Finales

Actualité Finales

Les chiffres des Finales

Avant l’Épisode 1 des Finales ce soir à Monaco (20h45, sur SFR Sport 2), focus sur les chiffres marquants de Monaco et du Mans.

Amara Sy et Roméo Travis vont se livrer un beau combat lors de ces Finales 2018 (Photo : S.Haouzi, Monaco)

 

Ces #PlayoffsJeepELITE ont livré leur verdict « pré-final ». L’ASM atteint ses premières finales alors que Le Mans est parvenu, à l’arrachée, à en priver la SIG…

Strasbourg était clairement apparu, en ce printemps, comme l’équipe la plus stable de Jeep® ÉLITE. Cinq victoires de rang pour conclure la saison régulière, dont trois « mises au point » face à Limoges (+30), à Pau (+27) et à Antarès (+10). Une quart expédié en deux manches sèches contre sa bête noire officielle depuis les Finales 2013, Nanterre. Puis un Match 1 des demies maîtrisé. Le tout  malgré l’absence de Louis Labeyrie, officieux MVP français de la saison.

Mais le MSB ne l’entendait pas ainsi. Piteux 12e la saison passée, Le Mans a toiletté son secteur sportif du sol au plafond, ne conservant que Will Yeguete et « PP » Amagou (blessé) en tout et pour tout. Et voilà les Manceaux en #FinalesJeepELITE, après avoir été déniché l’orgueil dans d’improbables détails : « On avait entendu dire que Strasbourg avait déjà réservé l’hôtel Marriott à Monaco », lâchera ainsi Antoine Eïto juste après l’exploit, au Rhénus, tout au bout de « l’overtime ».

Heureusement pour le basket, le Grand Prix de Monaco est terminé depuis le 27 mai. Et la célèbre ligne droite des Hunaudières – qui passe justes devant Antarès - sera libérée juste à temps, lundi 18 juin, par les 24 Heures. Mais qui du rutilant bolide monégasque ou de cette bête d’endurance du Mans sortira vainqueur de la course ?

2-1

Avant d’aborder cette finale, le MSB présente un bilan positif face à son adversaire. Les Sarthois ont gagné deux fois en saison régulière (67-66* sur le Rocher et 94-85 à Antarès), pour une défaite en finale de la Leaders Cup (83-78).

3

Le MSB voyage bien lors de ces playoffs. L’équipe d’Eric Bartéchéky a gagné trois de ses quatre matches à l’extérieur, dont deux au Rhénus de Strasbourg.

4

Quatre acteurs de cette finale ont déjà été champions de France. Amara Sy et Ali Traoré ont été champions avec l’ASVEL en 2002, puis encore sept ans plus tard en 2009, avec le jeune Antoine Eito (21 ans à l’époque), tandis que Paul Lacombe était encore espoir dans la Maison Verte. Pape-Philippe Amagou, qui n’est pas encore entré en jeu en playoffs, a joué trois finales, toutes gagnés avec Le Mans (2006), Nancy (2008) et Limoges (2015). Enfin, Bangaly Fofana et Roméo Travis se sont arrêtés en finale avec la SIG.

4 bis

Comme le nombre de finales perdues de suite de Paul Lacombe avec Strasbourg. « Ce serait bien que Paul mette un terme à cette série de finales perdues. Je sais que cela lui pèse. Il faudrait qu’il puisse enfin exorciser ces bêtises de finales perdues », a commenté Ali Traoré dans Nice-Matin. Paul Lacombe est jusqu’à présent le meilleur marqueur de l’ASM en playoffs : 15,2 points à 60% aux tirs et 16,8 d’évaluation.

9,5

Le nombre d’interceptions en moyenne des Monégasques. Trois Monégasques faisaient partie du Top 5 à l’évaluation en saison régulière (Paul Lacombe 1,9 interceptions, Aaron Craft 1,4 et Gerald Robinson 1,4). On les retrouve en playoffs : Craft 2,5, Amara Sy 1,8, Lacombe 1,5 et Robinson 1,5.

73,8

Meilleure défense de Jeep® ÉLITE en saison régulière (74,7), le MSB a confirmé lors de ces playoffs avec seulement 73,8 points concédés à ses adversaires. Quand l’équipe du Mans a laissé son adversaire sous les 70 points cette saison, elle a gagné 16 matches sur 17 (63-66 contre Chalon, 7e journée).

82

C’est le pourcentage ahurissant de réussite aux tirs d’Ali Traoré après six matches de playoffs. Le pivot remplaçant d’Elmedin Kikanovic a réussi 23 de ses 28 tirs. Traoré tourne à 8,3 points (mais aussi 3,5 rebonds et 9,2 d’évaluation) en moins de 15 minutes. Un joker de luxe !

 

Les #FinalesJeepELITE 2018

Episode 1 :                            Mercredi 13 juin (20h45)               Monaco – Le Mans

Episode 2 :                            Vendredi 15 juin (20h45)               Monaco – Le Mans

Episode 3 :                            Lundi 18 juin (20h45)                      Le Mans - Monaco

Episode 4* :                          Mercredi 20 juin (20h45)               Le Mans – Monaco

Epilogue* :                           Dimanche 24 juin (18h30)             Monaco – Le Mans

*Si nécessaire