ProB - Playoffs Accession - 1/2 Finale RetourTerminé
Saint-Chamond81
OrléansOrléans75
10-06-2019 20:00
ProB - Playoffs Accession - 1/2 Finale RetourTerminé
Gries-Oberhoffen74
RouenRouen78
10-06-2019 20:00
ProB - Playoffs Accession - 1/2 Finale BelleTerminé
Orléans93
Saint-ChamondSaint-Chamond83
13-06-2019 20:00
Jeep® ÉLITE - Playoffs - Finale Episode 1Terminé
Lyon-Villeurbanne81
MonacoMonaco71
15-06-2019 18:30
ProB - Playoffs Accession - Finale AllerTerminé
Orléans68
RouenRouen62
16-06-2019 16:30
Jeep® ÉLITE - Playoffs - Finale Episode 2Terminé
Lyon-Villeurbanne73
MonacoMonaco67
17-06-2019 20:45
ProB - Playoffs Accession - Finale RetourTerminé
Rouen78
OrléansOrléans63
19-06-2019 20:45
Jeep® ÉLITE - Playoffs - Finale Episode 3
Monaco0
Lyon-VilleurbanneLyon-Villeurbanne0
20-06-2019 20:45
LDC

Actualités Disneyland Paris Leaders Cup LNB

Denain au bout du suspense !

Déjà vainqueurs d’Orléans il y a 8 jours, les Denaisiens ont remis le couvert en finale de la Leaders Cup Pro B après deux prolongations (98-87) !

Alors que l’OLB, 27 victoires en 31 matches cette saison, est le grandissime favori pour la montée directe, la finale de la Leaders Cup Pro B revêtait un enjeu considérable pour l’équipe de Denain, actuelle huitième ex aequo de la Pro B. En effet, cette finale assurait à son vainqueur un ticket direct pour les playoffs. Les hommes de Rémy Valin ont répondu présent au meilleur moment et se sont offert le leader du championnat pour la deuxième fois en huit jours.

Le film du match

Dans une ambiance électrique, l’OLB réalisait un départ canon. Un alley-oop de Miralem Halilovic et deux bombinettes de Kyle McAlarney contraignaient Rémy Valin à griller son premier temps-mort après moins de 2 minutes (0-8). Puis la machine Lance Goulbourne se mettait en route. L’ex-intérieur du Portel scorait 10 des 15 premiers points nordistes et permettait à Denain de se rapprocher (17-21, 10e).

Le deuxième cinq de Voltaire faisait mieux que résister dans le deuxième acte. Pour sa grande première, Moustapha Diarra (2,04 m, 30 ans), remplaçant de Jérôme Cazenobe, offrait une solide opposition à Junior Mbida dans la peinture (26-27,14e). Germain Castano relançait alors ses cadres, et l’OLB s’offrait un nouveau matelas (26-35, 17e). Mais les Denaisiens haussaient sensiblement le ton en défense, se nourrissaient de deuxièmes chances au rebond offensif. Jean-Philippe Dally et Jay Threatt ramenaient leur équipe dans la roue de l’OLB (35-37). La domination dans le jeu des Orléanais (14 passes décisives à la pause, contre 7 à Denain) ne trouvait pas d’écho au tableau d’affichage.

La défense pot de colle des Denaisiens perturbait la machine habituellement bien huilée de l’OLB.  ntrinsèquement moins talentueux que leurs adversaires, les hommes de Rémy Valin rivalisaient en revanche dans l’intensité et maîtrisaient le rebond. Mehdi Ngouama (1,88 m, 22 ans) signait l’action du match en postérisant Miralem Halilovic d’un dunk rageur. Rien n’était joué à l’entame du dernier quart-temps (54-57).

 

La sortie fatale d'Alex Abreu

Au milieu de la jeune garde denaisienne, Pierric Poupet (33 ans) ouvrait son compteur au meilleur moment (8 points dans le dernier quart). Voltaire prenait un petit pécule au cœur de la dernière période (67-63). Il fallait tout le métier des Orléanais, et notamment de leur meneur portoricain Alex Abreu (18 points, 8 passes, 24 d’évaluation) pour refaire surface. Toutefois le meneur portoricain et Marcellus Sommerville rataient la balle de match après que Jay Threatt eut égalisé sur la ligne (79-79).

Kyle McAlarney lançait idéalement l’OLB en prolongation sur sa quatrième flèche de la soirée à trois-points. Alex Abreu volait son quatrième ballon dans les mains de Jay Threatt. La victoire tendait les bras aux Orléanais... sauf qu'Alex Abreu écopait dans la foulée de sa cinquième faute et devait abandonner ses coéquipiers (81-84, 39e). Lance Goulbourne (23 points, 15 rebonds, 31 d’évaluation) égalisait en transition. Marcellus Sommerville, en vrac pendant une bonne partie du match, ratait encore de près comme de loin (5/20). Miralem Halilovic nettoyait le cercle sur la dernière claquette de Lance Goulbourne. On filait vers une deuxième prolongation (84-84).

Privés de leur maître à jouer portoricain, les Orléanais bafouillaient leur basket. Lance Goulbourne, proprement intenable et logiquement élu MVP de la finale après sa prestation XXL (23 points, 15 rebonds, 30 d'évaluation), enfilait deux nouveaux « triples » dans le corner, et envoyait Denain vers le premier trophée de son histoire moderne et une qualification en playoffs.

 

 

Les déclas

Loïc Akono (Orléans) : « C’était un match complètement fou. On a bataillé pour revenir au score à chaque fois. On a eu le match en main en prolongation mais on n’a pas été assez tueur. Ce sont des erreurs qui paient cash. Alex Abreu a fait un gros match, c’est l’un de nos leaders offensifs. Sa cinquième faute nous pénalise un peu. Cette défaite n’enlève rien à ce qui se passe cette saison à Orléans. Il va falloir se servir positivement de cette frustration.»

Germain Castano (Orléans) : « Il y a plein de choses à regretter. J’aimerais féliciter l’équipe de Denain parce qu’ils se sont bien battus. On a eu deux fois cette finale dans les mains et on l’a laissé échapper sur des bêtises. On leur a laissé dix-sept deuxièmes chances au rebond. Et puis on a perdu notre seul créateur, Alex Abreu, sur la deuxième prolongation. On a marqué trois points, on n’avait plus de création. Je suis triste pour les joueurs et deçu pour le public orléanais qui a été magnifique. Maintenant notre seul et unique objectif, c’est le championnat. Il faut absolument prendre ce match comme une leçon. On a la chance de recevoir le deuxième du championnat à la reprise. C’est le match parfait pour reprendre. »

Rémy Valin (Denain) : « C’est un match incroyable. Je ne sais pas ce que ça a donné en termes de spectacle mais on est tellement fier d’avoir apporté un titre à Denain devant plus de 400 supporters. C’est tout un symbole pour le club et pour la ville. Il a fallu s’arracher en défense. A -5 en prolongation, on a tenté un coup de poker avec Antoine Wallez au poste 5. Il faut souligner l’aspect mental. Les joueurs n’ont rien lâché. C’est surtout cela la clé du match. »

Palmarès de la Leaders Cup Pro B

2015 : Antibes

2016 : Bourg-en-Bresse

2017 : Roanne

2018 : Denain