Actualité

Zoom sur... –

Distinctions individuelles à mi-saison : Remise de prix

De Dwight Buycks à Sean May, de Marco Pellin à Nobel Boungou-Colo, focus sur les grands acteurs de la phase aller à travers huit distinctions.

La révélation

Dwight Buycks (1,91 m, 23 ans, Gravelines-Dunkerque)

Celui-là, personne ne l’avait pas vu venir. Personne sauf Christian Monschau bien sûr, qui avait repéré ce combo fort en cannes chez les voisins belges d’Ostende. Et encore fallait-il avoir le nez fin parce que le jeune Américain y tournait à 5,3 points de moyenne dans un rôle de remplaçant. Beaucoup plus responsabilisé au BCM, Buycks cartonne2e meilleur scoreur de Pro A avec 18,9 points. Le numéro 20 a connu un mois de décembre faste MVP du All Star Game, MVP du mois de décembre. Le meilleur est peut-être encore à venir.

La résurection

Antoine Diot (1,93 m, 24 ans, Paris Levallois)

Sa blessure au dos est enfin derrière lui. Antoine Diot a effectué un excellent début de championnat sous ses nouvelles couleurs parisiennes. Souvent décalé au poste 2, l’ex-Manceau est apparu totalement libéré en attaque (16,1 pts sur les 10 premières journées, une pointe à 33 pts contre Strasbourg). Avec 14,4 points par match, Antoine est l’actuel 3e meilleur marqueur français du championnat derrière ses potes Alexis Ajinça et Edwin Jackson.

Le meilleur 6ème homme

Nobel Boungou-Colo (2,02 m, 24 ans, Limoges)

Il n’a démarré que deux matches dans le cinq de départ limougeaud. Pourtant Nobel Bougou-Colo est un joueur-clé du CSP (11,3 pts à 42,7%, 4,8 rbds, 10,4 d’éval en 26 min). Il en est d’ailleurs le meilleur marqueur et le deuxième temps de jeu. Son bon début de saison a été récompensé par une sélection au All Star Game. Son parcours est étonnant. Au chômage en début de saison dernière avant de signer au CSP, ce joueur émargeait à 2000 euros mensuels il y a trois ans au HTV.

Le pigiste surprise

John Shurna (2,04 m, 22 ans, Strasbourg)

Avec son air de ne pas y toucher et son shoot « en trompe d’éléphant » (dixit Vincent Collet), l’intérieur sorti de la petite fac de Northwestern a fait le plus grand bien à la SIG depuis qu’il y est venu piger en l’absence de Nicolas de Jong. Pas bien physique ni athlétique, ce 4-3 s’est remarquablement bien fondu dans le collectif strasbourgeois. Adroit en diable à 3-points (19 sur 39 !), très rentable offensivement, Shurna risque de laisser un grand vide à l’issue de sa pige. Qui l’eut cru en novembre dernier après un premier match sans relief à Paris ?

Le meilleur duo d'intérieurs

Jawad Williams (2,04 m, 29 ans) et Sean May (2,08 m, 28 ans)

Les deux anciens coéquipiers à North Carolina, champions NCAA côte à côte en 2005 se sont affirmés comme les terreurs des raquettes du championnat. Jawad écarte les défenses grâce à son tir extérieur et laisse le champ libre dessous à son pote Sean. Au final, un vrai carnage statistique. 17,3 points d’évaluation (6e) pour Williams, 23,9 d’éval (1er) pour May, par ailleurs meilleur marqueur du championnat. Fort d’une paire intérieure aussi prolifique, le PL peut voir venir.

La meilleure progression

Marc-Antoine Pellin (1,70 m, 26 ans, Orléans)

Solo Diabaté (Nancy) était bien placé également dans cette catégorie, mais le micro-meneur de l’OLB joue au plus que parfait depuis le début du championnat. Pellin a pratiquement doublé ses stats en attaque (de 5,9 pts à 10,3 pts), présente un pourcentage rarissime pour un meneur (56,7%), est le n°2 de Pro A à la passe (6,4), derrière Diabaté, et pointe en troisième position à l’évaluation chez les JFL (15,5). Que demander de plus ?

Le meilleur ancien de Pro B

Darryl Monroe (2,02 m, 27 ans, Boulazac)

Il ne faisait guère de doute que le n°2 à l’élection du MVP de Pro B 2011-12 (derrière Chris Massie) allait s’acclimater à la Pro A. Mais peut-être pas avec cette aisance. Aussi adroit en Pro A qu’il l’était à l’étage inférieur (14,6 pts à 57,9%), le pivot du BDD prend simplement un peu moins de rebonds (8,3 contre 9,5 l’an passé) et délivre moins de caviars (2,6 contre 3,2). Il n’en est pas moins le 5e meilleur joueur de Pro A à l’évaluation (18,1). On peut déjà l’affirmer, il sera très difficile pour Boulazac de conserver son leader une saison supplémentaire.

Le plus up and down

Anthony Smith (1,96 m, 26 ans, Poitiers)

Traduisez le plus irrégulier. Aperçu au concours de dunks du All Star Game, l’ailier US de Poitiers est capable du meilleur (26 pts contre l’ASVEL, 25 contre Orléans, 24 contre Chalon) comme du pire (9 pts à 3/14 à Limoges, 9 pts à 3/12 à Paris). D’ailleurs cet attaquant un rien glouton est bien plus à l’aise dans la salle de Poitiers (17,0 pts à 46%) qu’à l’extérieur (10,0 pts à 33%). Le PB 86 aurait bien besoin d’un peu plus de régularité de son meilleur ailier US pour viser le maintien.

par SDM

Dépèches

RSS

Betclic Game Center

Classement Pro A

PROA – Classement à la 24ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Monaco 88 21v - 3d
2 Pau-Lacq-Orthez 75 18v - 6d
3 Chalon/Saône 71 17v - 7d
4 Nanterre 67 16v - 8d
5 Paris-Levallois 63 15v - 9d
6 Strasbourg 63 15v - 9d
7 Gravelines-Dunkerque 59 14v - 10d
8 Lyon-Villeurbanne 50 12v - 12d
9 Le Portel 46 11v - 13d
10 Limoges 46 11v - 13d
11 Le Mans 46 11v - 13d
12 Châlons-Reims 38 9v - 15d
13 Dijon 38 9v - 15d
14 Hyères-Toulon 38 9v - 15d
15 Cholet 34 8v - 16d
16 Antibes 30 7v - 17d
17 Orléans 30 7v - 17d
18 Nancy 25 6v - 18d

Classement Pro B

PROB – Classement à la 24ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Bourg-en-Bresse 71 17v - 7d
2 Fos-sur-Mer 67 16v - 8d
3 Lille 63 15v - 9d
4 Blois 59 14v - 10d
5 Le Havre 55 13v - 11d
6 Charleville-Mézières 55 13v - 11d
7 Boulazac 55 13v - 11d
8 Poitiers 50 12v - 12d
9 Nantes 50 12v - 12d
10 Evreux 50 12v - 12d
11 Denain 46 11v - 13d
12 Saint-Quentin 46 11v - 13d
13 Rouen 46 11v - 13d
14 Saint-Chamond 42 10v - 14d
15 Roanne 42 10v - 14d
16 Aix-Maurienne 38 9v - 15d
17 Boulogne-sur-Mer 38 9v - 15d
18 Vichy-Clermont 34 8v - 16d