Match des ChampionsParier
Chalon/SaôneChalon/Saône69
NanterreNanterre95
19-09-2017 20:30
Leaders Cup PROB - 1ère journéeParier
QuimperQuimper0
PoitiersPoitiers0
22-09-2017 20:00
Leaders Cup PROB - 1ère journéeParier
Charleville-MézièresCharleville-Mézières0
DenainDenain0
22-09-2017 20:00
Leaders Cup PROB - 1ère journéeParier
EvreuxEvreux0
CaenCaen0
22-09-2017 20:00
1ère journéeParier
Le PortelLe Portel0
CholetCholet0
22-09-2017 20:00
Leaders Cup PROB - 1ère journéeParier
LilleLille0
Le HavreLe Havre0
22-09-2017 20:00
Leaders Cup PROB - 1ère journéeParier
Aix-MaurienneAix-Maurienne0
Fos-sur-MerFos-sur-Mer0
22-09-2017 20:00
Leaders Cup PROB - 1ère journéeParier
Vichy-ClermontVichy-Clermont0
RoanneRoanne0
22-09-2017 20:30
1ère journéeParier
DijonDijon0
Châlons-ReimsChâlons-Reims0
22-09-2017 20:30
1ère journéeParier
AntibesAntibes0
StrasbourgStrasbourg0
22-09-2017 20:30
1ère journéeParier
Chalon/SaôneChalon/Saône0
Pau-Lacq-OrthezPau-Lacq-Orthez0
23-09-2017 18:30
1ère journéeParier
Hyères-ToulonHyères-Toulon0
BoulazacBoulazac0
23-09-2017 19:30
1ère journéeParier
NanterreNanterre0
Bourg-en-BresseBourg-en-Bresse0
23-09-2017 20:00
1ère journéeParier
Le MansLe Mans0
Gravelines-DunkerqueGravelines-Dunkerque0
23-09-2017 20:00
1ère journéeParier
LevalloisLevallois0
MonacoMonaco0
23-09-2017 20:00
1ère journéeParier
Lyon-VilleurbanneLyon-Villeurbanne0
LimogesLimoges0
24-09-2017 18:30

Sixième homme

#DLSIxiemeHomme - J34 : Alejandro Urtasun

Auteur d'un match plein, Alejandro Urtasun est élu #DLSIxiemeHomme de la 34e journée de Pro A. L'arrière espagnol du SLUC a été étincelant pour terminer la saison en beauté avec 32 d'évaluation.



Nous avons contacté Alejandro Urtasun au lendemain de l’ultime journée de Pro A, où le SLUC, déjà relégué, a terminé par une victoire devant ses fans (96-91 vs Hyères-Toulon). A peine notre message envoyé pour fixer un rendez-vous que le téléphone sonne. « Je repars très tôt demain matin chez moi, au Pays Basque », nous prévient-il. « Donc on peut faire l’interview tout de suite. »

Alejandro, comment as-tu abordé ce drôle de dernier match ?


Mentalement, c’est difficile parce que tu sais que tu es déjà en Pro B. Après, quand tu finis la saison à domicile, il faut savoir bien terminer, pour remercier le public. Franchement, on a mal joué toute la saison et nos supporters ont toujours été là pour nous encourager… Ce sont de vrais fans, on avait de la chance de les avoir parce qu’ils étaient présents même dans les mauvais moments.

Tu termines le match avec 26 points à 10/13 et 32 d’évaluation, tes meilleures marques de la saison. Comment expliques-tu ta performance ?

Ça faisait un mois et demi que je n’étais pas très bon. Je voulais vraiment terminer sur une bonne note, donner le maximum. C’est ma façon de dire « au revoir » à nos supporters. Et puis, tu te dois d’être professionnel jusqu’au bout. C’est ton job, peu importe les circonstances. Il fallait faire abstraction de la saison et essayer de se concentrer pour ce dernier match.

Avais-tu déjà connu ce genre de saison par le passé ?

Non. C’est la première fois que je connais une descente et que je joue dans une équipe qui perd autant. La saison a été très, très compliquée.

Comment l’as-tu vécue ?

(Il soupire) C’est difficile à décrire. Franchement, ça a été catastrophique du début à la fin, on n’a même pas connu un moment où on sortait la tête de l’eau. Il y a 3, 4 ans, j’ai connu une saison assez difficile aussi, où on avait mal démarré… mais on avait fini par avoir une réaction. Cette année, non. (Il soupire à nouveau) Et pourtant, il y avait de la volonté, mais ça n’a pas suffi.


« Avoir appris la langue ? C’est le minimum quand tu vis dans un pays étranger »


C’était ta première expérience hors d’Espagne (Alejandro a passé une quinzaine d'années pros là-bas avant d'arriver à Nancy cet été). Qu'en retires-tu ?

Tout était nouveau pour moi. Le basket, les entraîneurs, les coéquipiers… Je voulais jouer dans une ligue différence et, avec une telle saison, ça n’a pas été facile de s’adapter ! Après, au-delà du basket, mon séjour en France est une réelle expérience de vie. J’ai vraiment aimé vivre ici. J’ai trouvé les gens très respectueux… et on mange bien ! Je suis aussi venu ici pour apprendre la langue…

D’ailleurs, bravo pour avoir appris le français si vite !

Pour moi, c’est le minimum quand tu viens vivre dans un pays étranger. Tu dois faire l’effort de parler la langue. Et puis, pourquoi ne pas le faire alors que c’est une chance d’apprendre ? La vie, ce n’est pas que le basket. Demain, je peux revenir passer des vacances en France, et tout le monde pourra me comprendre.

Du coup, a-t-on une chance de te revoir sur les parquets français l’année prochaine ?

Pourquoi pas, je suis ouvert à toutes les propositions !