Actualité

Jeep® ÉLITE - J20 : Limoges et Dijon restent maîtres à la maison

Cinquième victoire à domicile des Limougeauds, vainqueurs sans trembler de Strasbourg (90-76). Monaco a eu bien plus de mal à se défaire de Fos-sur-Mer mais l'emporte également à la maison grâce à un Yakuba Ouattara à 29 points à 6/9 à 3 points (78-69).

Battu à Marseille par Fos Provence Basket la semaine passée, Limoges a renoué avec la victoire en y mettant la manière à l'occasion de la réception de Strasbourg. Malmenés en tout début de match, les Limougeauds ont lancé leur match sur un gros coast-to-coast de Sekou Doumbouya conclu par un dunk fracassant (22-18). Alors que Samardo Samuels prenait le meilleur dans la raquette sur Youssoupha Fall (sanctionné de 3 fautes personnelles en première mi-temps) pour alimenter un 9-2 en début de deuxième quart-temps, Axel Bouteille a pris le relais avec brio en enchaînant les actions de grande classe.

Axel Bouteille à la fête

L'ancien chalonnais a profité de la sortie de Youssoupha Fall pour martyriser le cercle avec un premier dunk, une claquette et un poster sur Jarrell Eddie qui ne l'avait pas vu venir ! Axel Bouteille a terminé son show avec un panier plus technique, avec l'aide de la planche, pour offrir 20 longueurs d'avance aux siens à la pause, ce pour le plus grand plaisir des supporters vert et blanc (49-29).


Forts de cette avance, les Limougeauds ont pu contrôler leur adversaire du soir après la pause, en misant sur Jordan Taylor, Isiah Miles et Axel Bouteille pour répondre aux paniers à 3 points du trio Serron-Lang-Eddie. Grâce à trois paniers en fin de troisième quart-temps, Axel Bouteille a réussi à maintenir l'écart à +20 (69-49), rendant la mission de la SIG quasi-impossible. Les Alsaciens ont bien tenté un retour, mais Sekou Doumbouya et William Howard à 3 points ont maintenu l'écart. A l'arrivée, Limoges l'emporte 90-76 et reprend la cinquième place au détriment de son adversaire du soir.



La paire Ouattara-Kikanovic renverse Fos-sur-Mer


A Gaston-Médecin, les Monégasques ont eu plus de mal face au promu Fos-sur-Mer mais ont assuré l'essentiel en s'imposant malgré l'absence de son maître à jouer Paul Lacombe et de Gerald Robinson (78-69). La Roca Team a dû passer un 12-0 grâce à sa paire intérieure Jones-Kikanovic pour prendre l'avantage et filer au vestiaires avec 10 longueurs d'avance face à une équipe provençale accrocheuse (43-33).


Les Fosséens ont d'ailleurs fait le nécessaire pour revenir et passer brièvement devant sur un dunk de Jarvis Varnado en début de quatrième quart-temps (60-62). Cette fois, Elmedin Kikanovic a pu compter sur un Yakuba Ouattara déchaîné pour permettre à Monaco de reprendre le dessus. Précieux en début de match, l'arrière international français a frappé fort au meilleur moment en claquant un dunk suivi de deux paniers à 3 points pour conclure un 16-3 synonyme de victoire. Après sa victoire à Nanterre la semaine passée, revoilà les Monégasques aux portes du top 8.



Un Dijon-Nanterre à la hauteur


Les trois autres équipes qui évoluaient à domicile l'ont également emporté, à commencer par Dijon qui est sorti vainqueur du choc de la soirée face à Nanterre au terme d'un duel palpitant (87-81). Gavin Ware (17 de ses 21 points à la pause) et Ryan Pearson ont montré la voie en première mi-temps pour répondre aux 3 points des Nanterriens (9/17 à la mi-temps) emmenés par Jeremy Senglin, Adas Juskevicius et Haukur Palsson (54-46). Les Dijonnais ont alors répondu avec deux missiles de loin signés de leur chef d'orchestre David Holston (19 points, 12 passes décisives), imité peu après par Ryan Pearson. Axel Julien a ensuite offert 17 longueurs d'avance à la JDA (69-52).


A l'image de sa paire Invernizzi-Pansa, Nanterre n'a pas lâché, revenant même à égalité avant qu'Haukur Palsson ne fasse mouche de loin pou donner trois longueurs d'avance aux siens (74-77) à cinq minutes de la fin. Axel Julien et Ryan Pearson ont alors fait preuve d'un grand sang-froid pour faire repasser Dijon devant. Comme un symbole, Jérémy Leloup a sécurisé la victoire d'un tir impeccable derrière l'arc face à la meilleure équipe à 3 points de Jeep® ÉLITE (87-81). Les deux équipes ont désormais le même bilan avec 12 victoires pour 8 défaites.



Joyeux anniversaire Michael Thompson !


Le champion de France manceau a également dû batailler pour se défaire de Levallois (80-69). L'écart était pourtant monté jusqu'à + 12 en milieu de troisième quart-temps (55-43) suite au troisième panier à 3 points de Michael « Juice » Thompson au cours de la période. Mais Roko-Leni Ukic a sonné la révolte avec deux missiles de loin, et les Metropolitans sont revenus en boulet de canon, égalisant à 59-59 sur un nouveau 3 points du meneur croate. Sous pression, le MSB a répondu par un panier depuis le corner signé Valentin Bigote. Puis, Michael « Juice » Thompson s'est offert le plus beau des cadeaux d'anniversaire pour ses 30 ans en inscrivant un 3+1 devant Cyrille Eliezer-Vanerot. Euphorique, Le Mans a poursuivi avec un 10-0 pour s'adjuger la victoire.



Enfin, Cholet a poursuivi avec brio son opération maintien avec une troisième victoire en cinq matchs en 2019. Après Le Mans il y a deux semaines, c'est Bourg-en-Bresse qui est venu se casser les dents à la Meilleraie. Les Choletais ont oeuvré en équipe dans le dernier acte pour distance la JL Bourg portée par Zach Peacock (26 points, 8 rebonds). A 3 points, London Perrantes a donné dix longueurs d'avance aux siens tandis que l'interception d'Abdoulaye Ndoye a permis à Michael Young de porter la marque à 85-73. Killian Hayes et London Perrantes ont fini le travail depuis la ligne des lancer-francs pour permettre à CB de décrocher un précieux succès.



Rendez-vous à 18h30 ce dimanche pour le dernier match de la 20e journée entre Chalon-sur-Saône et Pau-Lacq-Orthez, rencontre à suivre en direct sur RMC SPORT 2 !