur France Télévision. Ces fonds n’arriveront jamais.

Veille de cérémonie à l’Astroballe…

Tandis que l’avenir du club est sur un fil, Yann Bonato convainc ses coéquipiers de réduire drastiquement leur salaire. Tous adhèrent sauf les deux Américains, Marcus Brown et Harper Williams. Au plus fort de la tourmente, l’équipe fait front. Le 29 janvier, les Limougeauds portés par le 28 points de Marcus Brown s’en vont gagner au palais des sports de Pau, un territoire invincible depuis près de 4 ans ! Ils se glissent en finale de la coupe Korac et livrent une première manche époustouflante à Beaublanc (80-58) derrière les 31 points de Brown. Une semaine plus tard, le CSP parvient à préserver son matelas en Andalousie (défaite 60-51) et remporte la cinquième coupe d’Europe de son histoire. Le deuxième trophée sera la Coupe de France, après la finale remportée face au PSG Racing (79-73). Et la belle aventure n’est pas terminée.

En playoffs, l’avantage du terrain gagné de haute lutte en saison régulière sera décisif pour écarter Le Mans en quart de finale (2-1) puis Pau-Orthez en demie (2-1). En finale, les Limougeauds font figure d’outsiders face aux Villeurbannais, premiers de la saison régulière et quarts de finaliste de l’Euroleague. Surprise d’entrée dans sa salle (74-87), l’ASVEL de Greg Beugnot croit tenir le bon bout après sa victoire à Beaublanc (69-58). A la veille du match décisif à l’Astroballe, Yann Bonato et ses coéquipiers se rendent à l’entraînement et tombent incidemment sur les préparatifs de la cérémonie de remise du trophée et de levée de la 16e bannière de champion de l’ASVEL. Il n’en faudra pas plus pour remonter les Limougeauds comme des pendules. Ce soir-là, Jean-Claude Bonato téléphone à son fils. Yann lui répond : « Papa, demain on va gagner. » Et en effet, le CSP s’impose (78-66), décrochant un formidable triplé. Des voix s’élèveront contre ces « titres à crédit ». Le CSP n’avait pas les moyens de se payer cette belle équipe. Quelques semaines plus tard le club sera rétrogradé en Pro B. Mais l’aventure humaine et sportive du CSP 1999-00 n’en reste pas moins l’une des plus extraordinaires de l’histoire du basket français.

CLASSEMENT FINAL : Cliquez ici pour afficher le classement

PLAYOFFS : Cliquez ici pour afficher les résultats des playoffs


Les faits marquants de la saison

Tony Parker, 17 ans, meilleur marqueur de Nationale 1 la saison précédente (22,1 points, 6,5 passes), entame sa carrière professionnelle au PSG Racing. Le rookie ne joue qu’une petite dizaine de minutes en moyenne derrière Laurent Sciarra. Sa première et dernière saison comme doublure.

Le 8 janvier 2000, Stanley Jackson (Dijon) signe une feuille record de 40 points à 17/23 aux tirs, 13 passes décisives et 51 d’évaluation contre Besançon.

L’ASVEL échoue sur la dernière marche avant le Final Four de l'Euroleague. Comme trois ans plus tôt, tout se joue à Istanbul face à l’Efes Pilsen. Le dernier tir du milieu de terrain de Mous Sonko ricoche sur l’arceau. L’ASVEL rate de peu le hold-up et s’incline deux manches à une.

Récompenses individuelles

Les autres compétitions

Vainqueur Coupe de France : Limoges bat PSG Racing : 79-73

Pro B

Champion de France : Bourg-en-Bresse

Fabrice Serrano, Jean-Luc Tissot, Xavier Boivin, Jérôme Monnet, Mohamed Sy. Depuis son ascension en Pro B en 1996, la Jeunesse Laïque de Bourg-en-Bresse s’est appuyé sur ce noyau dur de joueurs français pour grimper dans la hiérarchie de l’antichambre. 6e en 1997, 3e en 1998, 4e en 1999… Le scoreur Sébastien Lafargue (15,5 points) et deux Américains en or, Trazel Silvers et Eric Franson, complètent le roster.

Pendant toute la saison 1999-00, l’équipe d’Alain Thinet restera invincible à domicile dans sa petite salle des Sports de la rue Charles Robin. Elle obtient la montée lors de l’avant-dernière journée, à Vichy. L’année suivante, les Français seront toujours de l’aventure en Pro A. Fabrice Serrano en sera le dernier rescapé lors de la saison 2003-04.

 

Bourg-en-Bresse

La photo de Bourg-en-Bresse, champion de Pro B 2000

Debout : Eric Sainte Marthe (responsable d'équipe), Gérald Simon (assistant), Trazel Silvers (8), Serge Feckoua (14), Mohamed Sy (13), Jérôme Monnet (5), Eric Franson (15), Sébastien Laffargue (4), Xavier Bovin (7), Jean-Luc Tissot (9), Bernard Coron (Président)
Accroupis : Rémy Condéranne (12), Fabrice Serrano (11), Yann Qarantel (10), Rémi Sanchez (6), Alain Thinet (entraîneur)

CLASSEMENT FINAL : Cliquez ici pour afficher le classement

PLAYOFFS : Cliquez ici pour afficher les résultats des barrages Pro A/Pro B

Récompenses individuelles