Actualité

Leaders Cup –

Disneyland Paris Leaders Cup LNB : Chocs en stock

La Disneyland Paris Leaders Cup LNB aura lieu du 19 au 21 février à Disneyland Paris avec notamment 4 chocs pour les quarts de finale. Tour d'horizon des différents duels.

Lyon-Villeurbanne / Dijon : Stars d'automne en hiver

 

La JDA et l’ASVEL avaient été deux des clubs phares de la rentrée 2015. Longtemps leaders à la faveur d’un calendrier favorable, les Verts sont plus en souffrance sur 2016. Quant aux Dijonnais dans le dur ces derniers temps, ils continuent néanmoins dans leur rôle d’empêcheurs de dribbler en rond…

 

Le contexte

Après sa défaite à domicile face à Pau-Lacq-Orthez lors de la 19e journée, la JDA Dijon recule au classement et pointe désormais à la 11e place, à égalité avec deux "recalés" de la Leaders Cup (Antibes et Limoges), avec neuf victoires pour dix défaites (en dehors d’une défaite "sur le tapis vert"  infligée par la LNB pour des raisons extra-sportives). La faute à une vilaine série de cinq revers consécutifs entre le 27 décembre et le 8 février, entrecoupée par un très large succès (83-57) face à Nancy, le 12 janvier, lors du match initialement prévu au lendemain des attentats (8e journée). Sur la phase aller, Dijon avait démarré en boulet de canon (3-0), avant de tenir parfaitement sa vitesse de croisière jusqu’à Noël (10-4). La JDA serait-elle en train de rentrer dans le rang ? Un peu, même si son calendrier récent (au Mans, derby face à Chalon, à Cholet puis à la SIG), était des plus ardus. Côté ASVEL, leader pendant la majeure partie de la phase aller, c’est un peu la même chose. Les Verts restent sur 5 défaites pour 2 victoires depuis la mi-décembre (ils étaient alors 1ers avec 10-2), mais leur calendrier, sur la période, était aussi très difficile. Néanmoins, l’ampleur des défaites au Mans (-18), à Monaco (-12), à Gravelines (-16) et à l’Astroballe contre Strasbourg (-21) apparaît inquiétante…

 

Le match aller

La première manche ayant opposé les deux clubs, à Villeurbanne le 30 octobre, s’était soldée par une très courte victoire de l’ASVEL (69-67). Les hommes de J.D. Jackson avaient pourtant bien commencé (43-27 à la 23e minute), mais s’étaient ensuite englués dans la défense d’une JDA repassée devant à 2’30’’ de la fin sur un 3-pts de Marc Judith (59-62). Meacham et Kahudi avaient par la suite assuré, mais Dijon avait tout de même eu une balle de match, à 3-pts, manquée par Holston.

 

Le duel

Top-scoreur de la formation dijonnaise, Chad "C.J." Williams (1,96 m, 26 ans depuis le 1er janvier, 13,0 pts de moyenne) est un solide ailier (105 kg) formé à North Carolina State. Passé depuis par Chypre, la D-League et l’an passé en Italie (14,5 pts à Pistoia, en Lega), il trouvera face à lui du répondant, avec "l’Homme", Charles Kahudi, transfert vedette de l’été dernier et auteur d’une solide première saison dans le Rhône : 10,4 points, 5,3 rebonds et 11,4 d’évaluation.

 

 

Le Mans / Chalon-sur-Saône : Attaque vs défense

Résumer ce duel entre Le Mans et Chalon à un duel entre la meilleure attaque de Pro A (Chalon : 85,5 pts marqués) et l’une des défenses les plus hermétiques du championnat (Le Mans : 71,0 pts encaissés) serait un brin réducteur. N’empêche que l’on va assister à une jolie opposition de styles…

 

Le contexte

On peut penser ce que l’on veut de Jean-Denys Choulet, son style de chef de meute et le fait qu’il a longtemps carburé à la colère Sans Plomb 95, mais le fait est qu’on s’ennuie rarement à voir jouer ses équipes. Amateur de "doux-dingues"  à amadouer - pour peu que leur brin de folie s’accompagne d’une bonne dose de talent - JDC a encore composé un quintet US à mèche courte mais, pour peu qu’ils trouvent le bon tempo ensemble, capable de récitals offensifs assez doux à l’oreille… Dernières "victimes" en date, les Sharks d’Antibes en sont sortis sonnés, le 1er février, après avoir subi un équarrissage en règle à l’Azur Arena : 82-111 ! Et si Booker (22 pts, 11 rbds, 35 d’éval), Roberson (14 pts, 11 pds, 27 d’éval), Brownlee (12 pts et 6 rbds) ou Hazell (14 pts) avaient déjà eu l’occasion de démontrer leur talent plus tôt dans la saison, c’est Tyler Kalinoski, en perdition jusque-là (4,8 pts à 30%) mais défendu bec et ongles par Choulet, qui en rajoutait une (jolie) couche en artillant avec acuité : 21 points avec un superbe 5/8 à 3-pts. Côté Le Mans, en déshérence au lancement de la saison (-18 à Chalon et -15 face au CSP à Antarès), le groupe d’Erman Kunter arrive lancé par 6 victoires en 7 journées entre la mi-décembre et fin janvier, dont certaines des plus probantes (Strasbourg, ASVEL puis à Nanterre pour clôturer 2015), le revers à Antarès contre Cholet apparaissant comme une simple faute de goût…

 

Le duel

Sous les cercles, le duel entre ces beaux bébés - indéniablement les deux meilleurs pivots de cette première partie de saison - aurait dû faire quelques étincelles. Coupé par Alain Weisz lors de sa saison rookie à Nancy (2,0 pts et 0,8 rbd en 5 matches au SLUC), Devin Booker (2,05 m, 25 ans cette semaine) avait ensuite été plutôt bon, en Pro B, avec Bourg l’an passé. Il confirmait depuis le début de saison à Chalon en tournant à 14,8 pts (à 60%), 7,4 rebonds et 20 d’évaluation avant qu’une blessure ne vienne le priver de la Leaders Cup. Mathias Lessort saura-t-il le remplacer comme il vient de la faire lors de la réception de Monaco (42 d’éval’) ? Mais en face, Mouph’ Yarou (2,04 m, 25 ans), très discret l’an dernier, confirme toute l’étendue de son potentiel : 9,4 points, 10,8 rebonds et 15,5 d’éval.

 

La stat

Au Mans, on craignait fort que le départ de l’ailier fort, Robert Dozier (2,06 m, 31 ans), parti convertir en Peso philippin son excellent début de saison avec le MSB (11,5 pts à 55% et 8,2 rbds), ne brise le bel élan du groupe. Remplacé par un couteau suisse, Romeo Travis (2,01 m, 31 ans), Le Mans ne semble pas avoir trop perdu au change, l’ancien pigiste d’Howard à la SIG assurant tout en discrétion : 13,7 points et 5,7 rebonds…

 

 

Monaco / Nanterre : Un duel incertain

Les deux clubs se sont déjà affrontés deux fois cette saison, Monaco remportant la première manche, après prolongation, en octobre (83-81), alors que Nanterre vient de prendre sa revanche (82-76), à Maurice-Thorez, lors de la 18e journée… Un quart a priori très serré…

 

Le contexte

Dans le passé, la réussite de Nanterre a parfois été raillée, surtout dans le giron des "coaches éternels" de Pro A confinant parfois à un entre-soi sclérosant... Et ce malgré un titre de Champion de Pro B (2011), puis de Pro A (2013), une Coupe de France (2014) et un EuroChallenge (premier trophée européen gagné par un club français depuis 2002)... On se souvient, par exemple, de remarques agacées, à l'automne 2013, de grands noms du coaching, trouvant qu'on en faisait trop sur la JSF et son coach, alors que les banlieusards parisiens venaient d'enchaîner une finale gagnée face à Strasbourg et quelques superbes exploits (remember Barça...) en Euroleague. Et si le plus bel exploit de Pascal Donnadieu était d'avoir su faire face aux premières grosses difficultés du club depuis sa montée (4 revers de suite en octobre) et un recrutement partiellement raté pour ramener Nanterre à la 4e place du classement ? En tout cas, la JSF, mal embarquée en Pro A (2-4) et éliminée en Eurocup, a réalisé un 11-2 en novembre-décembre-janvier pour se repositionner en challenger dans la seule compétition hexagonale encore jamais remportée par le club. Mais attention, Monaco, 2e ex æquo derrière Le Mans après 19 journées (13-6) ne s’en laissera pas conter…

 

La clé du match

Les deux clubs se sont déjà affrontés à deux reprises cette saison. À l’aller, lors de la 3e journée, Nanterre était parvenu à accrocher la prolongation sur un trois-points au buzzer de Gerald Robinson, avant de devoir s’incliner sur un dernier drive de "l’Amiral", Amara Sy, dans les toutes dernières secondes. Au retour, le 30 janvier dernier, Nanterre était parvenu à dompter les promus de luxe grâce à un scoring équilibré (5 joueurs entre 10 et 13 pts plus T.J. Campbell à 8).

 

Le duel

Un drôle de duel, puisque Mouhammadou Jaiteh (2,08 m, 21 ans, 11,9 pts à 54,7% et 8,1 rbds) et Yakuba Ouattara (1,92 m, 24 ans, 13,1 pts à 53,9% et 3,2 rbds) jouent tout sauf au même poste. Pourtant, "Mam’" comme "Yak" font tous deux partie des tout meilleurs jeunes de Pro A. Jaiteh et son drôle d’été (déception à la draft mais sélection surprise et médaille de Bronze avec les Bleus) avait éclaboussé le match aller (38 d’éval., son record), alors que Ouattara a été le meilleur Monégasque au retour (15 pts à 7/11).

 

 

Gravelines-Dunkerque / Strasbourg : Opposition de style

Extra-passes et collectif au centre du débat du côté de la SIG de Vincent Collet. Jeu plus libre, pick-n-roll et défi physique côté BCM et "Kiki" Monschau. Mais si opposition de style il y a, ces deux coaches ont produit deux équipes comptant parmi les favoris de la Leaders Cup comme des futurs Playoffs 2016…

 

Le contexte

On ne saura jamais si la SIG a vraiment joué le coup à fond face à Gran Canaria, au Rhenus, le 3 février dernier. Déjà qualifiés pour les huitièmes de finale, Strasbourg préférait visiblement terminer deuxième de sa poule pour jouer Oldenburg et éviter Limoges, son bourreau lors des deux dernières Finales LNB. Toujours est-il qu’en dehors de ce revers sans conséquences et d’un énorme trou d’air à Nanterre (autre dompteur de la SIG en Finales, en 2013), le 10 janvier (-32 !), les Alsaciens déroulent depuis la fin décembre avec 6 victoires en 7 journées de Pro A, ainsi qu’un 4-1  éloquent en Eurocup (mais avec la perte du goal-average face à Gran Canaria). À Gravelines-Dunkerque aussi, en cette période de Carnaval, les voyants sont encore au vert. Encore que, si le BCM a dominé la première partie du championnat et reste en embuscade en Pro A (13-6 après 19 journées), les quatre dernières journées ont ressemblé à des montagnes russes. Une défaite sans appel à Limoges (63-79), suivie d’une victoire en miroir face à l’ASVEL à Sportica (79-63). Jusque-là pas d’anomalie… Mais que dire de la déroute en forme de démission à Châlons-Reims (69-98, soit -29 !) ? Et de la défaite à domicile face à Strasbourg samedi dernier.

 

Le duel

S’il n’a pas autant les clefs du camion que l’an passé, à Dijon, où il a terminé top-scoreur de la Pro A (16,8 pts à 45,5% aux tirs), Steven Gray (1,96 m, 26 ans) n’en reste pas moins le sniper patenté du BCM. Et si, en 18 matches, il n’était descendu que 5 fois sous la barre des 10 points, il est significatif que 4 des 5 défaites de Gravelines sont survenues lors de ces rares "loupés" de Gray. En face, si Rodrigue Beaubois n’est que le 12e scoreur de la division (14,5 pts), c’est aussi à cause d’un temps de jeu très partagé à la SIG (moins de 24 minutes jouées en moyenne), car il en est bien le plus productif à la minute (0,61 pts/min.).

 

La clé du match

Lorsque Strasbourg parvient à mettre en place correctement son collectif de rêve, les joueurs de Vincent Collet deviennent très, très difficiles à battre. Mais le BCM de Christian Monschau dispose de gros défenseurs, comme Andrew Albicy en meneur et d’une densité physique bien supérieure à celle de la SIG. De quoi semer une dose suffisante de grains de sable dans le collectif bien huilé cher au Prof de Match, Vincent Collet ? Réponse ce soir…

 

par LNB
Source: LNB

Betclic Game Center

Calendrier Pro A

Équipe domicile Score Équipe extérieur
16 mai (PROA-Playoffs)
88 – 97 Strasbourg
LNB TV
17 mai (PROA-Playoffs)
79 – 71 Chalon/Saône
LNB TV
64 – 83 Monaco
LNB TV
18 mai (PROA-Playoffs)
83 – 77 Gravelines-Dunkerque
LNB TV
21 mai (PROA-Playoffs)
85 – 64 Le Mans
LNB TV
22 mai (PROA-Playoffs)
67 – 73 Lyon-Villeurbanne
LNB TV
23 mai (PROA-Playoffs)
80 – 77 Le Mans
LNB TV
24 mai (PROA-Playoffs)
67 – 61 Lyon-Villeurbanne
LNB TV
26 mai (PROA-Playoffs)
80 – 87 Strasbourg
LNB TV
27 mai (PROA-Playoffs)Pariez
21:00 Monaco

Classement Pro A

PROA – Classement à la 34eme journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Monaco 80 27v - 7d
2 Strasbourg 74 25v - 9d
3 Le Mans 68 23v - 11d
4 Chalon/Saône 65 22v - 12d
5 Lyon-Villeurbanne 62 21v - 13d
6 Gravelines-Dunkerque 62 21v - 13d
7 Pau-Lacq-Orthez 62 21v - 13d
8 Nanterre 62 21v - 13d
9 Dijon 56 19v - 15d
10 Limoges 53 18v - 16d
11 Orléans 50 17v - 17d
12 Antibes 42 14v - 20d
13 Châlons-Reims 42 14v - 20d
14 Paris-Levallois 36 12v - 22d
15 Cholet 30 10v - 24d
16 Nancy 30 10v - 24d
17 Rouen 18 6v - 28d
18 Le Havre 12 4v - 30d

Calendrier Pro B

Équipe domicile Score Équipe extérieur
24 mai (PROB-Playoffs Accession)
69 – 68 Lille
LNB TV
89 – 77 Le Portel
LNB TV
92 – 87 Poitiers
LNB TV
82 – 77 Nantes
LNB TV
26 mai (PROB-Playoffs Accession)
82 – 86 Boulazac
78 – 73 Evreux
82 – 66 Bourg-en-Bresse
80 – 88 Fos-sur-Mer
28 mai (PROB-Playoffs Accession)Pariez
20:00 Le Portel
20:00 Poitiers

Classement Pro B

PROB – Classement à la 34eme journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Hyères-Toulon 77 26v - 8d
2 Fos-sur-Mer 62 21v - 13d
3 Evreux 62 21v - 13d
4 Boulazac 59 20v - 14d
5 Bourg-en-Bresse 59 20v - 14d
6 Le Portel 56 19v - 15d
7 Nantes 53 18v - 16d
8 Poitiers 53 18v - 16d
9 Lille 53 18v - 16d
10 Vichy-Clermont 50 17v - 17d
11 Saint-Quentin 50 17v - 17d
12 Boulogne-sur-Mer 48 16v - 18d
13 Denain 45 15v - 19d
14 Saint-Chamond 42 14v - 20d
15 Charleville-Mézières 42 14v - 20d
16 Roanne 39 13v - 21d
17 Souffelweyersheim 33 11v - 23d
18 Orchies 24 8v - 26d