ProB - Playoffs Accession - 1/2 Finale AllerTerminé
Orléans76
Saint-ChamondSaint-Chamond66
07-06-2019 20:00
ProB - Playoffs Accession - 1/2 Finale AllerTerminé
Rouen96
Gries-OberhoffenGries-Oberhoffen84
07-06-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - Playoffs - 1/2 Finale Match 3Terminé
Nanterre56
Lyon-VilleurbanneLyon-Villeurbanne99
07-06-2019 20:45
ProB - Playoffs Accession - 1/2 Finale RetourTerminé
Saint-Chamond81
OrléansOrléans75
10-06-2019 20:00
ProB - Playoffs Accession - 1/2 Finale RetourTerminé
Gries-Oberhoffen74
RouenRouen78
10-06-2019 20:00
ProB - Playoffs Accession - 1/2 Finale BelleTerminé
Orléans93
Saint-ChamondSaint-Chamond83
13-06-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - Playoffs - Finale Episode 1Terminé
Lyon-Villeurbanne81
MonacoMonaco71
15-06-2019 18:30
ProB - Playoffs Accession - Finale AllerTerminé
Orléans68
RouenRouen62
16-06-2019 16:30
Jeep® ÉLITE - Playoffs - Finale Episode 2
Lyon-Villeurbanne0
MonacoMonaco0
17-06-2019 20:45
ProB - Playoffs Accession - Finale Retour
Rouen0
OrléansOrléans0
19-06-2019 20:45
Jeep® ÉLITE - Playoffs - Finale Episode 3
Monaco0
Lyon-VilleurbanneLyon-Villeurbanne0
20-06-2019 20:45

Sixième homme

#DLSIxiemeHomme – J2 : Adas Juskevicius (Nanterre)

Pour son deuxième match en Jeep® ÉLITE, l’international lituanien (1,94 m, 29 ans) a dynamité la défense de Bourg avec ses 21 points, 5 rebonds et 4 passes en sortant du banc. Interview.

Adas Juskevicius face à Arthur Rozenfeld (Bourg-en-Bresse). Photo : Claire Macel 

Après un timide galop d’essai à Gravelines-Dunkerque lors de la première journée (7 points), Adas Juskevicius a usé de sa panoplie d’attaquant très complète pour emmener Nanterre vers une large victoire face à Bourg-en-Bresse. Bilan : 21 points à 5/11 derrière l’arc, 5 rebonds et 4 passes. 

Pour l’occasion, Pascal Donnadieu a utilisé son sniper balte en tant que sixième homme de luxe. Une option payante que l’on devrait revoir cette saison. A quelques heures d'un déplacement important en Finlande en qualification de la Basketball Champions League, le Lituanien a répondu à nos questions.

 
Adas, est-ce que vous vous sentez à l’aise dans ce rôle de sixième homme ?


Vous savez, chacun cherche encore un peu son rôle dans l’équipe parce que la saison commence tout juste. On sait bien qu’il y a encore beaucoup de travail devant nous pour arriver à ce qu’on veut développer. Mais en l’état actuel, ça ne me dérange pas de démarrer le match sur le banc. Je n’ai aucun problème avec cela, parce qu’on a beaucoup de bons joueurs et on fait beaucoup tourner.

Cela n’affecte pas votre jeu d’être « starter » ou non ?

Je n’ai jamais pensé à cela, vraiment. La chose la plus importante c’est que nous ayons des bons résultats avec l’équipe. Et alors chacun sera heureux de ce groupe.
Vous avez eu des expériences à l’étranger en Allemagne, en Espagne et enfin en Turquie la saison dernière à Galatasaray. 

Quelles sont vos premières impressions sur le basket pratiqué en Jeep® ÉLITE ?

La première chose que j’ai entendu et que j’ai ressenti, c’est que la Jeep® ÉLITE est une ligue très compétitive. Vous devez être concentré et être prêt à chaque match. Si vous ne l’êtes pas, vous allez passer à la trappe. Une autre chose que j’ai vu, c’est la dimension athlétique, et la qualité des joueurs. Il y a de fortes individualités.

Le basket pratiqué par Nanterre semble fait pour l’excellent shooteur à trois-points que vous êtes. Néanmoins, est-ce qu’il vous a fallu un temps d’adaptation pour prendre vos marques ?

Je pense que le staff m’avait bien scouté avant de me faire signer. Ils avaient une idée précise de ce que je pouvais apporter. Je me sens bien dans le système de Pascal Donnadieu. Je peux dire que cela me va bien.

Vous connaissiez le club de Nanterre, son histoire avant de signer ?

Bien sûr. Je savais quels joueurs étaient passé ici, quelles coupes d’Europe ils avaient joué, et quels trophées ils avaient remporté. Nanterre est un club solide, qui possède un beau palmarès et a des succès chaque année. Je voulais faire partie de ça. Et puis il y a une atmosphère particulière dans ce club. On est vraiment proche des fans et nous sommes comme une grande famille, tous ensemble.

La proximité avec Paris a-t-elle joué au moment de votre signature ?

Oui, cela a été l’un des arguments. Tout le monde a envie de jouer et vivre dans de beaux endroits s’ils en ont l’opportunité. J’ai eu de la chance dans ma carrière de jouer dans des villes comme Saragosse, Istanbul, Vilnius, Kaunas et maintenant Paris. 

J2_Adas Juskevicius 700