Sixième homme

DLSIxiemeHomme - J26 : David Michineau (Levallois)

Michineau, deuxième ! Déjà distingué lors de la 24e journée, David Michineau (1,91 m, 24 ans) a réalisé un match XXL dans la victoire des Métropolitans face à Cholet.

Le numéro 0 a noirci toutes les colonnes ce mardi face à son ancien club, Cholet Basket : 18 points, 7 rebonds, 6 passes, 5 interceptions et 28 d’évaluation - soit tout simplement sa meilleure note en carrière – en plus d’avoir son impact habituel en défense. En l’absence de London Perrantes, ses adversaires directs, Killian Hayes (6 points à 2/7) et Abdoulaye Ndoye (1 point à 0/6), ont passé une sale soirée dans la salle Marcel Cerdan de Levallois. 


Sa prestation très aboutie prolonge une période faste pour le meneur-arrière. Sur les dix derniers matches, il tourne à 14 points à 45,6%, 40% à trois-points, 3,2 rebonds, 3 passes, 13,8 d’éval en 25 minutes. Plus intéressant encore, le fort impact de Michineau a permis aux Metropolitans de se relancer dans la course aux Playoffs. Les Franciliens sont sixième ex aequo (14v-12d) à huit journées de la fin. 



Freddy Fauthoux a de bonnes raisons d’être satisfait de son apport : « Cela fait déjà trois mois qu’il fournit un basket de ce niveau-là. Il a trouvé sa place dans l’équipe. Il arrive à jouer le basket que l’on propose. Jouer aux côtés de Roko Ukic aide à comprendre certaines choses. Avant, il était catalogué comme un joueur qui ne pouvait que driver. Et là il arrive très bien à trouver l’alternance entre ses drives, son tir à trois-points où il est de plus en plus régulier. Et comme c’est un joueur qui travaille énormément, avec une super mentalité, il mérite ce qui lui arrive. » 


Tous les joueurs n’ont pas la faculté à être performant en sortie du banc. David Michineau a prouvé au fil des matches qu’il était un parfait energizer dans son rôle de sixième homme. « J’aime bien avoir des joueurs qui apportent quelque chose de positif en sortant du banc », témoigne Freddy Fauthoux. « Il a vraiment ce profil-là. Il se met en confiance sur l’aspect défensif, où il peut utiliser ses qualités physiques et athlétiques très importantes. Grâce à cela, il se met très vite dans le rythme du match pour pouvoir ensuite être performant en attaque. David a une panoplie large, mais sa première qualité est d’apporter son intensité défensive et grâce à cela, il arrive à être performant en attaque. » 


Meneur ? Arrière ? On s’est longtemps interrogé sur son poste de jeu. Mais ce débat n’est plus d’actualité : « Il est avant tout un joueur de basket ! », sourit son coach. « Il est entre les deux. Ce n’est pas un meneur de jeu organisateur, ce n’est pas un poste 2 uniquement tireur à trois-points. C’est un joueur complet qui se situe entre les deux postes. Aujourd’hui, on joue beaucoup avec deux voire trois arrières. Donc il rentre complètement dans le profil de jeu du basket d’aujourd’hui. » 


David Michineau nous avait confié au début du mois avoir trouvé à Levallois, la stabilité qu’il recherchait depuis son départ de Chalon en 2016. On peut même parler d’une forme d’épanouissement. « Il prend un peu plus la parole dans le groupe, chose qu’il ne faisait pas du tout au début. C’était quelqu’un de très réservé. Il prend de plus en plus de poids dans le groupe. Il commence à se faire entendre. Pour son poste, c’est super important. » 


À huit journées de la fin de la saison régulière, une seule question : David Michineau inscrira-t-il son nom une troisième fois au palmarès du DLSIxiemeHomme ?