Jeep® ÉLITE - Playoffs - Finale Episode 2Terminé
Lyon-Villeurbanne73
MonacoMonaco67
17-06-2019 20:45
ProB - Playoffs Accession - Finale RetourTerminé
Rouen78
OrléansOrléans63
19-06-2019 20:45
Jeep® ÉLITE - Playoffs - Finale Episode 3Terminé
Monaco97
Lyon-VilleurbanneLyon-Villeurbanne62
20-06-2019 20:45
Jeep® ÉLITE - Playoffs - Finale Episode 4Terminé
Monaco89
Lyon-VilleurbanneLyon-Villeurbanne81
22-06-2019 20:30
ProB - Playoffs Accession - Finale BelleTerminé
Orléans80
RouenRouen62
23-06-2019 16:30
Jeep® ÉLITE - Playoffs - Finale EpilogueTerminé
Lyon-Villeurbanne66
MonacoMonaco55
25-06-2019 20:45

Sixième homme

DLSIxiemeHomme - J10 : Michael Young (Cholet)

Cholet a pu s’appuyer sur les 30 points de Michael Young (2,06 m, 24 ans) pour aller décrocher un précieux succès au Portel. Interview du DLSIxiemeHomme de la 10e journée.

Michael Young (®Photo Simon Godet)


Il y a du mieux du côté de Cholet Basket. Après avoir failli accrocher Monaco à la Meilleraie, les hommes de Régis Boissié sont allés s’imposer dans le Chaudron du Portel, l’une des salles les plus difficiles de la Jeep ÉLITE. Le retour aux affaires de Michael Young n’a pas été étranger à ce regain de forme. Absent des parquets lors des 6e, 7e et 8e journées après s’être donné une entorse de la cheville le 18 octobre, le jeune intérieur US a réussi une entrée fracassante en venant du banc pour suppléer Antywane Robinson, touché à la cuisse après quatre minutes dans le premier quart-temps. 


Résultat : 30 points à 11/16 aux tirs, 3 rebonds, 3 passes et 7 fautes provoquées pour une évaluation de 27 en 35 minutes de jeu. L’ancienne star de l’université de Pittsburgh dans la très relevée conférence ACC – la même que son tout nouveau coéquipier, London Perrantes, qu’il connaît bien pour l’avoir affronté quatre saisons durant à la fac – démontre ses qualités d’attaquant (15,9 points par match, 8e meilleur scoreur de la ligue) et tout le bien qu’en disait son coach en début de saison. DLSIxiemeHomme de la 10e journée, Michael Young est revenu pour LNB.fr sur ce match et son début de saison. 


 
Michael, vous avez rendu votre meilleure copie de la saison au Portel. Vous aimez visiblement jouer dans ce genre d’atmosphère comme dans le Chaudron du Portel…
"Oui, cela m’a rappelé les ambiances des salles universitaires, avec tous ces chants, ce bruit. C’est vrai que je me suis senti bien parce qu’après avoir été blessé un petit moment, ce match contre Le Portel était le premier où j’étais vraiment à 100%. Contre Monaco, ce n’était pas le cas. Mais au Portel, je me suis senti très en forme et j’ai vite trouvé mon rythme. 

 
Est-ce la première fois de votre courte carrière que vous scorez 30 points en sortant du banc ?
Non, l’année dernière en G-League (Delaware puis Northern Arizona), j’avais déjà réussi quelques matches entre 30 et 40 points en sortant du banc. En vérité, cela n’a pas d’importance pour moi que je commence ou pas les matches. Quelle que soit mon utilisation, j’essaie toujours de donner le maximum à l’équipe.


À Cholet, vous partagez le poste 4 avec Antywane Robinson, une figure de la Jeep® ÉLITE. Il a été champion de France avec Cholet en 2010. Parlez-nous de votre relation avec Antywane ? Est-ce qu’il vous donne des conseils ?
Tout le temps ! Antywane est comme un mentor pour moi, que ce soit sur ou dehors du terrain. C’est très précieux pour moi qui suis dans ma première saison en Europe. J’apprends énormément de lui. D’ailleurs, mon adaptation à la vie française n’est pas difficile parce que je suis bien entouré. Mes coéquipiers m’aident beaucoup. Je me sens à l’aise ici. 


Vous avez joué à Porto Rico en fin de saison dernière, aujourd’hui en France. Quelle est la différence la plus notable entre les deux ligues ?
J’aime l’intensité qu’il y a en Jeep ELITE. C’est athlétique et physique. Mais par rapport à Porto Rico, la plus grande différence c’est surtout qu’ici on a un seul match par semaine alors qu’à Porto Rico, la saison est plus courte et on avait 3 et parfois 4 matches par semaine !   

Comment expliquez-vous que Cholet n’ait gagné qu’un seul match avant d’aller l’emporter au Portel et bataille dans le bas de tableau ?
Déjà, on a dû changer deux fois de meneur de jeu (Tywain McKee et Danny Gibson ont quitté CB), et parfois, on a joué sans meneur. On a eu des blessés. Et puis il ne faut pas oublier qu’on avait une équipe toute neuve, et que les gars n’avaient jamais joué ensemble, qu’il y a un nouveau coach… Tout cela prend du temps. Mais on a progressé, on a gagné le dernier match, on est dans la bonne direction. J’espère qu’on va enchaîner et que le meilleur est à venir. Je connais bien London Perrantes pour avoir joué contre lui ces cinq dernières années. C’est un bon renfort pour l’équipe."