Actualité

Jeep® ÉLITE - Playoffs : Monaco et Nanterre montrent les crocs !

Les Monégasques n'ont pas tremblé lors du premier match des quart de finales face au Limoges CSP. Grâce à un départ canon, les coéquipiers de Gerald Robinson (15 points, 5 rebonds, 6 passes décisives, 22 d'évaluation) l'ont emporté 93-73. En soirée, Nanterre a également fait le boulot à la maison en disposant également de Pau-Lacq-Orthez avec la manière (101-65). Adas Juskevicius s'est distingué par son adresse extérieure, à 6/6 à 3 points (20 points, 5 passes décisives).

Ça y est, les Playoffs de Jeep® ÉLITE sont de retour ! Pour cette première soirée des phases finales 2019, c'est le finaliste de l'édition précédente, Monaco (2e du championnat), qui ouvrait le bal avec la réception de Limoges (7e), un match qui a vite tourné en faveur des joueurs de la Principauté et son collectif bien huilé.



La Roca Team a en effet pris le match par le bon bout en début par un 15-2 sous l'impulsion de Gerald Robinson et Dee Bost, auteur d'un 3+1 pour conclure la série. Isaiah Miles et Axel Bouteille ont rétorqué de loin, William Howard a même passé six points de suite pour ramener le CSP à 23-19. Mais les Monégasques ont montré par la suite qu'ils maîtrisaient leur sujet.



Après un alley-oop d'Eric Buckner pour boucler le premier acte au buzzer (27-20), c'est Dee Bost qui est allé tester la résistance du cercle. Le début d'un retentissant 20-1 (dont 16-0 pour débuter le deuxième quart-temps), marqué par les dunks du duo intérieur Buckner-Kikanovic, le panier en contre-attaque de Paul Lacombe ou le 3 points de Gerald Robinson.



Yakuba Ouattara pour enfoncer le clou


L'addition était déjà salée pour Limoges (43-20). Elle l'a été d'autant plus lorsque Yakuba Ouattara a pris feu de loin avec trois paniers derrière l'arc avant la pause, sans oublier le 3 points d'un Dee Bost plein de facilité ce soir. A 55-33 à la pause, les Monégasques pouvaient ainsi voir venir tandis que les Limougeauds se voyaient condamnés à l'exploit.



Les débats ont été plus équilibrés au retour des vestiaires, mais Monaco a quand même pu accentuer son avance à l'issue du troisième quart-temps, s'appuyant sur Gerald Robinson, Yakuba Ouattara ou Amara Sy (80-56). Suffisant pour gérer le dernier acte sans pression et l'emporter 93-73. Nul doute que les Monégasques seront attendus dimanche à 18h30 pour le match retour !



Nanterre à 101 à l'heure


En soirée, la rencontre entre Nanterre et Pau-Lacq-Orthez a été le théâtre d'un match au scénario similaire. Nanterre a en effet pris les commandes de la rencontre grâce à une belle alternance entre le jeu intérieur et les shooteurs franciliens dans un bon soir. L'écart pointait déjà à +13 après 10 minutes (27-13), mais les Palois n'étaient pas au bout de leurs peines. La paire Juskevicius-Treadwell a régalé dans le deuxième acte avant qu'Haukur Palsson ne s'offre un shoot au buzzer pour conclure la première mi-temps, offrant 17 longueurs d'avance à son équipe à l'heure du repos.



Mickey McConnell a bien tenté de relancer les siens, mais c'était sans compter sur l'adresse extérieure d'Hugo Invernizzi ou Adas Juskevicius, auteurs de deux missiles à 3 points dans le corner pour signer le plus gros écart du match (61-40). Lahaou Konaté a claqué un dunk pour le plus grand plaisir de supporters de Maurice Thorez en grande forme.



Monsieur Adas Juskevicius


Toujours dans le coin, Nick Johnson a mis les Nanterriens dans les meilleures dispositions à dix minutes de la fin avec un matelas plus que confortable de 25 points d'avance (78-53). Les hommes de Pascal Donnadieu n'ont pas levé le pied pour autant à l'image du dunk de Julian Gamble, des trois paniers à 3 points d'Adas Juskevicius ou du alley-oop entre Corentin Carne et Jean-Marc Pansa pour conclure un 14-0 (92-53).



Vainqueurs 101-65, les Franciliens vont aborder le match retour avec le plein de confiance et humilité, car l'Elan Béarnais n'a certainement pas dit son dernier mot !



Rendez-vous ce samedi pour le début des deux autres quarts de finale entre LDLC ASVEL et Le Mans SB (20h) et Dijon et Strasbourg (20h30).