Actualité

Match des Champions –

Le champion se rassure

Annoncée moribonde sur cette fin de présaison, l’ASVEL a remis les pendules à l’heure en remportant le Match des Champions face au Mans 75-71.

Qu’on se le dise, le champion de France est bel et bien là. Mal en point en préparation avec le plus mauvais bilan comptable de toute la Pro A (2v-6d), l’ASVEL ne partait pas favori sur ce Match des Champions mais le premier trophée de la saison est finalement villeurbannais. Malgré l’absence de Charles Kahudi, Nikola Dragovic, et même Michel Morandais - pigiste médical de Kahudi - sur ce premier grand rendez-vous, l’équipe coachée par J.D. Jackson a su trouver les ressources suffisantes dans sa rotation réduite à 8 joueurs pour se défaire d’un MSB pas facile à manœuvrer.

Ce sont d’ailleurs les Manceaux qui ont pris le meilleur départ avec un 8-0 initial infligé au champion de France. Un départ qui laisse penser que la rencontre sera vite pliée mais il s’agit en fait d’un trompe l’œil. Bandja Sy fait une excellente rentrée (5 pts sur le premier quart, 12 au total) et l’association d’Adrian Uter/Darryl Watkins offre une combinaison intéressante de dissuasion et de puissance dans la raquette, qui va permettre aux Villeurbannais de revenir à égalité (17-17). Le 2e acte sera même totalement villeurbannais avec une nette domination à l’intérieur, où les absences de Mouphtaou Yarou et Petr Cornelie côté manceau se font sentir. Adrian UIter multiplie les passes malicieuses, Sy se régale et l’ASVEL vire en tête à la pause de 11 points (39-28).

Adrian Uter MVP

Le 3e acte sera en revanche manceau, où plutôt les 5 dernières minutes de ce 3e acte puisque de -10, le MSB va repasser à +6 en l’espace de seulement 5 minutes. Les Sarthois retrouvent leur agressivité sur les lignes de passe, multiplient les ballons volés et Wilfried Yeguete joue les tours de contrôle en lançant du jeu rapide sur contre-attaque pour les dragsters manceaux, Giordan Watson (17 pts au total) et Olivier Harlan (18 pts) en tête. A l’entame du dernier quart, le momentum est clairement manceau mais une fois encore, ce Match des Champions allait connaître un nouveau rebondissement.

Car malgré cette avance, Le Mans laisse les Villeurbannais revenir. Les ballons se perdent les uns après les autres, les systèmes léchés font place aux prises de décisions individuelles pas toujours très juste et Villeurbanne revient petit à petit dans la partie. Nicolas Lang fait parler son adresse (16 pts, 4/7 à 3-pts), Walter Hodge fait jouer les siens (8 pds) et Adrian Uter fait encore parler sa puissance. Le pivot jamaïcain, transfuge de Monaco cet été, aura éclaboussé la rencontre de sa classe poste bas et de son QI basket, avec une lecture de jeu proche de la perfection sur cette partie. Il termine MVP de la rencontre avec 17 points, 3 rebonds et 6 passes au compteur, pour un joli 24 d’évaluation.

Le Mans réussira malgré tout jusqu’au bout à maintenir le suspense, avec un gros passage de Ryan Pearson (14 pts, 9 fautes provoquées) mais dans le money time, la maladresse aux lancers des Manceaux (11/19) se fait sentir.

Un peu plus tôt dans la soirée, Valencia a battu Limoges sans trop de difficultés 83-63. Le CSP a réussi à faire jeu égal durant le premier quart temps mais quand les coéquipiers d’Antoine Diot ont passé la vitesse supérieure, ils n’ont laissé aucune chance aux Limougeauds.

Adrian Uter, trophée de MVP en main

Les réactions

Adrian Uter (MVP, Lyon-Villeurbanne)
« On a un très bon groupe, tout le monde comprend bien les systèmes, l’alchimie fonctionne même si Charles nous manque bien sûr. On est encore en phase transitoire avant de donner notre pleine mesure mais on est bien parti.  Ici, ce n’est pas comme en NBA où on signe 5 ans pour un club, on change souvent d’équipe en Europe et aujourd’hui je joue pour l’ASVEL et j’en suis très heureux, même si j’ai perdu contre eux avec Monaco il y a quelques mois en demi-finale de playoffs. »

Tony Parker (président Lyon-Villeurbanne)
« Je pense que l’équipe vit très, très bien mais on a encore beaucoup de choses à travailler. Ceci dit c’est bien de commencer par une victoire, c’est un trophée, et j’ai bien aimé l’attitude pour aller chercher cette victoire. C’est le deuxième trophée en deux ans mais on sait très bien que ça va être très dur pour nous cette saison, les équipes vont nous attendre.
L’objectif numéro 1 cette année c’est de défendre le titre, tout en espérant que la FIBA et l’Euroleague trouve un accord pour la saison prochaine. Il va donc falloir regagner le titre pour espérer jouer dans la meilleure compétition européenne la saison prochaine. «

J.D. Jackson (entraîneur Lyon-Villeurbanne)
« Ce n’était pas un match parfait mais on a quand même été très bien sur 3 quart temps, le 3e était juste catastrophique, en perdant 5 ballons d’affilée. C’était notre 3e match face à une forte opposition en 4 jours, avec des déplacements, de la fatigue. J’ai essayé de mettre des joueurs capables de jouer sur plusieurs postes en back up en début de match parce qu’on a quasiment joué à 8. Donc on n’était pas dans une configuration type sur ce match, certains joueurs n’étaient peut-être pas prêts mais on est vite revenu, donc c’est positif.
Adrian Uter a l’habitude de joueur l’été, mais il ne l’a pas fait cette année donc il a mis du temps à trouver sa vitesse de croisière et il a eu beaucoup de choses à apprendre, d’autant que l’année dernière il a surtout joué en 5 alors qu’avec nous il va jouer aussi en 4. Mais il a été l’un de nos joueurs importants sur cette rencontre. »

Erman Kunter (entraîneur Le Mans)
« On a perdu 14 ballons pour dix passes décisives, c’est une des clés du match. La deuxième, c’est 58% aux lancers, sur une finale, ça compte. Quand on a mené de six points, on a mangé trois ballons de suite en oubliant les formes de jeu, en manquant de discipline. Maintenant, on va se concentrer sur le premier match de championnat. »

Lahaou Konaté (Le Mans)
« On a fait des erreurs défensives à ne pas commettre, il fallait faire des stops, des rotations défensives qu’on n’a pas faites, beaucoup d’erreurs de concentration sur la fin de match. On a souvent des hauts et des bas dans un match, aujourd’hui on a eu beaucoup de bas. Quand on pousse les ballons en attaque, on est efficace mais quand on est plus statique, on a plus de mal à trouver du rythme. Il y a toujours des choses positives à tirer d’une rencontre comme ça, on sait maintenant sur quoi bosser pour être prêt pour Strasbourg dimanche. »

Le programme du Vendée Basket Show LNB

Mardi 20 septembre
Valencia (Espagne) bat Limoges (Pro A) : 83-63
Match des Champions

Lyon-Villeurbanne bat Le Mans : 75-71 - MVP : Adrian Uter

Plus d'infos sur le Match des Champions

par LNB
Source: LNB

Betclic Game Center

Calendrier Pro A

Équipe domicile Score Équipe extérieur
19 septembre (Match des Champions)Pariez
20:30 Nanterre
22 septembre (1ère journée)Pariez
20:00 Cholet
20:30 Châlons-Reims
20:30 Strasbourg
23 septembre (1ère journée)Pariez
18:30 Pau-Lacq-Orthez
19:30 Boulazac
20:00 Gravelines-Dunkerque
20:00 Bourg-en-Bresse
20:00 Monaco
24 septembre (1ère journée)Pariez
18:30 Limoges

Classement Pro A

PROA – Classement à la
Pos Équipe % Victoire Résultats

Calendrier Pro B

Équipe domicile Score Équipe extérieur
22 septembre (Disneyland Paris Leaders Cup LNB)Pariez
20:00 Le Havre
20:00 Fos-sur-Mer
20:00 Poitiers
20:00 Caen
20:00 Denain
20:30 Roanne
26 septembre (Disneyland Paris Leaders Cup LNB)Pariez
20:00 Le Havre
20:00 Charleville-Mézières
20:00 Quimper
20:00 Saint-Chamond

Classement Pro B

PROB – Classement à la
Pos Équipe % Victoire Résultats