Actualité

La Pro A en revue : Cholet

L'effectif 2017-18 de Cholet Basket est à la fois prometteur et... riche en interrogations. Philippe Hervé saura-t-il en tirer le meilleur parti ?

Jerry Boutsiele

Ce qu’ils ont fait en 2016-17…

11e (14v-20d)

L’effectif

Le 5 probable

Jonathan Rousselle – Toddrick Gotcher – Haukur Palsson – Ilian Evtimov – Jerry Boutsiele

(+) Ce qui excite…

CB a le mérite de ne pas jouer le tout US comme certains clubs. Le roster est composé de deux Américains, un Islandais, un Monténégrin et sept Français, en comptant la jeune pépite Killian Hayes (en photo ci-dessous) – fils de l’ex-Choletais DeRon Hayes – qui a terminé MVP de l’Euro U16 cet été (16,6 points, 7 rebonds, 5,1 passes). Il n’a pas brillé par sa régularité au HTV, mais David Michineau est un joli coup sur le marché des transferts. Philippe Hervé peut aider le joueur drafté par les Clippers en 2016 à franchir un cap. Michineau, mais aussi l’international islandais Haukur Palsson et Pierre-Etienne Drouault apportent une belle plus-value athlétique sur les lignes extérieures.

(-) Les bémols…

Qui sera le go-to-guy dans cette équipe ? C’est-à-dire le talent supérieur capable de prendre le jeu à son compte – à la manière de Cedrick Banks, parfait dans ce rôle quand Philippe Hervé coachait Orléans. Le jeune shooteur US, Toddrick Gotcher (12,9 points en Grèce pour sa première saison professionnelle), paraît un peu tendre pour enfiler ce costume. On attend de voir également si l’équipe des Mauges est capable de défendre plus fort que sa devancière (77,7 points encaissés en 2016-17).

Le joueur à suivre

Au sortir de trois saisons en Pro B, Jerry Boutsiele (2,07 m, 24 ans) a réussi une entrée fracassante à Cholet lors de l’exercice écoulé. L’ancien espoir de la JSF Nanterre a pris le dessus sur les pivots étrangers de CB (Graham Brown, Malcolm Rhett) au point de devenir un titulaire indiscutable (9,6 points, 5,6 rebonds, 12,1 d’éval en 22 minutes, 13,9 d’éval sur la phase retour). Super finisseur, toujours bien placé, costaud, Boutsiele fait déjà partie des bons pivots du championnat. En attendant mieux ?

Le chiffre : 2012

Comme la dernière année où Cholet Basket a disputé les playoffs. Le club des Mauges a sérieusement dévissé (budgétairement et sportivement) depuis ses deux finales à Bercy en 2010 (champion) et 2011 (finaliste). 10e en 2013, 13e en 2014, 14e en 2015, 15e en 2016… l’équipe de Philippe Hervé a commencé à inverser la tendance en deuxième partie de saison dernière (11e). Il faudra faire mieux pour rallier les playoffs.

 

David Michineau

L'avis de l’expert

Stephen Brun :« J’ai du mal à m’enflammer pour cette équipe. Il n’y a qu’un vrai poste 5, Jerry Boutsiele, qui va exploser cette saison. Il y a le pari Pallson, qui est en sélection avec l’Islande, qui était bon à Rouen. Philippe Hervé a fait le pari d’une doublette française. Jonathan Rousselle va continuer sur la belle lignée de la saison dernière. David Michineau c’est un point d’interrogation. Il a d’énormes qualités d’athlétiques, il a eu des fulgurances avec Hyères-Toulon mais sur la régularité ce n’est pas ça. Avec un intellectuel du basket comme Philippe Hervé, va-t-il réussir à s’adapter ? Mais je suis content qu’il soit resté dans notre championnat (…) Je n’étais pas très fan de Ryan Evans la saison dernière. Je ne sais pas si la Meilleraie va pouvoir s’éclater avec cette équipe. Pour la troisième ou quatrième année consécutive, cela devrait finir dans le ventre mou, entre 9 et 14. Les playoffs ? Je n’y crois pas. »

Retrouvez la présentation complète de la Pro A, équipe par équipe :

Boulazac, Bourg-en-BresseDijonHyères-Toulon, Châlons-Reims, Antibes, Le Mans

 

Puisque nous parlions de l’âge du capitaine, celui de l’imperturbable et taiseux Tim Blue (34 ans) inquiète aussi un peu. Leader offensif des Sharks depuis cinq ans, l’intérieur gaucher a vu son scoring (de 16,4 pts à 13,8) et son adresse (de 54,7 à 45,6%) baisser drastiquement la saison dernière. Et là, lors d’une préparation difficile pour Antibes (0V-4D au 9 septembre), ce bon Tim a semblé avoir bien du mal à mettre en route la machine (4,5 pts sur les 2 rencontres disposant de stats). L’arrivée de Mouph Yarou dans une raquette jusque-là bien pâle va sans doute lui faire du bien, mais en l’état, nous sommes un peu inquiet pour ces Sharks tenant plus de la Roussette que du Grand Blanc… Dans les ailes, Sanford et Harvey sont de beaux joueurs mais n’ont encore pas prouvé grand chose à un niveau comparable à la Pro A