Finales

Actualité Finales

Finales Jeep® ÉLITE : LDLC ASVEL retrouve les sommets !

Au terme d'un épilogue qui a tenu toutes ses promesses, Lyon-Villeurbanne s'impose 66-55 face à Monaco à l'Astroballe et remporte le titre de champion de France ! DeMarcus Nelson a été élu MVP de la finale avec 9.7 points, 3 rebonds, 3 passes décisives pour 11.6 d'évaluation en moyenne sur la série.

Et un 19e sacre de champion de France pour LDLC ASVEL ! Les hommes de Zvezdan Mitrovic n'ont pas manqué la dernière marche lors de l'épilogue devant leur public bouillant de l'Astroballe même si Monaco a offert une belle résistance jusque dans les dernières minutes. Les deux équipes ont offert un duel d'exception pour le dernier match de la saison, avec du spectacle, des rebondissements et un dénouement heureux pour les protégés de Tony Parker ! L'ancien meneur peut être satisfait de cet exercice 2018-2019 avec une Coupe de France et deux titres de champion de France, garçons et filles !



La victoire villeurbannaise a en effet mis du temps à se dessiner. Car en début de partie, Monaco a fait mieux que résister, terminant le premier acte sur quatre paniers à 3 points signés Dee Bost, Jarrod Jones et Lazeric Jones avant de prendre les devants avant la pause. La traction Bost-Jones a ensuite permis à la « Roca Team » de se démarquer. Lazeric Jones a notamment scoré trois paniers de suite pour alimenter un 12-3 qui a offert 8 longueurs d'avance aux Monégasques à l'heure du repos (27-35).



AJ Slaughter change la donne


Monaco tenait le bon bout mais les Villeurbannais ont totalement inversé la tendance dans le troisième acte en surclassant leur adversaire des deux côtés du parquet avec un AJ Slaugther révolté. Adreian Payne, Charles Kahudi et AJ Slaughter par deux fois ont d'abord fait sauter le verrou en scorant de loin afin de conclure un 12-1 et de passer devant au score (39-38). Tel un rouleau compresseur, LDLC ASVEL a ensuite déroulé son basket, à l'image d'un Mantas Kalnietis retrouvé qui a bouclé ce troisième quart-temps à sens unique (24-6) par un « catch-and-shoot » à 3 points qui n'a trouvé que la ficelle (51-41).




La « Roca Team » a jeté ses dernières forces dans la bataille avec l'aide d'Elmedin Kikanovic et Paul Lacombe pour revenir à -6 (55-49). C'est David Lighty, l'homme des finales, qui a alors délivré l'Astroballe avec deux tirs inscrits avec un grand sang-froid. En bon capitaine, Charles Kahudi s'est assuré de finir le travail avant de laisser DeMarcus Nelson, MVP des finales, scorer les deux derniers lancers de la saison (66-55) et offrir aux Villeurbannais un nouveau titre majeur et une nuit d'ivresse, trois ans après le dernier titre de 2016 !