Actualité LC

Des quarts alléchants

Strasbourg-ASVEL, Monaco-Bourg, Le Mans-Cholet et Limoges-Nanterre seront les quatre affiches des quarts de finale de la Leaders Cup le 16 février.

L’humoriste Baptiste Lecaplain a procédé mercredi au tirage au sort de la Leaders Cup (du 16 au 18 février à la Disney Events Arena) « J’ai mon petit chouchou, c’est Strasbourg », a-t-il révélé en préambule, avant de glisser un petit mot amical sur Pascal Donnadieu, le coach de Nanterre « venu au tirage au sort en RER ».

Strasbourg - ASVEL : un choc d'entrée !

Le « chouchou » de Baptiste Lecaplain n’a pas été spécialement gâté au tirage. En effet, la SIG affrontera l’ASVEL en quart de finale puis, en cas de victoire, le vainqueur de Monaco – Bourg. L'ASVEL, Strasbourg, Monaco... soit les trois plus grosses cylindrées de la Pro A réunie dans la même partie de tableau. « De toute façon, il ne faut pas voir plus loin que le premier match », a prévenu Vincent Collet, qui va disputer avec la SIG sa sixième Leaders Cup le mois prochain. « Ce sont trois finales à gagner. Cela va être un match très engagé contre Villeurbanne. J’adore cette compétition. Dans le cadre de Disney, il y a un côté magique. C’est un premier rendez-vous à mi-saison qui permet d’étalonner les forces. Ce sont des matches couperets où il peut tout se passer (…) La difficulté, aussi, c’est d’être dans le tableau de la meilleure équipe du championnat. Bourg va jouer son va-tout mais Monaco ne va pas laisser sa couronne comme ça. »

Savo Vucevic retrouve Monaco

De fait, Amara Sy a confirmé que la Roca Team, double tenant du titre, ne viendrait pas faire de la figuration. « C’est un trophée qui nous a tient à cœur. On veut le garder et essayer de faire un triplé. » Mais le capitaine monégasque se méfier de Bourg, ce promu pas comme les autres. « Bourg, c’est l’une des seules équipes qui nous a battu cette saison. On a eu beaucoup de difficultés là-bas. On va se retrouver sur terrain neutre. Savo (Vucevic) a une bonne équipe, il peut nous jouer un sale tour… » Côté JL, Savo Vucevic était plutôt ravi de retrouver Monaco, le club qu’il avait fait monter de la Nationale 1 à la Pro B il y a quelques années.  « Mes joueurs m’ont demandé en rigolant si c’était possible de tomber sur Monaco », a révélé l’entraîneur monténégrin tout sourire.

Derby de l'ouest

La deuxième partie de tableau réservera un derby de l’ouest délocalisé chez Disney entre Le Mans et Cholet. Eric Bartéchéky, le coach du MSB, se méfie de ce tirage face à l’invité surprise de cette Leaders Cup 2018. « Quand on les a joués au Mans (victoire 65-47), il y avait un absent de marque à l’intérieur, Jerry Boutsiele. Sur les neuf derniers matches, Cholet est à sept victoires. Ce sera compliqué. » « On va déjà essayer de gagner le premier match, ce qui à titre personnel, ne m’est jamais arrivé », a rappelé Philippe Hervé. En effet, l’ancien coach d’Orléans avait été éliminé dès les quarts de finale en 2013 et 2014. « Le Mans, c’est costaud mais on ira avec un peu d’ambition. »

Limoges, Nanterre et le trophée manquant

Enfin le dernier quart de finale opposera Limoges et Nanterre. Deux clubs qui ont gagné tous les trophées possible dans l’Hexagone, voire en Europe (5 coupes d’Europe pour Limoges, 2 pour Nanterre)… sauf la Leaders Cup. « C’est le seul titre qui nous manque. Il faudra bien qu’on y arrive un jour », a dit Pascal Donnadieu, pour qui le favori de ce quart de finale est forcément Limoges.  « Favori ? Je ne suis pas sûr », a rétorqué Kyle Milling toujours avec le sourire. « Ce n’était pas vraiment notre objectif en début d’année de faire la Leaders Cup. Maintenant qu’on y est, on voudra gagner le plus de matches possible. »

Réservez vos places pour la Disneyland Paris Leaders Cup LNB 2018