Espoirs - 4ème journée Terminé
Bourg-en-Bresse 101
Orléans Orléans 62
11-10-2019 17:00
Espoirs - 4ème journée Terminé
Roanne 70
Gravelines-Dunkerque Gravelines-Dunkerque 51
11-10-2019 17:00
Jeep® ÉLITE - 4ème journée Terminé
Bourg-en-Bresse 90
Orléans Orléans 79
11-10-2019 20:00
ProB - 1ère journée Terminé
Saint-Chamond77
Quimper Quimper 65
11-10-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 4ème journée Terminé
Roanne 81
Gravelines-Dunkerque Gravelines-Dunkerque 109
11-10-2019 20:00
ProB - 1ère journée Terminé
Fos-sur-Mer68
Paris Basketball Paris Basketball 70
11-10-2019 20:00
ProB - 1ère journée Terminé
Saint-Quentin96
Gries-Oberhoffen Gries-Oberhoffen 89
11-10-2019 20:00
ProB - 1ère journée Terminé
Denain71
Vichy-Clermont Vichy-Clermont 63
11-10-2019 20:00
ProB - 1ère journée Terminé
Aix-Maurienne94
Lille Lille 93
11-10-2019 20:00
ProB - 1ère journée Terminé
Rouen87
Poitiers Poitiers 59
11-10-2019 20:30
ProB - 1ère journée Terminé
Antibes71
Nancy Nancy 92
11-10-2019 20:30
ProB - 1ère journée Terminé
Evreux76
Blois Blois 104
11-10-2019 20:30
Espoirs - 4ème journée Terminé
Strasbourg 70
Boulogne-Levallois Boulogne-Levallois 59
12-10-2019 15:00
Espoirs - 4ème journée Terminé
Chalon/Saône 92
Châlons-Reims Châlons-Reims 73
12-10-2019 17:00
Espoirs - 4ème journée Terminé
Nanterre82
Le Mans Le Mans 78
12-10-2019 17:00
Espoirs - 4ème journée Terminé
Limoges88
Monaco Monaco 78
12-10-2019 17:00
Espoirs - 4ème journée Terminé
Cholet90
Boulazac Boulazac 85
12-10-2019 17:00
Espoirs - 4ème journée Terminé
Pau-Lacq-Orthez 82
Le Portel Le Portel 73
12-10-2019 17:00
Jeep® ÉLITE - 4ème journée Terminé
Strasbourg 81
Boulogne-Levallois Boulogne-Levallois 97
12-10-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 4ème journée Terminé
Pau-Lacq-Orthez 64
Le Portel Le Portel 57
12-10-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 4ème journée Terminé
Limoges66
Monaco Monaco 86
12-10-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 4ème journée Terminé
Cholet94
Boulazac Boulazac 90
12-10-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 4ème journée Terminé
Chalon/Saône 75
Châlons-Reims Châlons-Reims 83
12-10-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 4ème journée Terminé
Nanterre98
Le Mans Le Mans 79
12-10-2019 20:30
Espoirs - 4ème journée Terminé
Dijon75
Lyon-Villeurbanne Lyon-Villeurbanne 67
13-10-2019 13:00
Jeep® ÉLITE - 4ème journée Terminé
Dijon70
Lyon-Villeurbanne Lyon-Villeurbanne 79
13-10-2019 16:00
ProB - 1ère journée Terminé
Nantes77
Souffelweyersheim Souffelweyersheim 71
13-10-2019 18:00
Espoirs - 5ème journée Terminé
Gravelines-Dunkerque64
Chalon/Saône Chalon/Saône 67
18-10-2019 16:30
Espoirs - 5ème journée Terminé
Châlons-Reims 64
Nanterre Nanterre 77
18-10-2019 17:00
Espoirs - 5ème journée Terminé
Le Portel64
Roanne Roanne 67
18-10-2019 17:00
Jeep® ÉLITE - 5ème journée Terminé
Gravelines-Dunkerque63
Chalon/Saône Chalon/Saône 64
18-10-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 5ème journée Terminé
Le Portel79
Roanne Roanne 69
18-10-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 5ème journée Terminé
Châlons-Reims 98
Nanterre Nanterre 91
18-10-2019 20:00
ProB - 2ème journée Terminé
Saint-Quentin70
Nantes Nantes 77
18-10-2019 20:00
ProB - 2ème journée Terminé
Vichy-Clermont73
Rouen Rouen 68
18-10-2019 20:00
ProB - 2ème journée Terminé
Lille62
Antibes Antibes 58
18-10-2019 20:00
ProB - 2ème journée Terminé
Gries-Oberhoffen80
Aix-Maurienne Aix-Maurienne 62
18-10-2019 20:00
Espoirs - 5ème journée Terminé
Boulogne-Levallois74
Bourg-en-Bresse Bourg-en-Bresse 92
19-10-2019 15:30
Espoirs - 5ème journée Terminé
Orléans 60
Dijon Dijon 81
19-10-2019 16:30
Espoirs - 5ème journée Terminé
Strasbourg 53
Cholet Cholet 80
19-10-2019 17:00
Espoirs - 5ème journée Terminé
Le Mans 63
Limoges Limoges 68
19-10-2019 17:00
ProB - 2ème journée Terminé
Souffelweyersheim81
Saint-Chamond Saint-Chamond 59
19-10-2019 20:00
ProB - 2ème journée Terminé
Nancy82
Evreux Evreux 75
19-10-2019 20:00
ProB - 2ème journée Terminé
Blois101
Fos-sur-Mer Fos-sur-Mer 98
19-10-2019 20:00
ProB - 2ème journée Terminé
Poitiers71
Denain Denain 86
19-10-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 5ème journée Terminé
Strasbourg 75
Cholet Cholet 80
19-10-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 5ème journée Terminé
Boulazac74
Monaco Monaco 70
19-10-2019 20:00
ProB - 2ème journée Terminé
Quimper71
Paris Basketball Paris Basketball 68
19-10-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 5ème journée Terminé
Le Mans 102
Limoges Limoges 84
19-10-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 5ème journée Terminé
Orléans 65
Dijon Dijon 85
19-10-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 5ème journée Terminé
Boulogne-Levallois88
Bourg-en-Bresse Bourg-en-Bresse 78
19-10-2019 20:30
Espoirs - 5ème journée Terminé
Lyon-Villeurbanne103
Pau-Lacq-Orthez Pau-Lacq-Orthez 85
20-10-2019 13:00
Jeep® ÉLITE - 5ème journée Terminé
Lyon-Villeurbanne76
Pau-Lacq-Orthez Pau-Lacq-Orthez 68
20-10-2019 16:00
ProB - Leaders Cup PROB - Quart de Finale Aller
Paris0
AntibesAntibes0
22-10-2019 16:30
ProB - Leaders Cup PROB - Quart de Finale Aller
Nancy0
LilleLille0
22-10-2019 20:00
ProB - Leaders Cup PROB - Quart de Finale Aller
Rouen0
Vichy-ClermontVichy-Clermont0
22-10-2019 20:30
Espoirs - 16ème journée
Lyon-Villeurbanne0
Gravelines-Dunkerque Gravelines-Dunkerque 0
23-10-2019 15:00
ProB - 3ème journée
Denain0
Quimper Quimper 0
25-10-2019 20:00
ProB - 3ème journée
Gries-Oberhoffen0
Blois Blois 0
25-10-2019 20:00
ProB - 3ème journée
Aix-Maurienne0
Vichy-Clermont Vichy-Clermont 0
25-10-2019 20:00
ProB - 3ème journée
Antibes0
Saint-Chamond Saint-Chamond 0
25-10-2019 20:30
ProB - 3ème journée
Evreux0
Poitiers Poitiers 0
25-10-2019 20:30
ProB - 3ème journée
Nantes0
Nancy Nancy 0
25-10-2019 20:30
ProB - 3ème journée
Rouen0
Saint-Quentin Saint-Quentin 0
25-10-2019 20:30
Espoirs - 6ème journée
Cholet0
Le Portel Le Portel 0
26-10-2019 17:00
Espoirs - 6ème journée
Dijon0
Gravelines-Dunkerque Gravelines-Dunkerque 0
26-10-2019 17:00
Espoirs - 6ème journée
Chalon/Saône 0
Boulazac Boulazac 0
26-10-2019 17:00
Espoirs - 6ème journée
Limoges0
Châlons-Reims Châlons-Reims 0
26-10-2019 17:00
Espoirs - 6ème journée
Monaco 0
Strasbourg Strasbourg 0
26-10-2019 17:00
Espoirs - 6ème journée
Nanterre0
Orléans Orléans 0
26-10-2019 17:00
Espoirs - 6ème journée
Bourg-en-Bresse 0
Le Mans Le Mans 0
26-10-2019 17:00
Jeep® ÉLITE - 6ème journée
Dijon0
Gravelines-Dunkerque Gravelines-Dunkerque 0
26-10-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 6ème journée
Nanterre0
Orléans Orléans 0
26-10-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 6ème journée
Chalon/Saône 0
Boulazac Boulazac 0
26-10-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 6ème journée
Cholet0
Le Portel Le Portel 0
26-10-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 6ème journée
Limoges0
Châlons-Reims Châlons-Reims 0
26-10-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 6ème journée
Bourg-en-Bresse 0
Le Mans Le Mans 0
26-10-2019 20:00
ProB - 3ème journée
Fos-sur-Mer0
Lille Lille 0
26-10-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 6ème journée
Monaco 0
Strasbourg Strasbourg 0
26-10-2019 20:30
Espoirs - 6ème journée
Pau-Lacq-Orthez 0
Boulogne-Levallois Boulogne-Levallois 0
27-10-2019 13:00
Espoirs - 6ème journée
Roanne 0
Lyon-Villeurbanne Lyon-Villeurbanne 0
27-10-2019 15:30
Jeep® ÉLITE - 6ème journée
Pau-Lacq-Orthez 0
Boulogne-Levallois Boulogne-Levallois 0
27-10-2019 16:00
ProB - 3ème journée
Paris Basketball0
Souffelweyersheim Souffelweyersheim 0
27-10-2019 17:00
Jeep® ÉLITE - 6ème journée
Roanne 0
Lyon-Villeurbanne Lyon-Villeurbanne 0
27-10-2019 19:00
Espoirs - 17ème journée
Gravelines-Dunkerque0
Le Portel Le Portel 0
29-10-2019 16:30
ProB - Leaders Cup PROB - Quart de Finale Retour
Antibes0
ParisParis0
29-10-2019 16:30
Espoirs - 11ème journée
Boulazac0
Boulogne-Levallois Boulogne-Levallois 0
29-10-2019 17:00
ProB - Leaders Cup PROB - Quart de Finale Retour
Vichy-Clermont0
RouenRouen0
29-10-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 11ème journée
Boulazac0
Boulogne-Levallois Boulogne-Levallois 0
29-10-2019 20:00
ProB - Leaders Cup PROB - Quart de Finale Aller
Denain0
NantesNantes0
29-10-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - 17ème journée
Gravelines-Dunkerque0
Le Portel Le Portel 0
29-10-2019 20:00
Espoirs - 16ème journée
Cholet0
Monaco Monaco 0
30-10-2019 17:00
ProB - Leaders Cup PROB - Quart de Finale Retour
Lille0
NancyNancy0
30-10-2019 20:00

Actualité

Louis Labeyrie : "Plus tard je serais agriculteur-chasseur !"

Délié, athlétique et doté de bonnes mains, Louis Labeyrie a connu des hauts et des bas ces deux dernières saisons au Paris Levallois. Auteur de 10,4 points (à 64,2% aux tirs), 6,4 rebonds pour 15,6 d’évaluation en 22 minutes de jeu seulement, Labeyrie sem

Vous êtes né à Gonesse, en région parisienne, mais avez commencé le basket dans un village près de Gap, dans les Hautes-Alpes, à 14 ans. Alors, origines, enfance… ?

En fait, à Gonesse, je n’ai fait qu’y naître. Peut-être y ai-je vécu quelques mois, mais je n’en garde aucun souvenir. J’ai grandi en Martinique pendant une petite dizaine d’années puis, pour des raisons familiales et personnelles, je suis ensuite revenu en France, du côté de Gap.

 

Vous avez très vite été repéré par Fos, où vous avez passé cinq ans…

(Il coupe) Oui, j’avais commencé le basket sur les playgrounds, vers 14 ans. J’avais envie de faire un sport-études, ou d’entrer dans une structure comme ça. Fos m’a vite repéré et fait faire des tests. Voilà, ça s’est passé comme ça. Vous savez, les Hautes-Alpes, c’est le plus petit département basket, je crois, donc j’ai vite été repéré.

 

Vous avez disputé des bribes de match dès vos 16 ans (29 matches en N1 en 2008-09, puis dans la rotation en Pro B les 2 saisons suivantes). Idem en Pro A, avec le HTV, où vous explosez à 19 ans (9,4 pts par match en 2011-12). Le fait d’avoir très tôt du temps de jeu a-t-il été un vrai plus ?

En N1, c’était aussi à cause de la règle des moins de 21 ou des moins de 23. Les clubs devaient faire entrer des jeunes sur le terrain, alors ils te mettaient quelques secondes en début de match pour suivre le règlement et puis basta ! C’est la vie… Après, j’ai quand même plus joué en Pro B quand nous sommes montés avec Fos. Au HTV, je devais avoir 18 ans je crois. Là, c’est énorme pour un jeune d’avoir autant de temps de jeu, même si tu sais que cela est dû à une situation financière particulière. Je pense que tout jeune, placé dans ma situation, aurait progressé. Tu as l’occasion de passer du temps sur le terrain, de te rendre compte du niveau d’exigence, de ce qu’il faut pour pouvoir être compétitif face aux meilleurs intérieurs de Pro A.

 

Que vous reste-t-il de cette saison 2011-12, dans la galère financière du HTV, mais avec un coach, Alain Weisz, qui vous fait toute confiance ?

Sur le plan collectif, on a vu très vite que nous allions vite être condamnés. On a tenté de le prendre du bon côté, même si ce n’était pas toujours facile. Mais il me reste aussi de très bons souvenirs de cette saison-là, parce que nous étions aussi plusieurs jeunes plongés d’emblée dans le grand bain et que les galères du club n’étaient pas de notre fait… Je ne vais pas me plaindre non plus parce que ça m’a permis de découvrir le haut niveau bien plus tôt que prévu. J’étais là pour apprendre et d’un coup, Coach Weisz a dû se tourner vers moi et dire (il prend l’accent marseillais) : « va falloir jouer mon petit ! »



À l’été, vous allez également en finale de l’Euro U-20, en Slovénie (11,3 pts à 58 % et 5,3 rbds). Quels souvenirs en gardez-vous ?

C’était vraiment une bonne campagne. La dernière avec cette génération 92 dont on parle tant maintenant. Il manquait quand même Evan (Fournier, aujourd’hui au Magic d’Orlando, Joffrey Lauvergne manquait aussi à l’appel, ndlr) mais il y avait Léo (Westermann), Rudy (Gobert) ou encore Livio (Jean-Charles). Non, franchement, on fait un beau tournoi malgré une défaite en finale d’un petit point face à la Lituanie. Je crois qu’on bat l’Espagne en quart, la Slovénie, qui jouait à domicile en demi. Léo avait fini MVP et Rudy dans le meilleur cinq du tournoi. Deux ans avant, je n’avais pas participé à l’Euro U18 parce que je passais mon bac. Je n’avais pas voulu le décaler en septembre et les coaches n’ont pas voulu m’intégrer en stage avec du retard puisque j’étais pris jusqu’à début juillet.

 

Il y a une stat qui interpelle, cet été-là, et qui se rappelle à nous dans votre pourtant bon début de saison actuel. Savez-vous laquelle ?

Non, du tout…

 

45 % aux lancers-francs ! C’est quoi le problème aux lancers ?

Aucun, normalement. Cette stat, vous me l’apprenez. Non, je n’ai pas vraiment de problème aux lancers-francs. Je n’en tire pas non plus cinquante par match, je devrais être plus agressif encore en attaque, mais je ne me suis jamais posé la question…

 

Quel regard portez-vous sur votre progression au sein du PL, depuis 2012 ?

Il y a eu des hauts et des bas, je ne peux pas le nier. J’ai aussi connu trois coaches au PL. Christophe Denis d’abord, qui m’a recruté et aussi fait confiance. Puis Greg Beugnot, avec qui ça a été plus difficile, surtout au début. Il avait sans doute raison de me bouger, de me dire que je devrais me battre pour retrouver du temps de jeu et ma place dans l’effectif. Ça n’a pas toujours été facile, mais je crois que ça m’a été bénéfique. Puis Antoine Rigaudeau aujourd’hui…

 

 

À l’été 2014, quand arrive l’année où vous devenez éligible pour la draft, vous deviez aller faire des workouts

Oui, mais je me suis cassé la main. Je n’ai rien fait du tout !

 

J’ai entendu dire qu’au moment où les Pacers vous choisissent, en 57e position, vous dormiez. Est-ce vrai ?

Oui…

 

C’est si pénible que ça, la cérémonie de la Draft ?

Déjà, oui, c’est très, très long. Et puis, avec cette main cassée, je n’avais pas pu faire de workouts, donc je ne croyais pas trop en mes chances d’être drafté. Cela aurait été logique d’ailleurs, parce que si les franchises ne te voient pas, que tu ne peux pas montrer de quoi tu es capable, il y a quand même peu de chance que quelqu’un pense à toi. Donc, il n’y a pas eu l’angoisse de l’attente, la montée sur l’estrade, tout ça. La draft était retransmise ici, mais j’avais fini par aller me coucher et m’endormir. Là, je reçois un coup de fil de Bouna (N’Diaye, son agent), qui m’explique que j’ai été choisi en 57e par les Pacers, et que mes droits ont été échangés avec les Knicks. J’avoue que, pour des nouvelles comme celle-là, je veux bien qu’on me réveille en pleine nuit !

 

Vous avez disputé une Summer League avec les Knicks l’été dernier. Avec un bon premier match puis un coach, Derek Fisher, qui ne vous met plus sur le terrain. Comment avez-vous vécu cette expérience ?

Quand tu te prends ton premier « Didi not play - Coach’s decision », j’avoue que ça fait réfléchir. Je n’ai jamais eu de vraie explication et j’essaie de ne pas trop y penser. Vous savez, vous avez des gens, dans l’entourage du club, des assistants, tout ça, qui te sortent toujours des phrases un peu bateau du genre : on aime bien comment tu joues… Faut que tu t’entraînes comme ci, comme ça et on te revoit l’été prochain… Mais c’est un peu : merci beaucoup et bye, à l’année prochaine. Découvrir toutefois le centre d’entraînement des Knicks, ça met une claque. Ils sont vraiment dans le futur ! Ici, on n’est pas mal traités, mais on est quand même à des années-lumière de tout ça. Leur installation, c’est vraiment incroyable. Tu arrives les mains dans les poches et ils te fournissent tout. J’ai eu tellement d’équipements que j’en ai donnés pas mal.

 

Revenons au PL. Étiez-vous inquiet après un début de saison plutôt catastrophique ?

Non, pas vraiment. On travaillait bien et… Surtout, quand on a vécu une saison comme celle que j’ai vécue au HTV, il en faudrait vraiment beaucoup pour que je sois vraiment inquiet. C’est vrai qu’on a mal démarré la saison, mais on a de quoi se relever. On bosse, on a de bons ego dans l’équipe, du caractère et du talent, il n’y a pas de raison pour que ça se passe mal.

 

Le fait d’avoir coupé James Florence (5,8 pts/m. à 24% de réussite) aura été une bonne décision ?

Comment dire… Il n’a pas vraiment été coupé. En fait, il avait déjà un autre club avant que la décision ne soit prise. Alors, même s’il y a sans doute eu quelques incompréhensions entre les dirigeants et lui, tout s’est quand même fait de manière amicale. Sans conflit. Après, Chris Jones est arrivé et les choses se sont mieux passées. Sans doute que sa manière de jouer nous correspond plus…

 

Vous sortez d’un match exceptionnel (19 pts à 8/8 aux tirs, 26 d’évaluation en 26 minutes face à Chalon), mais connaissez encore des hauts et des bas. Quels conseils vous prodiguent Antoine Rigaudeau et Fred Fauthoux ?

De jouer… C’est tout…

 

 

Comment voyez-vous la suite de la saison du PL ?

Je la sens bien. Là, on reste sur trois victoires et une défaite (cet entretien a eu lieu samedi dernier, avant la rencontre du PL face à Limoges, ndlr). De toute façon, si on veut aller à Disney et disputer la Leaders Cup, il va bien falloir qu’on aligne les victoires pour conserver une petite chance. Après, il ne faut pas que nous nous laissions décrocher, qu’on joue sans se poser de questions. La hiérarchie, vous savez, en Pro A, est très fluctuante. Il n’y a pas trop de logique.

 

Les scouts aiment à dire qu’on a du mal à vous projeter sur le terrain, que vous n’avez pas réellement un poste défini. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

Ce débat-là, il m’a toujours un peu fait rire. Il s’est quand même dit beaucoup de bêtises à mon sujet. Que j’étais un 3-4-5 mais sans poste précis. Bon déjà, trouvez-moi un match où j’ai joué 3 ! Même en N1, en sélection de jeune ou en Pro B, je n’ai jamais joué à ce poste. Je pense que je suis vraiment un 4/5, c’est tout. Après, savoir à quel poste je préfère jouer, c’est presque un problème de riche. Je préfère jouer, c’est tout ! Quel que soit le poste.

 

Dans ce profil de 4/5, avez-vous un modèle, un joueur qui vous a inspiré ou vous inspire encore ?

Pas vraiment, même si j’essaie d’observer beaucoup de joueurs. Ah si ! Pas trop dans sa manière de jouer, mais plus pour son approche mentale du jeu, j’admire beaucoup Joakim Noah. J’adore l’énergie qu’il déploie, son mental, sa volonté d’être toujours au top dans l’intensité. Et surtout comment et quand il met le plus de cette intensité. Parce qu’il y a des moments-clés pour le faire. Voilà… J’essaie de devenir plus fort mentalement, car je crois que c’est la clé pour moi.

 

On n’a pas l’impression que vous êtes obsédé par la NBA…

Si je termine en NBA, c’est que je l’aurai mérité. Mais si je fais une belle carrière en Europe, ça m’ira bien aussi. Franchement, la vie ne se résume pas à ça non plus. Quoi que tu fasses, ça ne dure au mieux que jusqu’à tes 40 ans. Il te reste quand même un paquet d’années pour vivre ta vie ensuite ! Je suis déterminé à devenir un bon joueur, à réaliser des objectifs collectifs - gagner des titres, des Coupes, etc. - mais peu importe la compétition que je dispute.

 

Dans une vidéo sur le site du PL, tu déclarais que tu aurais été agriculteur si tu n’avais pas joué au basket. Était-ce une boutade ?

Non, du tout ! Je pense que je serai agriculteur-chasseur après ma carrière. Pour nourrir et défendre tout le monde. L’après basket, je le vois en France, dans un petit coin de campagne, c’est certain.