Actualité

Finales Pro A, Episode 2 –

Strasbourg égalise !

La SIG s’est imposée au bout du suspense au Colisée de Chalon-sur-Saône (72-74) et est revenue à une manche partout dans la Finale.

Roméo Travis (Strasbourg) a nettement pris le dessus sur le meilleur marqueur du championnat, Cameron Clark (Chalon-sur-Saône).

Strasbourg bat *Chalon-sur-Saône : 74-72 MVP : Roméo Travis

Le film du match

Vincent Collet avait prévenu ses joueurs dans sa causerie d’avant match « Ce n’est pas fini tant qu’on respire encore ! » De fait, les lecons de l’Episode 1 ont été retenues côté strasbourgeois.

Dans l’étuve du Colisée, la SIG réalise une entame beaucoup plus sérieuse que mardi. Plus près du texte en défense, très présents au rebond offensif, les Strasbourgeois vont à la corde et dominent assez nettement le premier quart-temps. Roméo Travis est de tous les bons coups. L’ailier-fort score 10 points dans les premières 10 minutes (15-21).

Un écart rapidement comblé par l’Elan après les bonnes entrées d’Axel Bouteille et Ekene Ibekwe. Mais la SIG porte une nouvelle accélération au cœur du deuxième quart. Frank Ntilikina (déjà 9 points) conclut un 12-4 Strasbourgeois. Les stars chalonnaises n’arrivent pas à s’exprimer (2 points pour Cameron Clark, 3 pour Roberson et Nzeulie, 5 pour Harris…). L’équipe de Vincent Collet regagne les vestiaires avec 8 points d’avance (32-40) en ayant shooté 11 fois de plus que l’Elan – conséquence directe de ses 11 rebonds offensifs captés. 40 points encaissés, c’est trop, beaucoup trop pour l’Elan Chalon.

Le réveil chalonnais va survenir à la 24e minute. Après un tir primé d’A.J. Slaughter, l’Elan se retrouve dans les cordes (35-49). Ses cadres hors du coup, Jean-Denys Choulet relance Axel Bouteille. En 6 minutes, le joker va inscrire 11 points (20 au total) tandis que les Strasbourgeois connaissent un énorme passage à vide. Chalon revient à deux longueurs (47-49)...

Les deux équipes se rendent coup pour coup à longue distance au début du dernier quart. Jérémy Leloup y va d’un deuxième panier « clutch » puis provoque la 4e faute de Cameron Clark. La victoire semble se dessiner pour la SIG (59-65). A deux minutes de la fin, Jean-Denys Choulet relance Axel Bouteille. Qui plante immédiatement de loin (62-65). Howard score dessous face à la muraille Fall et réussit dans la foulée un contre magnifique sur John Roberson. Sur un 3+1 dont il a le secret, Cameron Clark relance le suspense à 23 secondes du buzzer (68-70), puis Jérémy Nzeulie rentre un tir improbable (71-72). Jérémy Leloup lâche un lancer-franc en route. A 9 secondes et 7 dixième, l’Elan hérite de la possession de la gagne. Possession gâchée par une remise en jeu ratée de Jérémy Nzeulie sur Moustapha Fall, interceptée par Roméo Travis. La SIG tient son exploit ! L'Elan Chalon devra impérativement gagner au Rhénus pour être champion.

L’homme du match : Roméo Travis

Travis symbolise l’ultra-domination de la SIG au rebond sur ce match. L’ailier-fort a pris à lui seul 6 des 17 rebonds offensifs strasbourgeois. Il a ajouté 16 points à 8/13, une défense héroïque en compagnie de Matt Howard, et l’interception du match. Son évaluation de 21 (11 pour Fall, 11 pour Clark) ne dit pas tout sur la qualité de son match.

Les déclas

Vincent Collet : « On n’avait pas démarré le match 1. On était d’une insouciance confondante. Erving, par exemple, sur certaines situations mardi, il était à 5m. Aujourd’hui, il pressait, même sur Pitard. Romeo a été très important dans les deux jours. Il a par exemple parlé à Erving, pour le pousser à harasser les meneurs adverses. Frank a refait son match 5 face à Casper Ware, c’est très bien. Et il n’y a pas qu’eux. Ça ne nous garantissait pas la victoire, c’est juste le minimum requis pour une finale. C’est 70 à 80% de cœur et d’état d’esprit et 20% de basket. La première action était symbolique. Romeo a été dantesque, alors qu’il n’était pas là en première mi-temps mardi. Mam’ a bien lancé le jeu. On a beaucoup mieux appréhendé le problème Fall. (…) J’ai bien cru qu’on n’y arriverait pas, surtout avec des bêtises à la fin, dont le 3+1 de Clark. Nzeulie par contre, fait un exploit. On a eu ce coup de moins bien quand on partait, à +14. Je commence à m’habituer et ça n’a pas manqué. On a été beaucoup plus impatients, ça a failli nous coûter cher. (…) Murphy ? On travaille pour qu’il revienne, on verra la semaine prochaine. »

Frank Ntilikina : « Le plus gros du travail s’est fait à la vidéo. Nos attitudes n’étaient pas les bonnes. Il fallait une réaction, une remise en question. On cherchait une agressivité globale, à être agressif dans tous les domaines du jeu. (…) La blessure d’Erik nous motive à aller chercher la victoire pour lui, qui est resté à Strasbourg. Toute l’équipe est en mission, on veut aller chercher le titre. »

Jean-Denys Choulet : « Strasbourg a été bon, nous moins, à l’image de nos cadres, qui étaient peut-être un peu émoussés. C’est ce que je retiens ce soir et c’est le seul point positif, puisqu’on n’est pas loin du hold-up. Il faut toujours être lucide et modeste : on ne va pas clouer au pilori des joueurs qui nous ont portés toute l’année. Ils n’ont pas été bons ce soir, ils le seront sur le prochain. (…) Cette première action où ils prennent quatre rebonds offensifs démontre que tu ne vas pas être guerrier comme lors du premier match. On a été dominés au rebond, et c’est ça qui nous fait beaucoup de mal. »


Axel Bouteille : « J’ai fait une bonne performance ce soir mais le plus important, c’est la victoire. Strasbourg a été plus agressif, et nous, on a manqué d’adresse. Ils ont pris 17 rebonds offensifs, dont 11 à la mi-temps, on les a laissés faire… et on a mis du temps pour répondre. A chaque fois qu’on se rapprochait, ils mettaient des tirs. La différence s’est faite au niveau de l’agressivité. (…) Le coach m’a laissé sur le terrain parce que j’étais adroit. Je rentre pour tout donner à l’équipe. (…) On attendait une réaction de leur part, on l’a eu. A nous d’aller gagner un match là-bas. »

Le programme des Finales

Episode 1, mardi 13 juin

*Chalon/Saône bat Strasbourg : 89-75 MVP : Lance Harris Le résumé complet

Episode 2, jeudi 15 juin (20h45)

Strasbourg bat *Chalon-sur-Saône : 74-72 MVP : Roméo Travis

Episode 3, samedi 17 juin (20h30)

Strasbourg - Chalon-sur-Saône

Episode 4 (si nécessaire), lundi 19 juin (20h30)

Strasbourg - Chalon-sur-Saône

Episode 5 (si nécessaire), vendredi 23 juin (20h30)

Chalon-sur-Saône - Strasbourg

par LNB
Source: LNB

Betclic Game Center

Calendrier Pro A

Équipe domicile Score Équipe extérieur
20 octobre (6ème journée)
89 – 79 Limoges
LNB TV
21 octobre (6ème journée)
89 – 83 Monaco
LNB TV
74 – 58 Dijon
LNB TV
74 – 75 Gravelines-Dunkerque
77 – 80 Nanterre
LNB TV
90 – 60 Hyères-Toulon
LNB TV
81 – 71 Boulazac
LNB TV
22 octobre (6ème journée)Pariez
18:30 Lyon-Villeurbanne
23 octobre (6ème journée)Pariez
20:45 Le Mans
27 octobre (7ème journée)Pariez
20:00 Hyères-Toulon

Classement Pro A

PROA – Classement à la 6ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Le Mans 100 5v - 0d
2 Lyon-Villeurbanne 80 4v - 1d
3 Monaco 67 4v - 2d
4 Bourg-en-Bresse 67 4v - 2d
5 Nanterre 67 4v - 2d
6 Châlons-Reims 67 4v - 2d
7 Hyères-Toulon 67 4v - 2d
8 Pau-Lacq-Orthez 60 3v - 2d
9 Strasbourg 50 3v - 3d
10 Limoges 50 3v - 3d
11 Dijon 50 3v - 3d
12 Le Portel 50 3v - 3d
13 Antibes 40 2v - 3d
14 Levallois 34 2v - 4d
15 Gravelines-Dunkerque 34 2v - 4d
16 Boulazac 17 1v - 5d
17 Cholet 17 1v - 5d
18 Chalon/Saône 0 0v - 6d

Classement Pro B

PROB – Classement à la 2ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Orléans 100 2v - 0d
2 Blois 100 2v - 0d
3 Roanne 100 2v - 0d
4 Lille 100 2v - 0d
5 Quimper 100 2v - 0d
6 Saint-Chamond 50 1v - 1d
7 Denain 50 1v - 1d
8 Nancy 50 1v - 1d
9 Aix-Maurienne 50 1v - 1d
10 Nantes 50 1v - 1d
11 Fos-sur-Mer 50 1v - 1d
12 Poitiers 50 1v - 1d
13 Caen 50 1v - 1d
14 Le Havre 0 0v - 2d
15 Vichy-Clermont 0 0v - 2d
16 Rouen 0 0v - 2d
17 Evreux 0 0v - 2d
18 Charleville-Mézières 0 0v - 2d