Actualité

La JL et le « Rookie wall »

Sur une mauvaise passe, la JL Bourg reçoit Le Mans lundi soir (20h45, sur SFR Sport 2) en match avancé de la 26e journée.

La JL réalise une saison de promu en tous points remarquable. Derrière les productions de son MVP potentiel, Zach Peacock, le club bressan a longtemps développé un basket collectif et spectaculaire. Seulement, la machine s’est quelque peu enrayée ces dernières semaines. Les larges défaites contre l’ASVEL, puis à Strasbourg en Coupe de France avaient donné un premier signal d’alerte juste avant la Leaders Cup (66-93 contre Monaco en en quart). Depuis son apparition chez Mickey, l’équipe de Savo Vucevic n’a gagné qu’un seul de ses quatre derniers matches. « Je ne reconnais pas mon équipe. On joue à l’opposé de ce qui était notre façon de jouer, de partager », a commenté l’entraîneur après la défaite à Ekinox la semaine dernière face à Dijon (78-96). « Quand on joue individuellement, on a vu notre niveau. C’est une belle leçon… »

Si elle n'explique pas tout, l’arrivée de l’Américain Trey Lewis (1,88 m, 25 ans) n’est peut-être pas étrangère aux maux actuels de la JL. En instillant un peu plus de talent individuel sur ses lignes arrière, le staff a déséquilibré le collectif. A bien y regarder, le dernier arrivé n’est pas plus productif statistiquement que ne l’était le cubique Lance Jeter (12,3 points à 38,1%, 4 passes, 3 balles perdues, 7,5 d’éval en 27 minutes contre 7,0 points à 41%, 3,5 rebonds, 8,3 d’éval en 23 minutes pour Jeter). Lewis monopolise davantage la gonfle que son prédécesseur (4 tirs de plus). De plus, son arrivée a éjecté Maxime Courby du cinq, alors que ce dernier restait sur de bonnes performances. Savo Vucevic changera-t-il son plan d’attaque ce lundi face au Mans ?

Deuxième ex aequo de la Jeep® ÉLITE avec Strasbourg, le MSB n’est pas l’adversaire idéal pour se relancer. Les Sarthois ont re-fait le plein de confiance après leur belle série de six victoires sur les sept derniers matches. Au match aller, ils avaient nettement dominé le promu à Antarès (91-70). On se souvient que dans le duel des « Youssou », Ndoye (Bourg) n’avait pas vu le jouer face aux immenses segments de Fall (6 points, 6 rebonds, 6 d’éval contre 13 points, 13 rebonds et 23 d’éval). Cette opposition de pivots sera l’une des clés du match à Ekinox.