Actualité

Jeep® ÉLITE - J23 : Monaco toujours à fond, ça passe tout juste pour Lyon-Villeurbanne

La Roca Team a dominé les débats face au Mans dans le remake de la finale des Playoffs 2018, signant une sixième victoire consécutive et grappillant au passage le point-average sur les Sarthois (82-65). En soirée, le leader villeurbannais a réagi dans le dernier quart-temps pour l'emporter sur le fil contre Chalon-sur-Saône à l'Astroballe (106-104). En bas de tableau, Cholet fait la bonne opération de la journée avec son succès sur Gravelines-Dunkerque, également acquis à la dernière seconde.

Inarrêtables, voilà l'image qu'ont renvoyé les Monégasques en deuxième mi-temps dans ce choc au parfum tout particulier en présence du Prince Albert à Gaston-Médecin, théâtre de la victoire finale du MSB en juin dernier en finale des Playoffs 2018. Le trio Ray-Eito-Clark a maintenu les Manceaux dans le coup jusqu'à la pause (36-37) avant de passer un 17-4 dévastateur. Le duo Ouattara-Kikanovic a montré la voie avant que Gerald Robinson n'enfonce le clou avec deux paniers à 3 points pour porter la marque à 60-48 à 10 minutes de la fin. Avec l'aide de Paul Lacombe, également de loin, et Elmedin Kikanovic, l'écart passe rapidement à +17 (67-50). 


Eric Buckner fait le spectacle


Le Mans n'est pas parvenu à revenir sous la barre des 10 points et a fini par craquer pour de bon sur un alley-oop surpuissant entre Dee Bost et Eric Buckner, déjà auteur d'un poster dunk en première mi-temps (74-60). MVP du match avec ses 13 points et 8 passes décisives, Paul Lacombe a fini le travail avec un dernier panier dans la raquette mancelle, une passe décisive pour Dee Bost et un ultime rebond défensif suite à un contre de Buckner sur Michael Thompson, permettant à Bost de passer un lay-up au buzzer, pour le plus grand plaisir des supporters de Gaston-Médecin (82-65). 



Lyon-Villeurbanne de justesse

En soirée, il y a eu du suspense entre Lyon-Villeurbanne – Chalon-sur-Saône et Cholet – Gravelines-Dunkerque. Le leader de Jeep® ÉLITE a eu toutes les eines du monde à se défaire d'un duo Robinson-Pinault irrésistible (30 et 27 points). Malmenés en première mi-temps et encore menés de 11 points en fin de troisième quart-temps sur un dunk d'Assane Ndoye (70-81), les Villeurbannais ont profité de deux coups d'éclat de Livio-Jean-Charles et deux lancers de Miro Bilan pour reprendre les commandes (84-83). Les deux missiles à 3 points d'AJ Slaughter, le panier en contre-attaque de David Lighty et le dunk d'Amine Noua devaient mettre LDLC Asvel à l'abri à moins de quatre minutes de la fin (99-90).


Mais le tandem Robinson-Pinault n'avait pas dit son dernier mot, et a réussi l'exploit de remettre la pression sur les locaux dans les derniers instants à grands coups de paniers à 3 points. Imperturbable, Justin Robinson a alors porté la marque à 105-104 avant d'envoyer AJ Slaughter sur la ligne. Ce dernier a manqué un lancer, laissant l'opportunité à l'Elan Chalon de l'emporter. Au buzzer, Mickaël Gélabale a bénéficié d'une position ouverte dans le corner pour rafler la mise. Mais sa tentative a rebondi sur le cercle, laissant les supporters de l'Astroballe et les joueurs de Zvezdan Mitrovic pousser un gros ouf de soulagement (106-104).


Vitalis Chikoko dans tous les bons coups


Dauphin des Villeurbannais, Pau-Lacq-Orthez a eu moins de difficulté pour l'emporter à la maison face à Châlons-Reims (77-67). Les Palois ont surfé sur leur bonne première mi-temps (41-30) et leur entame de 3e quart-temps à sens unique pour se mettre à l'abri. Vitalis Chikoko (11 points, 13 rebonds, 4 contres) a notamment passé trois paniers de suite pour donner le ton. L'EBPLO a ensuite enchaîné par un 7-0 conclu par le 3 points de Mickey McConnell (52-35). Les 3 points de Taqwa Pinero (17points à 5/7 derrière l'arc) ont répondu à ceux de Jimmy Baron et l'Elan Béarnais a pu sereinement assurer la victoire.



Strasbourg a également fait preuve de maîtrise au Rhénus face au dernier de la classe antibois. Tenus sous les 10 points d'écart à la pause dans un match défensif (35-27), les Strasbourgeois ont lâché les chevaux dans le troisième quart-temps sous l'impulsion de ses snipers Jérémy Nzeulie, Nicolas Lang et Jarell Eddie, sans oublier le trio d'intérieurs Andersen-Traoré-Fall également productif (57-38). Malgré toute la bonne volonté des Sharks, la Sig s'est alors imposé sans trembler sur deux derniers paniers signés Nathan Sobey (75-55).



Cholet fait un pas de plus vers le maintien


Enfin, dans le dernier match de la soirée, Cholet a fait la bonne opération de la journée en bas de tableau en s'imposant face à Gravelines-Dunkerque. Les Choletais ont mené durant toute la rencontre mais ont terminé un peu crispés face à l'enjeu. Le BCM en a profité pour passer un 12-4 en début de quatrième quart-temps et plonger la Meilleraie dans le doute (68-65). Les missiles derrière l'arc du trio Goods-Ndoye-Robinson ont relancé les locaux (80-71) mais les Gravelinois ont tenté une dernière offensive avec Karvel Anderson et Taylor Smith à la baguette pour revenir à 80-79 à une minute de la fin. London Perrantes et le dernier arrivé Anthony Goods ont alors assuré la victoire, Edgar Sosa ratant le tir de l'égalisation à 3 points (84-81).



A suivre ce dimanche à partir de 18h30, un choc au parfum de Playoffs entre Dijon et Limoges, match à suivre sur RMC Sport 2 !