Actualité

Les BYers prennent une option

Longtemps menée, l’équipe de Fos-sur-Mer a réussi le coup parfait à la Halle Vacheresse de Roanne (68-72).

La Chorale de Roanne voulait imposer sa marque de fabrique, la défense, lors de cette première manche de la finale des Playoffs d’Accession. Son organisation défensive aura bien perturbé l’attaque des Fosséens pendant toute la première mi-temps. Ajoutez une belle réussite de loin (5/6 à la pause) comme de près (65%), l’impact inattendu de Mathis Keita (11 points), et les Roannais regagnaient les vestiaires avec un bon matelas (44-32). « On a déjoué tout de suite face à leur agressivité défensive. On a manqué de concentration, de discipline », regrettait Rémi Giuitta avant la reprise du 3equart-temps « Il faut jouer plus large pour trouver des intervalles. »


De fait, ses hommes allaient laisser passer l’orage (53-40 à la 24e minute avec un 8/9 à 3-pts des Choraliens) et refaire surface sous l’impulsion notamment de Pierre Pelos (18 points à 100% de réussite).  Tariq Kirksay faisait parler son métier et sa polyvalence (5 points mais 7 rebonds, 3 interceptions, 5 passes et 3 contres !). Plus justes en attaque, plus intenses en défense, les BYers grappillaient inexorablement leur retard, jusqu’à prendre les commandes (56-57, 30e). Dans l’ultime période, Mamadou Dia offrait des précieuses minutes en rotation intérieure. Le « Maire » aux 13 étoiles comme son nombre de saisons à Fos, indiquait le chemin à suivre.

 

 

Dans les trois dernières minutes, Edouard Choquet (10 points, 6 passes) se répondaient à longue distance. La défense de Fos ne cédait pas face aux derniers assauts de David Jackson (5 points à 1/6) puis Jason Williams (7 points à 3/9). Les BYers tenaient un précieux succès à l’extérieur. Ils recevront Roanne jeudi à la Halle Parsemain. Entre-deux à 20h45.


Ils ont dit

Mathis Keita (Roanne) : « Ce n’est pas fini. On a fait trop d’erreurs défensivement. Normalement, la défense est notre force. Ce soir ça ne l’a pas été. Il va falloir se rattraper dans trois jours. »

Pierre Pelos (Fos-sur-Mer) : « On a fait une première mi-temps avec des hauts et des bas. Rémi nous a dit de rester concentrés. En deuxième mi-temps, on a trouvé de l’alternance et ça a payé. Il nous reste 40 minutes à jouer. »