Actualité

L’ASVEL veut passer la cinquième

Les Villeurbannais visent une cinquième victoire de rang ce dimanche dans le choc à l’Astroballe face à la SIG (18h45, sur SFR Sport 2).

A.J. Slaughter va croiser la route de son ancien club pour la quatrième fois cette saison. La SIG mène deux victoires à une. (Photo : Alexia Leduc / Infinity Nine Media)

Et si le collectif villeurbannais se mettait en place au meilleur moment de la saison ? Bien que sérieusement amoindrie à l’intérieur depuis quelques semaines (Cliff Alexander a supplée Darryl Watkins mais Alpha Kaba n’a pas été remplacé), l’ASVEL a remporté ses quatre derniers matches et reste sur une performance de choix au Mans (victoire 92-90). Les hommes de T.J. Parker vont chercher à conforter leur quatrième place, en s’imposant ce dimanche face à Strasbourg.

Une SIG méconnaissable lors de sa dernière sortie, à Chalon-sur-Saône (95-72). « Nous n’avons même pas mis 10% de ce que l’on aurait dû faire. Nous avons été terribles », reconnaît son pivot croate, Miro Bilan sur le site du club. « Il faut jouer plus dur pour gagner à l’extérieur. Quand je vois 77 points encaissés (sur les trois derniers matches)… c’est beaucoup trop. Il faut tomber à 70 points, maximum. C’est la base pour gagner à l’extérieur ! »

Pour T.J. Parker, ce non-match des Strasbourgeois au Colisée est un cadeau empoisonné. « Les équipes comme la SIG, ça ne passe pas à travers deux fois de suite… On s’attend à une énorme réaction de leur part », prévient-il sur le site de l’ASVEL. Cependant, la SIG a perdu une pièce importante au Colisée. Dee Bost s’est donné une entorse de la cheville. Le meneur américain (11,9 points à 45,9%, 2,9 rebonds, 5,4 passes, 14,4 d’éval en 29 minutes) sera absent à l’Astroballe et ne devrait pas faire son retour avant une quinzaine de jours. Un coup dur pour Vincent Collet, tant l’impact de Bost est prégnant en défense. Zack Wright a le potentiel pour mener la vie dure à John Roberson et DeMarcus Nelson mais il pourra difficilement jouer 40 minutes…  Il faudra trouver d’autres alternatives pour empêcher l’ASVEL de passer la cinquième.