Actualité

Les grandes manœuvres ont commencé

Entre les prolongations de Zach Peacock à Bourg, de Justin Robinson à Chalon, de Valentin Bigote au Mans et le joli tir groupé de Pau-Lacq-Orthez, l’actualité des transferts a été riche cette semaine en Jeep® ÉLITE. Le point sur les derniers transferts, en partenariat avec le groupe DLSI, expert en recrutement.


Il est le « franchise player » de la JL Bourg depuis quatre ans. Double MVP de Pro B puis MVP de Jeep ÉLITE, Zach Peacock est le socle du club burgien et de sa belle ascension jusqu’aux portes des Playoffs (deux fois 9e en 2018 et 2019). Deuxième meilleur marqueur de la saison écoulée (17,8 points), l’ailier-fort américain (2,03 m, 31 ans) va rester fidèle à la JL. Il a re-signé dans l'Ain pour deux saisons supplémentaires


Peacock retrouvera Maxime Courby (5e saison), Garrett Sim (4e saison), ainsi que Fréjus Zerbo et Zack Wright, soit une ossature de cinq joueurs conservés, complétée pour l’heure par le meneur vétéran, Jamar Wilson, passé par Nanterre en 2017-18, et Pierre Pelos, troisième meilleur Français à l’évaluation lors du dernier opus (15,5 d’éval) sous le maillot de Fos-sur-Mer. Dans l’autre sens, la JL a officialisé le prêt de Bathiste Tchouaffé, sous contrat jusqu’en 2021, à Poitiers en Pro B. Le plus gros chantier des prochaines semaines concernera le poste de pivot, avec le départ probable du Sénégalais Youssou Ndoye, troisième meilleure évaluation du championnat en 2018-19. 



À une centaine de kilomètres plus au Nord, l’Élan Chalon a également bien avancé dans son recrutement. En vérité, le nouvel entraîneur, Philippe Hervé, pourra s’appuyer sur une ossature de six joueurs déjà présents la saison dernière. La dernière bonne nouvelle, arrivée mercredi, est la prolongation pour une saison supplémentaire de Justin Robinson (1,73 m, 24 ans). Le micro-meneur américain a été l’une des grandes attractions du dernier opus, terminant meilleur passeur du championnat (8,2 passes décisives, pour aller avec ses 15,1 points). « Justin est le joueur le plus aimé du public et un joueur qui, sous la houlette de Philippe Hervé, va encore progresser pour devenir le grand joueur qu’il peut être demain », s’est réjoui le président, Dominique Juillot sur le site de l’Élan.


Deux Français d’impact ont prolongé en Jeep® ÉLITE. Le MSB a sécurisé le contrat de Valentin Bigote (1,96 m, 27 ans) jusqu’en 2022. L’ex-Dijonnais a encore franchi un palier dans la Sarthe et vient de signer le meilleur exercice de sa carrière (12 points à 49,2%, 3,1 rebonds en 22 minutes). Châlons-Reimsa conservé pour une saison supplémentaire son pivot Yannis Morin (2,08 m, 26 ans), qui est monté en puissance au fil de la saison et s’est imposé comme une vraie force intérieure : 10,8 points, 8,1 rebonds et 15,4 d’évaluation sur les dix dernières journées. Morin sera toujours associé à Johan Passave-Ducteil au poste 5, tandis que le meilleur marqueur de la Jeep® ÉLITE, Devin Ebanks laisse sa place à son compatriote Dominique Archie (2,01 m, 32 ans), qui arrive du club italien de Varese. 

 

Du côté de Pau-Lacq-Orthez, la première info de la semaine est le départ d’une des figures emblématiques du championnat. Yannick Bokolo (1,90m, 34 ans) met un terme à une riche carrière, marquée entre autres par un titre de champion en 2006 avec le MSB et 92 sélections en équipe de France, pour se consacrer à une nouvelle vie professionnelle. Fait rare, ce féroce défenseur, unanimement apprécié dans le milieu, n’aura connu que trois clubs en seize saisons parmi l’élite. Bokolo a accordé une longue interview au site de l’Elan Béarnais



Pau, dont l’équipe sera fortement renouvelé cet été – les trois seuls joueurs restants sont Digué Diawara, Léo Cavalière et Yohan Choupas - a annoncé trois signatures coup sur coup. Travis Leslie (1,93 m, 29 ans) et Nicolas De Jong arrivent de Boulazac, l’une des équipes surprises de la saison écoulée. Leslie était le quinzième meilleur joueur de la Jeep® ÉLITE à l’évaluation (15,9) et De Jong le 6e meilleur JFL (13,4). Troisième recrue de la semaine, Petr Cornélie (2,11 m, 24 ans) devrait trouver plus de responsabilités dans le Béarn qu’il n’en avait au Mans (6,9 points, 3,8 rebonds en 16 minutes). 



Limoges tient sa deuxième recrue étrangère. Après l’ex-Antibois et Chalonnais Vee Sanford, le CSP a jeté son dévolu sur Marcus Ginyard (1,96 m, 32 ans), un ailier passé par l’Hermine de Nantes en 2015-16. Derrière ses statistiques modestes dans le championnat polonais avec Gdynia (8,4 points en 20 minutes), Ginyard est présenté par Crawford Palmer comme un bon défenseur, physique et complémentaire de William Howard sur le poste 3. « Il jouera avec abnégation pour son équipe. C’est quelqu’un de très posé mais très dur dans le jeu. C’est le genre de joueur qui est extrêmement intéressant pour une équipe », insiste le directeur sportif sur le site du CSP.