ProB - 20ème journée Terminé
Paris71
Antibes Antibes 79
13-02-2020 20:00
Jeep® ÉLITE - Leaders Cup - 1/4 FinalesTerminé
Boulogne-Levallois82
CholetCholet74
14-02-2020 13:00
Jeep® ÉLITE - Leaders Cup - 1/4 FinalesTerminé
Lyon-Villeurbanne91
StrasbourgStrasbourg72
14-02-2020 15:30
Jeep® ÉLITE - Leaders Cup - 1/4 FinalesTerminé
Dijon104
Bourg-en-BresseBourg-en-Bresse79
14-02-2020 18:00
Jeep® ÉLITE - Leaders Cup - 1/4 FinalesTerminé
Monaco82
NanterreNanterre70
14-02-2020 20:30
Jeep® ÉLITE - Leaders Cup - 1/2 FinalesTerminé
Lyon-Villeurbanne88
Boulogne-LevalloisBoulogne-Levallois59
15-02-2020 18:00
Jeep® ÉLITE - Leaders Cup - 1/2 FinalesTerminé
Monaco81
DijonDijon83
15-02-2020 20:30
ProB - Leaders Cup PROB - Finale Terminé
Antibes58
NantesNantes73
16-02-2020 14:30
Jeep® ÉLITE - Leaders Cup - FinaleTerminé
Lyon-Villeurbanne69
DijonDijon77
16-02-2020 17:00
ProB - 17ème journée Terminé
Paris90
Lille Lille 78
16-02-2020 17:00
Espoirs - Demi-finalesTerminé
Team Vizade62
Team MenardTeam Menard69
17-02-2020 16:00
Espoirs - Demi-finalesTerminé
Team Romeyer88
Team HayTeam Hay87
17-02-2020 17:30
Espoirs - 3ème PlaceTerminé
Team Vizade87
Team HayTeam Hay83
18-02-2020 14:30
Espoirs - FinaleTerminé
Team Menard79
Team RomeyerTeam Romeyer96
18-02-2020 16:00
Espoirs - 22ème journée
Nanterre0
Châlons-Reims Châlons-Reims 0
25-02-2020 17:00
Espoirs - 30ème journée
Dijon0
Strasbourg Strasbourg 0
26-02-2020 18:30
Espoirs - 24ème journée
Châlons-Reims 0
Limoges Limoges 0
28-02-2020 17:00
Espoirs - 24ème journée
Gravelines-Dunkerque0
Pau-Lacq-Orthez Pau-Lacq-Orthez 0
28-02-2020 17:00
Espoirs - 24ème journée
Roanne 0
Boulogne-Levallois Boulogne-Levallois 0
28-02-2020 17:00
ProB - 21ème journée
Aix-Maurienne0
Nantes Nantes 0
28-02-2020 20:00
ProB - 21ème journée
Gries-Oberhoffen0
Fos-sur-Mer Fos-sur-Mer 0
28-02-2020 20:00
ProB - 21ème journée
Lille0
Denain Denain 0
28-02-2020 20:00
Jeep® ÉLITE - 24ème journée
Roanne 0
Boulogne-Levallois Boulogne-Levallois 0
28-02-2020 20:00
ProB - 21ème journée
Vichy-Clermont0
ParisParis0
28-02-2020 20:00
Jeep® ÉLITE - 24ème journée
Gravelines-Dunkerque0
Pau-Lacq-Orthez Pau-Lacq-Orthez 0
28-02-2020 20:00
ProB - 21ème journée
Saint-Chamond0
Saint-Quentin Saint-Quentin 0
28-02-2020 20:00
Jeep® ÉLITE - 24ème journée
Châlons-Reims 0
Limoges Limoges 0
28-02-2020 20:00
ProB - 21ème journée
Rouen0
Quimper Quimper 0
28-02-2020 20:30
ProB - 21ème journée
Antibes0
Souffelweyersheim Souffelweyersheim 0
28-02-2020 20:30
Espoirs - 24ème journée
Cholet0
Chalon/Saône Chalon/Saône 0
29-02-2020 17:00
Espoirs - 24ème journée
Dijon0
Orléans Orléans 0
29-02-2020 17:00
Espoirs - 24ème journée
Nanterre0
Boulazac Boulazac 0
29-02-2020 17:00
Espoirs - 24ème journée
Strasbourg 0
Le Portel Le Portel 0
29-02-2020 17:00
Espoirs - 24ème journée
Le Mans 0
Bourg-en-Bresse Bourg-en-Bresse 0
29-02-2020 17:30
Jeep® ÉLITE - 24ème journée
Strasbourg 0
Le Portel Le Portel 0
29-02-2020 20:00
Jeep® ÉLITE - 24ème journée
Cholet0
Chalon/Saône Chalon/Saône 0
29-02-2020 20:00
Jeep® ÉLITE - 24ème journée
Dijon0
Orléans Orléans 0
29-02-2020 20:00
Jeep® ÉLITE - 24ème journée
Nanterre0
Boulazac Boulazac 0
29-02-2020 20:00
ProB - 21ème journée
Nancy0
Poitiers Poitiers 0
29-02-2020 20:00
ProB - 21ème journée
Blois0
Evreux Evreux 0
29-02-2020 20:00
Jeep® ÉLITE - 24ème journée
Le Mans 0
Bourg-en-Bresse Bourg-en-Bresse 0
29-02-2020 20:30
Espoirs - 24ème journée
Lyon-Villeurbanne0
Monaco Monaco 0
01-03-2020 13:00
Jeep® ÉLITE - 24ème journée
Lyon-Villeurbanne0
Monaco Monaco 0
01-03-2020 16:00
ProB - 25ème journée
Lille0
Quimper Quimper 0
03-03-2020 20:00

Sixième homme

DLSIxiemeHomme - J18 : Axel Julien (Dijon) : « On ne volera personne si on gagne un titre »

Le meneur international et capitaine de la JDA a encore livré une belle partition dans la victoire étriquée des Dijonnais dans le Chaudron du Portel.

Et de sept ! La JDA est allé chercher au Portel sa septième victoire consécutive en Jeep® ÉLITE, et reste à l’affut, une seule victoire derrière le duo de leaders. Déjà troisième du dernier opus, la formation bourguignonne a encore franchi un palier au niveau comptable puisqu’elle tourne à 82% de victoires – record de l’histoire du club à ce stade de la saison. 

  

Rien n’a été simple au Chaudron puisqu’après avoir fait le break dans le dernier acte (62-75 sur un tir primé en déséquilibre d’Axel Julien), les Dijonnais ont subi le retour des locaux et ont dû lutter jusqu’au bout pour repartir avec leur 15e victoire. 

 
Auteur de 17 points, 8 passes et 22 d’évaluation en sortant du banc, Axel Julien a confirmé qu’il jouait sans doute actuellement le meilleur basket de sa carrière. 

 

Axel, vous êtes allé chercher une septième victoire de suite en Jeep® ÉLITE. Ce déplacement au Portel avait tout du piège annoncé, face à une équipe qui joue sa survie à chaque match ?

Plusieurs facteurs faisaient de ce match-là un match particulier. Déjà Le Portel joue sa survie de par leur classement. Ils sont en retard au niveau comptable et doivent engranger les victoires, surtout à domicile. Ensuite, ce n’est pas facile de jouer là-bas parce qu’ils sont portés par leur public. Il y avait aussi pas mal d’absents. C’était particulier de jouer une équipe sans intérieur. En plus on revenait d’un long déplacement de cinq-six jours en Italie. Il fallait qu’on gère la fatigue. C’était particulier, il fallait faire un match sérieux. On n’a pas fait le match parfait loin de là, mais cela a suffi pour l’emporter. 



Ce match, il a fallu le gagner presque deux fois parce qu’après avoir fait le break dans le quatrième quart-temps, Le Portel est revenu…

Oui, on a réussi à faire un break à +13. Après, ils ont changé de défense et on a mis du temps à s’adapter. Ils n’abandonnent pas. En plus, ils ont mis des gros tirs pour revenir et nous faire peur. On a dû être sérieux jusqu’à la fin pour pouvoir l’emporter. 



Le dernier panier de David Holston sur une de tes passes décisives vous a permis de respirer ? 

Oui, on était à +2. Il nous met à 5 points à une trentaine de secondes de la fin. Cela les a mis à deux possessions donc forcément c’est devenu plus compliqué pour eux derrière. Ce n’est pas le panier qui scellé la victoire mais il nous a mis dans une situation vachement confortable. 

  


Tu finis à 17 points, 8 passes, 22 d’évaluation en sortant du banc. En vérité, tu es un faux 6e homme car tu es plus souvent dans le cinq de départ (10 fois en 18 matches)… 

Notre cinq majeur change beaucoup. Cela dépend des blessures. J’ai été plus souvent dans le cinq parce que David était blessé. Rasheed Sulaimon aussi. Cela dépend aussi des choix du coach qui me fait commencer parfois au poste 2. De toute façon, on tourne beaucoup. Je joue beaucoup même si je commence sur le banc. Le terme de 6e homme est assez spécial chez nous. 



Tes statistiques progressent chaque année à Dijon. Cette saison, tu es le 4e meilleur passeur de la Jeep ELITE et tournes à près de 15 d’éval. On doit souvent t’en parler mais tu as l’impression d’arriver à pleine maturité ? 

Cette question commence à arriver cette année. C’est souvent ce qui se voit chez les joueurs de mon poste. C’est à 27 ans qu’on commence à être dans les 2-3 ans où on est au top. J’arrive dans cet état-là. J’espère que je progresserai encore un petit peu mais c’est mon objectif de progresser chaque année. En plus cela va de pair avec nos résultats donc c’est cool de pouvoir dire que mes stats augmentent au sein d’une bonne équipe du championnat. C’est gratifiant. On joue un bon basket, je m’y fonds parfaitement. Tout se passe bien. 



Vous êtes à 83% de victoires en Jeep® ÉLITE et êtes encore en lice sur tous les tableaux, BCL, Leaders Cup, Coupe de France. Est-ce qu’un trophée validerait votre beau parcours depuis 2-3 ans ?

Ce serait bien. On le mérite. On ne volera personne si on gagne un titre. Cela n’enlèvera rien à la qualité de notre saison si on n’en a pas mais on veut concrétiser notre belle saison et celle de l’année dernière parce que c’est dans la continuité. Dijon attend un trophée depuis 2006. Avec le basket qu’on propose et la régularité qu’on a depuis un petit moment, on mérite de ramener quelque chose à Dijon. Maintenant, on n’est pas les seuls. Il faudra aller le chercher. 

  


Question piège. Quel trophée est le plus abordable d’après toi ? 

Quand on a Monaco et l’ASVEL dans son championnat, ce sont les compétitions en matches couperets qui sont les plus jouables, en profitant d’un match où ils sont moins bien physiquement, ou d’une super adresse de notre côté. Ce sont des équipes très compliquées à jouer sur des séries. Contre eux, la Coupe de France et la Leaders Cup sont plus abordables. Après, en Coupe d’Europe, des très belles équipes vont nous attendre si on passe au second tour, en huitième de finale. Ce sera toujours compliqué avec la fatigue sur des séries. 



La prochaine fenêtre de l’équipe de France arrive le mois prochain avec deux matches contre l’Allemagne et le Monténégro (du 21 au 24 février). Es-tu excité à l’idée de regoûter au niveau international comme l’année dernière ? 

Oui, toujours. Ce sont des moments particuliers. On va retrouver des gars avec qui on a évolué lors des dernières fenêtres. On arrive derrière une médaille de bronze. Je pense que les gens ont apprécié tout le travail qui a été fait, que ce soit pendant l’été ou avant. On travaille dans de bonnes conditions, avec une super atmosphère. On va prendre pas mal de plaisir et essayer de faire le meilleur résultat possible. 

  


Cette expérience en bleu t’a-t-elle fait progresser ? 

Oui, parce que c’est une façon de faire différente. On construit une équipe en quelques jours, on s’entraîne très peu et on doit faire deux matches de haut niveau avec une intensité assez folle. La capacité d’adaptation entre en jeu. On a plutôt bien réussi les années passées. J’espère que ça va continuer. Au niveau de l’expérience, il n’y a pas grand-chose qui peut se rapprocher de cela. C’est tout nouveau pour la plupart des joueurs. Cela fait forcément du bien.