Espoirs - 1ère journéeTerminé
Dijon92
Le Portel Le Portel 44
20-09-2019 17:00
Espoirs - 1ère journéeTerminé
Boulogne-Levallois81
Orléans Orléans 57
20-09-2019 17:00
Espoirs - 1ère journéeTerminé
Châlons-Reims 77
Pau-Lacq-Orthez Pau-Lacq-Orthez 89
20-09-2019 17:00
Jeep® ÉLITE - 1ère journée Terminé
Châlons-Reims 83
Pau-Lacq-Orthez Pau-Lacq-Orthez 88
20-09-2019 20:00
ProB - 1ère journée Terminé
Aix-Maurienne62
Antibes Antibes 80
20-09-2019 20:00
ProB - 1ère journée Terminé
Vichy-Clermont94
Saint-Chamond Saint-Chamond 75
20-09-2019 20:00
ProB - 1ère journée Terminé
Nancy71
Souffelweyersheim Souffelweyersheim 65
20-09-2019 20:00
ProB - 1ère journée Terminé
Quimper53
Nantes Nantes 71
20-09-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 1ère journée Terminé
Dijon88
Le Portel Le Portel 85
20-09-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 1ère journée Terminé
Boulogne-Levallois93
Orléans Orléans 87
20-09-2019 20:30
ProB - 1ère journée Terminé
Evreux88
Rouen Rouen 94
20-09-2019 20:30
Espoirs - 1ère journéeTerminé
Monaco 62
Gravelines-Dunkerque Gravelines-Dunkerque 72
21-09-2019 15:00
Espoirs - 1ère journéeTerminé
Lyon-Villeurbanne103
Limoges Limoges 61
21-09-2019 15:00
Espoirs - 1ère journéeTerminé
Boulazac71
Le Mans Le Mans 82
21-09-2019 17:00
Espoirs - 1ère journéeTerminé
Bourg-en-Bresse 97
Strasbourg Strasbourg 70
21-09-2019 17:00
Espoirs - 1ère journéeTerminé
Chalon/Saône 64
Nanterre Nanterre 67
21-09-2019 17:00
Espoirs - 1ère journéeTerminé
Cholet88
Roanne Roanne 74
21-09-2019 17:00
Jeep® ÉLITE - 1ère journée Terminé
Monaco 67
Gravelines-Dunkerque Gravelines-Dunkerque 62
21-09-2019 18:30
ProB - 1ère journée Terminé
Saint-Quentin45
Denain Denain 81
21-09-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 1ère journée Terminé
Cholet85
Roanne Roanne 59
21-09-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 1ère journée Terminé
Chalon/Saône 75
Nanterre Nanterre 73
21-09-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 1ère journée Terminé
Boulazac78
Le Mans Le Mans 72
21-09-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 1ère journée Terminé
Bourg-en-Bresse 80
Strasbourg Strasbourg 72
21-09-2019 20:30
Jeep® ÉLITE - 1ère journée Terminé
Lyon-Villeurbanne94
Limoges Limoges 84
22-09-2019 16:00
ProB - 2ème journée
Blois0
Vichy-Clermont Vichy-Clermont 0
24-09-2019 20:00
ProB - 2ème journée
Denain0
Lille Lille 0
24-09-2019 20:00
ProB - 2ème journée
Souffelweyersheim0
Gries-Oberhoffen Gries-Oberhoffen 0
24-09-2019 20:00
ProB - 2ème journée
Nantes0
PoitiersPoitiers0
24-09-2019 20:30
ProB - 2ème journée
Rouen0
Paris Basketball Paris Basketball 0
24-09-2019 20:30
Espoirs - 14ème journée
Lyon-Villeurbanne0
Boulazac Boulazac 0
25-09-2019 16:30
ProB - 2ème journée
Fos-sur-Mer0
Aix-Maurienne Aix-Maurienne 0
25-09-2019 19:00
Jeep® ÉLITE - 14ème journée
Lyon-Villeurbanne0
Boulazac Boulazac 0
25-09-2019 20:00
Espoirs - 2ème journée
Roanne 0
Orléans Orléans 0
27-09-2019 17:00
ProB - 3ème journée
Blois0
Saint-Chamond Saint-Chamond 0
27-09-2019 20:00
ProB - 3ème journée
Poitiers0
Quimper Quimper 0
27-09-2019 20:00
ProB - 3ème journée
Lille0
Saint-Quentin Saint-Quentin 0
27-09-2019 20:00
ProB - 3ème journée
Gries-Oberhoffen 0
Nancy Nancy 0
27-09-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 2ème journée
Roanne 0
Orléans Orléans 0
27-09-2019 20:00
ProB - 3ème journée
Antibes0
Aix-Maurienne Aix-Maurienne 0
27-09-2019 20:30
ProB - 4ème journée
Evreux0
Paris Basketball Paris Basketball 0
27-09-2019 20:30
Espoirs - 2ème journée
Strasbourg 0
Lyon-Villeurbanne Lyon-Villeurbanne 0
28-09-2019 14:30
Espoirs - 2ème journée
Pau-Lacq-Orthez 0
Bourg-en-Bresse Bourg-en-Bresse 0
28-09-2019 17:00
Espoirs - 2ème journée
Boulazac0
Dijon Dijon 0
28-09-2019 17:00
Espoirs - 2ème journée
Chalon/Saône 0
Monaco Monaco 0
28-09-2019 17:00
Espoirs - 2ème journée
Cholet0
Boulogne-Levallois Boulogne-Levallois 0
28-09-2019 17:00
Espoirs - 2ème journée
Le Mans 0
Châlons-Reims Châlons-Reims 0
28-09-2019 17:00
Espoirs - 2ème journée
Limoges0
Le Portel Le Portel 0
28-09-2019 17:00
Jeep® ÉLITE - 2ème journée
Limoges0
Le Portel Le Portel 0
28-09-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 2ème journée
Pau-Lacq-Orthez 0
Bourg-en-Bresse Bourg-en-Bresse 0
28-09-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 2ème journée
Boulazac0
Dijon Dijon 0
28-09-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 2ème journée
Le Mans 0
Châlons-Reims Châlons-Reims 0
28-09-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 2ème journée
Cholet0
Boulogne-Levallois Boulogne-Levallois 0
28-09-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 2ème journée
Chalon/Saône 0
Monaco Monaco 0
28-09-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 2ème journée
Strasbourg 0
Lyon-Villeurbanne Lyon-Villeurbanne 0
28-09-2019 20:30
Espoirs - 2ème journée
Nanterre0
Gravelines-Dunkerque Gravelines-Dunkerque 0
29-09-2019 13:00
Jeep® ÉLITE - 2ème journée
Nanterre0
Gravelines-Dunkerque Gravelines-Dunkerque 0
29-09-2019 16:00
ProB - 4ème journée
Nancy0
Gries-Oberhoffen Gries-Oberhoffen 0
01-10-2019 20:00
ProB - 4ème journée
Saint-Quentin0
Lille Lille 0
01-10-2019 20:00
ProB - 4ème journée
Fos-sur-Mer0
Antibes Antibes 0
01-10-2019 20:00
ProB - 3ème journée
Paris Basketball 0
Evreux Evreux 0
01-10-2019 20:00
ProB - 4ème journée
Nantes0
QuimperQuimper0
01-10-2019 20:30
ProB - 4ème journée
Saint-Chamond 0
Blois Blois 0
02-10-2019 20:00

Actualité

Orléans de retour en Jeep®ÉLITE : « L’année charnière, c’est l’année prochaine »

Vainqueur des Playoffs d’Accession, l’OLB prépare son grand retour en Jeep® ÉLITE. Décryptage avec Germain Castano.

Germain, la montée a-t-elle été célébrée comme il se doit ? 

Oui, on s’est retrouvé avec tout le staff et tous les gens du club. On a prolongé la soirée et j’avoue qu’on l’a bien arrosée ! 


C’est votre troisième montée en Pro A / Jeep® ÉLITE après celles acquises avec Besançon’06 et Boulogne-sur-Mer’14. Est-ce que celle-ci a la même saveur ? 

C’est différent. La particularité de Besançon, c’est que c’était ma première expérience de coach. Par chance, on avait fait des bonnes pioches et cela s’était bien terminé. La différence avec Boulogne-sur-Mer, c’est qu’on avait fini premier du championnat alors que personne ne nous attendait là. C’était incroyable, inconcevable de voir Boulogne-sur-Mer sur le toit du basket français. Et j’avais travaillé avec mon meilleur ami qui est Olivier Bourgain, donc c’était très fort en émotion. À Orléans, c’est différent. Quand je suis arrivé il y a deux ans, on m’a fait comprendre gentiment que j’avais deux ans pour faire monter cette équipe, avec des moyens un peu conséquents que ceux que j’avais à Boulogne-sur-Mer. Je ne dis pas que j’avais plus de pression, mais c’est complètement différent. 


Avec la Chorale de Roanne, vous avez été l’équipe la plus régulière sur les deux saisons écoulées, signant deux bilans consécutifs à 25 victoires et 9 défaites. De fait, voyez-vous cette montée comme une récompense de ces deux belles saisons ? 

Oui, c’est la continuité de la première année où on avait une équipe presque meilleure sur le papier mais peut-être un peu moins profilée Pro B. Elle a manqué à un moment donné de caractère. On ne va pas revenir sur la malchance des blessures de fin de saison. On a perdu (Miralem) Halilovic avant les Playoffs et ça nous a été fatal. On a gardé certains éléments. On a fait des ajustements intéressants. Par contre, cette équipe (celle de 2018-19) a fait beaucoup de bêtises. On a perdu deux fois contre Chartres… On l’a payé cher parce que cela nous a fait perdre la première place. Après l’arrivée de Giovan Oniangue, on a vu une équipe de Playoffs. Parce que sur tous les matches difficiles, contre Vichy, Nancy, Roanne, on a répondu présent. L’équipe avait besoin de ce défi. Et on a moins subi les blessures. Pour revenir sur les trois montées, il y a dénominateur commun, c’est que j’ai eu trois fois dans mon équipe le MVP du championnat. C’était Cedrick Banks la première année, Zack Peacock avec Boulogne et Brandon Jefferson cette année. 


Justement, au-delà l’œuvre collective, les leaders ont joué leur rôle. Brandon Jefferson a été l’un d’eux, notamment au match décisif. Qu’avez-vous pensé de ses Playoffs ? 

Le garçon a été couillu ! Il a pris ses responsabilités, il n’a pas fui. Il était passé un peu au travers sur le match 2 à Rouen. Rouen avait missionné quelques joueurs dessus mais il n’avait pas assez pris de responsabilités. Il s’en voulait beaucoup. J’ai eu une grande discussion avec lui en lui disant « je préfère te voir à la fin d’un match avec 2 sur 15 aux tirs qu’avec 1 sur 4 ou 0/4. Tu peux te créer ton tir tout seul, donc tu as besoin de shooter un peu plus. Sur le dernier match, il a été beaucoup plus acteur, beaucoup plus créateur. 


On se souvient aussi qu’après leurs montées, Besançon et Boulogne-sur-Mer, étaient redescendus après une seule saison parmi l’élite. Que vous ont appris ces deux expériences ? 

Sans chercher d’excuse, j’ai eu deux fois le dernier ou l’avant-dernier de la Pro A. Malgré tout, c’était très excitant. Ce sont des opportunités qu’on ne peut pas laisser passer. On sait que cela va être compliqué aussi l’année prochaine, d’autant plus qu’il y aura trois descentes. La balle est dans le camp de nos partenaires privés ou publics. Il faudra nous donner l’opportunité de nous maintenir et pour cela, il faudra qu’on ait un peu plus de moyens que cette année. 


Est-ce que cette équipe a été construite dans la perspective de la Jeep® ÉLITE. En d’autres termes, avez-vous pris des joueurs dont vous pensiez qu’ils pourraient s’exprimer au plus haut niveau ? 

Avec Halilovic, il y avait une reconduction automatique si on montait. C’est donc qu’on avait confiance en lui. Chez les JFL, Giovan Oniangue a un peu d’expérience de Jeep® ÉLITE. Kadri Moendadze a le potentiel pour s’exprimer, même si cela ne sera pas un joueur majeur. Un garçon comme Gaylor Curier travaille pour cela. Il faut qu’il goûte à la Jeep® ÉLITE, qu’il voie où il doit progresser mais il a un profil super intéressant. S’il a des créateurs autours de lui, je suis intimement persuadé qu’il va pouvoir s’exprimer. Junior Mbida a joué à Dijon, à Antibes, à Cholet. On sait qu’il peut donner des minutes (…) J’ose espérer qu’on ne sera pas dans les deux ou trois derniers budgets du championnat mais je sais pertinemment qu’on ne sera pas dans les huit premiers non plus. Donc cela va être coton, on le sait. Mais si tu as peur, il ne fallait pas monter. 


Miralem Halilovic va découvrir la Jeep® ÉLITE la saison prochaine (Photo : Hervé Bellenger)


D’autant que le club est ambitieux…

Oui. Une nouvelle salle sera livrée milieu ou fin 2021. Cela sera une salle extraordinaire. Donc évidemment qu’ils ont l’ambition de grandes choses. Mais l’année charnière, c’est l’année prochaine. Si tu arrives à te maintenir avec cette formule, ce sera de bon augure pour la suite. 


Savez-vous déjà si votre future équipe sera composée de 4, 5 ou 6 joueurs étrangers ? 

Cela sera 6 ou 5. J’ai plusieurs avis sur le sujet. Est-ce qu’on prend 5 étrangers en se gardant une possibilité de modification, ce que beaucoup d’équipes font ? Mais d’un autre côté, si tu commences mal ton année, tu vas peut-être le regretter. Mais c’est un peu tôt pour le savoir parce qu’à l’heure où je vous parle, je n’ai aucune idée du budget que je vais avoir. 


Votre MVP, Brandon Jefferson, sera-t-il toujours Orléanais à la rentrée ? 

Quand tu arrives à avoir le MVP de Pro B, tu ne peux pas le balayer d’un revers. Je suis intimement persuadé qu’il a la qualité pour être performant en Jeep® ÉLITE. Ensuite, il a été adopté par le public orléanais. Et j’aime bien récompenser les gens. Il nous a bien rendu service cette année. Donc on va lui proposer de poursuivre l’aventure, mais on ne pourra pas non plus faire des folies financières. 


Le MVP de la saison, Brandon Jefferson, auteur de 25 points, 7 passes et 5 interceptions lors du match décisif face à Rouen (Photo : Hervé Bellenger)


Votre montée intervient tard. Est-ce un handicap pour recruter ?

Sur les étrangers, je ne suis pas certain, mais j’avoue qu’avec une reprise prévue le 5 août, il ne faut pas traîner. Je suis quelqu’un qui aime bien profiter des bons moments, parce que c’est tellement rare dans ce métier. J’ai essayé de profiter 48 ou 72 heures de cette accession, mais derrière, tu retombes vite sur terre. Evidemment que j’aurais préféré être à la place de Roanne et monter il y a un mois. 


Est-ce que le projet de la nouvelle salle de 10 000 places, CO'Met, participe à la dynamique du club, voire de l’équipe ? 

C’est indéniable. Cet outil de travail va faire prendre une autre dimension au club. Après Bercy, cela va être une des plus grandes salles de France. Cela donne une impulsion, un engouement. J’aimerais bien vivre cette aventure. Parce que quand tu as un tel outil, tout s’enclenche. Mais il faut arriver dans cette salle en étant en Jeep® ÉLITE. C’est pour cela que la saison prochaine sera une saison charnière. 


Vous avez prolongé avant que la montée soit acquise… 

Oui, le club m’a prolongé avant de savoir la fin de l’histoire. J’avais déjà un an de contrat en cas de monté et on m’a prolongé de deux ans derrière. C’est aussi un signe de confiance. Les dirigeants m’ont montré qu’ils voulaient travailler dans la continuité. Ils ont apprécié ma méthode de travail, l’état d’esprit qu’on essaie de mettre en place dans ce groupe. 


Donc vous serez là lors de la saison inaugurale de CO’Met… 

Oui, je serai là, sauf si je perds beaucoup (rires). Mais je n’ai pas envie de penser à cela !