Actualité

Le dénouement

On connaîtra aux alentours de 22 heures ce vendredi l’identité du dernier qualifié pour les Playoffs d’Accession et du deuxième relégable.

L'équipe de Poitiers (ici Kevin Harley) a une dernière chance de sauver sa peau dans l'antichambre.

Le championnat de Pro B s’apprête à livrer son verdict. Ce vendredi aux alentours de 22 heures, on saura qui des voisins normands Rouen et Evreux sera le huitième et dernier qualifié pour les Playoffs d’Accession, et on connaîtra l’identité du deuxième relégué en Nationale 1.

Qui aura l'avantage du terrain en quart ?

Dans la première partie de tableau de tableau, deux certitudes avant cette dernière journée : la Chorale de Roanne a verrouillé sa deuxième place (et aura donc l’avantage du terrain pendant l’intégralité des Playoffs) et le SLUC Nancy est assuré de finir septième.

Orléans et Fos-sur-Mer, qui viennent tout juste de signer des jokers médicaux estampillés Jeep® ÉLITE (voir plus bas), vont se livrer un duel à distance pour décrocher la troisième place. Elle reviendra aux BYers s’ils s’imposent à domicile face à Blois et si l’OLB s’incline à Vichy-Clermont.

Juste derrière, Lille reste sous la menace de Saint-Chamond pour l’obtention de la cinquième place, synonyme là encore d’avantage du terrain en quart de finale. Mais s’ils s’imposent à Caen, les Lillois peuvent aussi accrocher la quatrième place en profitant d’un revers de Fos…

Rouen ou Evreux pour le dernier spot en Playoffs ?

On assistera aussi à une lutte entre voisins normands pour l’obtention du dernier sport. En effet, l’AS Denain Voltaire est qualifié d’office pour le grand huit grâce à sa victoire à la Leaders Cup Pro B. Rouen, qui reçoit Nantes, est en ballotage favorable. En effet, le RMB terminera devant l’ALM Evreux en cas d’égalité (2 victoires en saison régulière).

Qui accompagnera Charleville en Nationale 1 ?

Dans le bas du classement, Le Havre, Poitiers et Quimper, tous les trois à égalité avec 10 victoires, sont concernés par la relégation.  Les trois équipes ont encore leur destin en main. Une victoire et le maintien est dans la poche. En revanche, seul le STB n’a pas le droit à l’erreur. Une défaite des Havrais aux Docks Océane face à Quimper les enverrait directement en Nationale 1.

 

Fos et Orléans affichent leurs ambitions

L’OLB, qui a perdu son axe meneur-pivot sur blessure, n’a pas tardé à réagir. Pour remplacer Miralem Halilovic dans la peinture, Germain Castano a opté pour Ferdinand Prénom (2,03 m, 27 ans) un joueur qu’il connaît bien pour l’avoir déjà coaché à Boulogne-sur-Mer il y a trois ans. Prenom valait 9,5 points (à 60% de réussite) et 4,2 rebonds en seulement 17 minutes cette saison à Hyères-Toulon. A la mène, Orléans a prolongé le contrat de Malela Mutuale jusqu’à la fin des playoffs et fait venir Keydren « Kee Kee » Clark (1,80 m, 33 ans). Ce meneur US au double passeport bulgare, excellent shooteur à trois-points, a évolué à l’étage supérieur à Nanterre puis à Nancy lors de la saison 2014-15 (13,2 points et 3 passes en 32 matches de Jeep® ÉLITE). Il va remplacer (sous réserve de qualification) le Portoricain Alex Abreu, blessé.

Autre recrue en provenance de la Jeep® ÉLITE et pas la moindre, Louis Campbell (1,91 m, 39 ans) va donner un solide coup de main à l’équipe de Fos-sur-Mer lors des Playoffs d’Accession. Un superbe joker pour compenser l’absence de Xavier Gaillou, sérieusement blessé à la cheville lors de la dernière journée de Pro B. Plus vieux joueur de la Jeep® ÉLITE cette saison mais toujours vert (8,1 points, 2,9 rebonds, 3,8 passes en 26 minutes à Levallois), Campbell ne sera pas le doyen de sa nouvelle équipe. Mamadou Dia a fêté ses 40 ans le 28 mars, tandis que Tariq Kirksay approche les 39 printemps.