Actualité

Grand Format –

8 au départ, qui à l’arrivée ?

A trois jours du début de la Leaders Cup, tour d’horizon des forces en présence.

Lyon-Villeurbanne

Longtemps première au classement, l’ASVEL est l’équipe qui arrive à Disneyland Paris avec la plus inquiétante des dynamiques avec 4 défaites de suite en championnat et seulement 3 matches gagnés sur les 10 dernières journées. On a longtemps parlé du calendrier difficile pour expliquer ces mauvais résultats et il est vrai que l’ASVEL a récemment perdu contre Chalon-sur-Saône, Le Mans, Monaco, Gravelines-Dunkerque et Strasbourg. Mais Lyon-Villeurbanne a aussi perdu face à Cholet et Limoges, des équipes absentes du Top 8. Et les hommes de J.D. Jackson ont joué - et perdu - leur 8e de finale aller de coupe d’Europe même pas trois jours avant d’affronter Dijon, match où ils nt perdu Terry Smith pour le reste de la saison. Une tuile de plus.
L’homme à suivre : Darryl Watkins
Atout maître du dispositif défensif de l’ASVEL, l’ancien de Châlons-Reims devra répondre présent pour consolider une défense qui encaisse plus de 81 points sur les 4 dernières journées.

Dijon

Dernier qualifié pour cette Leaders Cup, Dijon a depuis perdu sa 8e place au classement, au profit de Pau-Lacq-Orthez. Battue 5 fois consécutivement de la 15e à la 19e journée, la JDA s’est rassurée en remportant son déplacement à Nanterre le week-end dernier. Réputée pour sa défense, Dijon est aussi capable de trous d’air en attaque, avec déjà trois matches terminés sous la barre des 60 points marqués. La formation bourguignonne retrouve cependant l’ASVEL au premier tour, une équipe contre qui elle avait quasiment fait jeu égal à l’aller en déplacement (défaite de 2 points) et qui n’est pas au mieux, loin de là.
L’homme à suivre : Tyler Cain
Le baromètre de cette équipe. Epatant sur la première partie de saison (12,6 pts, 6,3 rbds, 16,0 d’évaluation sur les 14 premières journées), l’ancien pivot de Pau a sombré sur les 6 derniers matches (7,7 pts, 5,3 rbds, 9,7 d’éval), ce qui coïncide avec la mauvaise passe dijonnaise.

Le Mans

Remonté à la première place du classement, le MSB a perdu son point d’avance à la faveur d’une défaite concédée lundi soir sur le parquet de Pau-Lacq-Orthez. Un petit coup d’arrêt pour cette équipe qui s’est qualifiée en négociant parfaitement une fin de phase aller particulièrement dangereuse (victoire face à Strasbourg, l’ASVEL, Nanterre et Dijon). Aujourd’hui co-leader, le MSB débarque à Disneyland Paris dans la peau d’un sérieux outsider, d’autant que les finalistes de l’an dernier ont une revanche à prendre, eux qui avaient perdu la finale 2015 sur une ultime action pour le moins confuse.
L’homme à suivre : Mouphtaou Yarou
La métamorphose continue pour le grand béninois, timide la saison dernière mais irrésistible cette année. Elu joueur du mois en décembre, il marche sur l’eau depuis 5 matches (22,6 d’évaluation).

Chalon-sur-Saône

Avec la présence de l’Elan Chalon, les spectateurs de la Disney Events Arena sont sûrs de voir du spectacle. Dans le plus pur style de Jean-Denys Choulet, cette équipe produit un basket flamboyant (meilleure attaque de Pro A avec 86,6 points marqués) et reste sur trois matches consécutifs conclus au-delà des 100 points marqués. Les absences sur blessures de Jeremy Hazell et Devin Booker n’ont pas pesé sur les résultats mais cette équipe va devoir enchaîner trois jours durant pour aller au bout, avec en plus un 8e de finale de FIBA Europe Cup joué mardi soir. Le rythme n’est donc pas simple à tenir.
L’homme à suivre : Devin Booker
Meilleure évaluation du championnat (20,0), le MVP du mois de janvier vient de rater deux matches pour une blessure à la cheville. Sera-t-il revenu à 100% à temps ? Son très bon match de mardi soir contre Ostende laisse à penser que oui.

Monaco

Première saison en Pro A et première Leaders Cup pour le promu monégasque qui avance à pas de géant. Forte de sa puissance financière, la Roca Team s’est présentée dans l’élite avec ambition et sa place de co-leader témoigne que les hommes du rocher savent joindre la parole aux actes. Invaincu à domicile, Monaco accuse en revanche un bilan déficitaire en dehors de ses bases, et la Leaders Cup n’aura pas lieu dans la Principauté. Mais Zvezdan Mitrovic dispose des joueurs d’expérience nécessaires pour ce type de compétition.
L’homme à suivre : D.J. Cooper
Arrivé sur le rocher pour remplacer le très précieux DeMarcus Nelson, Cooper réussit pour le moment des débuts intéressants, à la passe notamment (7,0). La Leaders Cup est l’événement parfait pour se révéler au grand jour et le meneur pourrait être la révélation de 2016.

Nanterre

Pétaradant ces derniers temps, Nanterre 92 ne se présente cependant pas dans les meilleures conditions à l’approche de cette Leaders Cup 2016. En cause, l’absence sur blessure de Gerald Robinson, joueur prépondérant cette saison à Nanterre dont il est le meilleur marqueur (13,8 pts). En son absence, Nanterre a sombré ce week-end contre Dijon. A la recherche d’un poste 4 supplémentaire depuis plusieurs mois, c’est donc dans une configuration réduite, avec seulement 7 joueurs confirmés que Nanterre va disputer la compétition. Mais en l’absence du PL, l'équipe de coach Donnadieu sera la seule équipe francilienne cette saison et il lui tient  cœur de représenter dignement la région.
L’homme à suivre : Jérémy Nzeulie
En net progrès cette saison, l’ancien stoppeur va grappiller des minutes en l’absence de Robinson. Seul vrai poste 2 de l’effectif, il va devoir répondre présent mais par le passé, il a toujours assuré lors des grands rendez-vous.

Gravelines-Dunkerque

Vainqueur de la première édition en 2013, le BCM retrouve Disneyland Paris après deux ans d’absence. Depuis ce premier trophée, l’équipe a bien changé mais le rendez-vous conservera tout de même un air familier pour les Nordistes, confrontés à Strasbourg d’entrée de jeu dans un remake de la finale de 2013. Un adversaire qui ne réussit pas aux Maritimes cette saison même si la Leaders Cup est une autre compétition, où les pendules sont remises à zéro. Et avec dix joueurs pros confirmés sur le banc, une puissance athlétique sans égal en Pro A et des joueurs capables de débloquer n’importe quelle situation (Gray, Albicy…), le BCM a les armes pour tenir trois jours durant.
L’homme à suivre : Marcus Dove
Candidat très crédible au trophée de MVP, tant par ses statistiques que par les résultats du BCM, le pivot gravelinois vient de rater le match face à Strasbourg (de même que Pape Sy) mais il devrait tenir sa place à Disney.

Strasbourg

Le tenant du titre et donc forcément, l’adversaire que tout le monde veut abattre. Si aucune équipe n’a jusqu’ici réussi à conserver son bien à Disneyland Paris, Strasbourg semble en passe d’y parvenir. D’une part, parce que son bilan, qui place la SIG dans le quatuor de tête, montre que Strasbourg reste l’un des favoris en Pro A. D’autre part, parce qu’avec 4 victoires consécutives en championnat, la SIG arrive lancée comme une balle. Enfin, parce que les Alsaciens retrouvent Gravelines-Dunkerque au premier tour, une équipe qu’ils ont déjà battu deux fois cette saison. Et comme on dit, jamais deux sans trois.
L’homme à suivre : Louis Campbell
Difficile de sortir un joueur du lot à Strasbourg mais Louis Campbell pourrait bien être celui-là. Le vétéran va disputer sa 4e Leaders Cup et connait donc sur le bout des doigts les clés de cette compétition. Son expérience sera très précieuse dans les moments chauds.

Le programme de la Leaders Cup

Quarts de finale - Vendredi 19 février
Lyon-Villeurbanne (4) - Dijon (8), à 13h00 en direct sur Ma Chaîne Sport
Le Mans (3) - Chalon-sur-Saône (7), à 15h30 en direct sur Ma Chaîne Sport
Monaco (2) - Nanterre (6), à 18h00 en direct sur Ma Chaîne Sport
Gravelines-Dunkerque (1) - Strasbourg (5), à 20h30 en direct sur Ma Chaine Sport

Demi-finales - Samedi 20 février
Premier match à 18h00 en direct sur Ma Chaîne Sport
Deuxième match à 20h30 en direct sur Ma Chaîne Sport

Finales - Dimanche 21 février
Finale Pro B : Bourg-en-Bresse – Boulazac, à 14h30 en direct sur Ma Chaîne Sport
Finale Pro A à 17h00 en direct sur Ma Chaîne Sport et L'Equipe 21

par LNB

Betclic Game Center

Calendrier Pro A

Équipe domicile Score Équipe extérieur
20 janvier (17ème journée)
67 – 75 Antibes
LNB TV
70 – 65 Paris-Levallois
LNB TV
21 janvier (17ème journée)
95 – 83 Dijon
52 – 69 Lyon-Villeurbanne
86 – 57 Cholet
69 – 78 Pau-Lacq-Orthez
71 – 81 Gravelines-Dunkerque
22 janvier (17ème journée)Pariez
19:00 Monaco
23 janvier (17ème journée)Pariez
20:30 Châlons-Reims
03 février (18ème journée)Pariez
20:00 Nanterre

Classement Pro A

PROA – Classement à la 17ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Monaco 88 14v - 2d
2 Chalon/Saône 77 13v - 4d
3 Pau-Lacq-Orthez 71 12v - 5d
4 Nanterre 65 11v - 6d
5 Lyon-Villeurbanne 59 10v - 7d
6 Gravelines-Dunkerque 59 10v - 7d
7 Le Mans 53 9v - 8d
8 Paris-Levallois 53 9v - 8d
9 Strasbourg 50 8v - 8d
10 Hyères-Toulon 48 8v - 9d
11 Limoges 44 7v - 9d
12 Châlons-Reims 44 7v - 9d
13 Le Portel 42 7v - 10d
14 Cholet 36 6v - 11d
15 Antibes 36 6v - 11d
16 Orléans 36 6v - 11d
17 Dijon 30 5v - 12d
18 Nancy 18 3v - 14d

Classement Pro B

PROB – Classement à la 15ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Fos-sur-Mer 87 13v - 2d
2 Bourg-en-Bresse 74 11v - 4d
3 Charleville-Mézières 74 11v - 4d
4 Nantes 60 9v - 6d
5 Denain 60 9v - 6d
6 Le Havre 60 9v - 6d
7 Lille 54 8v - 7d
8 Vichy-Clermont 54 8v - 7d
9 Blois 47 7v - 8d
10 Boulazac 47 7v - 8d
11 Roanne 40 6v - 9d
12 Poitiers 40 6v - 9d
13 Aix-Maurienne 40 6v - 9d
14 Evreux 40 6v - 9d
15 Saint-Quentin 40 6v - 9d
16 Rouen 34 5v - 10d
17 Boulogne-sur-Mer 27 4v - 11d
18 Saint-Chamond 27 4v - 11d

Programmes TV

  • PROA J17 : Limoges CSP - AS Monaco Basket

    sur SFR Sport 2

  • PROA J17 : SIG Strasbourg - Champagne Châlons-Reims Basket

    sur SFR Sport

  • PROA J18 : SIG Strasbourg - Le Mans Sarthe Basket

    sur SFR Sport 2

  • PROA J18 : EB Pau-Lacq-Orthez - Elan Chalon/Saône

    sur SFR Sport 2

  • PROA J18 : Cholet Basket - Limoges CSP

    sur SFR Sport 2