Actualité

Les transferts à la trêve –

Les nouveaux visages de la Jeep® ÉLITE

Huit clubs de Jeep® ÉLITE ont profité de la trêve pour opérer des réajustements avant la date butoir du 28 février. Parmi eux quelques gros CV !

Samardo Samuels, un intérieur calibré Euroleague au Limoges CSP                      (Photo : Euroleague)

Sept clubs de Jeep® ÉLITE ont profité de la trêve pour opérer des réajustements avant la date butoir des transferts fixée au 28 février*. Tous ces joueurs feront leurs débuts le week-end prochain sous réserve de qualification.

Steven Smith, le come-back

Les Sharks d’Antibes évoluent depuis plus de deux mois sans leur leader et arme numéro un en attaque. Tim Blue, le 6e meilleur marqueur de la Jeep® ÉLITE (15,8 points) avait été hospitalisé le 22 décembre après avoir fait un malaise à l’entraînement, et n’a pas rejoué depuis. Après le passage peu probant de l’ex-Orléanais J.P. Prince (3 points et 2,4 rebonds de moyenne en 5 matches), les Sharks, toujours en lice pour une place en playoffs, ont fait venir une valeur établie de notre championnat. Steven Smith (2,03 m, 34 ans). Smith a compilé invariablement ses 13 points et 6 rebonds à Bourg, Pau et Châlons-Reims. En 96 matches de Jeep® ÉLITE, en présentant un très bon 41,2% de réussite à trois-points.

 

Shawn James, le pari de Boulazac

Boulazac a joué son ultime carte dans sa mission maintien. Claude Bergeaud est allé chercher un gros poisson pour compléter son secteur intérieur. Shawn James (2,08 m, 34 ans) qui fut élu dans deuxième meilleur cinq de l’Euroleague il y a cinq ans, en 2013, quand il évoluait au Maccabi Tel-Aviv. L’année suivante, il assistait, en civil, blessé au dos, au sacre européen du club nation, mais faisait bien officiellement partie de l'effectif Champion d'Europe. Mais cette blessure a malheureusement marqué un tournant dans sa carrière. Car depuis, ce féroce contreur (9e meilleur contreur de l’histoire de la NCAA) a souffert pour retrouver son niveau, tant à Milan, à l’Olympiakos, qu’à Buducnost. En regain de forme à Porto Rico la saison dernière (11,2 points, 8,7 rebonds et 20,6 d’éval), l’Américain au double passeport du Guyana n’a pas joué depuis 8 mois et demi. C’est pourquoi le BBD a pris la précaution de le mettre à l’essai. « On a voulu tenter un coup avec un joueur qui va nous amener une âme supplémentaire sur la défense », a expliqué Claude Bergeaud sur France Bleu Périgord. « On marque beaucoup mais on prend beaucoup de points. La valeur du joueur, je la connais depuis très longtemps. On va avoir quelques jours pour savoir s’il est apte à nous aider ou pas. Il faut qu’il soit prêt immédiatement. » S’il satisfait aux tests physiques, Shawn James devrait prendre la place de Brandon Ubel ou d’Eloy Vargas dans la raquette périgourdine.

 

Trey Lewis, le cinquième US de Bourg

La JL Bourg est l’invité surprise dans le Top 5 de la Jeep® ÉLITE. Pour autant, les dernières sorties (-23 contre l’ASVEL à Ekinox, larges défaites en Coupe de France à Strasbourg puis à la Leaders Cup contre Monaco) et l’enchaînement des matches sur la phase retour ont incité ses dirigeants à renforcer l’effectif. Le meneur-arrière américain Trey Lewis (1,88 m, 25 ans), que le club suivait depuis un petit moment, arrive de la BBL allemande, où il s’est illustré la saison dernière à Bayreuth (15,3 points, 2,1 passes, 44,7% à trois-points) aux côtés du meneur de Pau-Lacq-Orthez, Kyan Anderson. Lewis a été moins efficace cette saison à Ulm (11,6 points à 41,7%, 2,1 passes), adversaire notamment de l’ASVEL en EuroCup (12,4 points à 45,3%, 3,4 passes en EuroCup). Ce combo guard très athlétique est le cinquième Américain de la JL, qui devra en laisser un en civil à chaque rencontre, Lance Jeter étant le plus probable à s'habiller en civil...

 

Au CCRB, un ailier chasse un pivot

Châlons-Reims a opéré un rééquilibrage. Le pivot rookie Ben Bentil (2,06 m, 26 ans), au rendement bien inférieur aux attentes de son coach (11,7 points à 39,8%, 4,8 rebonds, 9,1 d’évaluation… et seulement 2,7 d’éval. sur ses quatre derniers matches, laisse sa place à un ailier, John Flowers (2,00 m, 28 ans). Ce dernier est bien connu en LNB pour avoir porté les couleurs de Denain et Bourg-en-Bresse en Pro B, puis de Bourg à l’étage supérieur en 2014-15 (12,4 points à 42,1%, 4,6 rebonds).  Ce bon défenseur, avaleur d’espace, capable de prêter main forte au poste 4, a évolué ensuite à Bayreuth en Allemagne (12 points et 2,9 rebonds en 2015-16) et dernièrement au Mexique.

 

Markus Kennedy passe du HTV à Dijon (Actualisation du 27/02)

A la recherche d’un pivot depuis le début du mois pour remplacer le rookie Steve Taylor Jr, Laurent Legname a joué la carte familiale pour dénicher l’heureux élu. En effet la JDA a fait signer l’Américain Markus Kennedy (2,06 m, 26 ans) qui a œuvré cinq matches à Hyères-Toulon, son ancien club, dont le manager général n’est autre que son père Philippe. Après avoir débuté la saison à Pistoia en Italie (10,9 points et 8,8 rebonds, meilleur rebondeur de la série A), Kennedy est arrivé dans le Var à la mi-janvier pour pallier l’absence de Jordan Tolbert. Il a compilé 9 points à 58%, 5,2 rebonds et 9,6 d’évaluation en 24 minutes sur ses cinq matches joués avec le HTV. Hasard du calendrier, le néo-Dijonnais disputera son premier match sous ses nouvelles couleurs ce week-end face au HTV.

 

Samardo Samuels, un energizer à Limoges

Limoges ne comptait plus qu’un seul pivot de métier depuis les départs de Fréjus Zerbo (à Antibes, mi-janvier) et du Lituanien Tautvydas Lydeka (à Brindisi, début février). Le CSP a trouvé un bon complément à Mam’ Jaiteh dans la peinture en la personne de Samardo Samuels (2,06 m, 29 ans). Le puissant intérieur jamaïcain, après un passage de trois ans chez les Cavaliers Cavaliers en NBA (5,9 points, 3,4 rebonds en 16 minutes entre 2010 et 2013) s’est imposé en Europe comme une force intérieure de niveau Euroleague. D’abord à Milan, puis à Barcelone (9,3 points à 52%, 4 rebonds en 20 minutes, sur 74 matches). Inaccessible à cette époque pour les bourses des clubs de Jeep® ÉLITE, Samuels a vu sa cote baisser depuis deux ans, suite à ses passages moins convaincants à Brindisi et au Partizan Belgrade. Limoges a mis la main sur un sacré energizer. Il reste à voir si Kyle Milling parviendra à dompter ce... très fort caractère !

 

 

Damjan Rudez, la carte de l’expérience à Monaco

Son sacre à la Leaders Cup en témoigne. Monaco fait partie des grands favoris pour le titre. L’équipe de Zvezdan Mitrovic n’affiche aucun point faible patent. Cependant la Roca Team est encore qualifiée sur trois tableaux - championnat, BCL et Coupe de France -, et ne possède pas un effectif pléthorique depuis la blessure de son capitaine Amara Sy, arrêté jusqu’à fin avril. « La deuxième partie de saison sera encore plus intense », a commenté le président monégasque, Sergei Dyadechko sur le site du club. « Il est très difficile de dire sans équivoque comment se passeront les retours d’Amara (Sy) et de Bangaly (Fofana), au sujet de leur état de forme. » C’est pourquoi Monaco, après avoir prospecté du côté des intérieurs JFL, a fait appel à un renfort étranger, l’ex-international croate Damjan Rudez (2,08 m, 31 ans).

 

« Nous cherchions un joueur avec un passeport européen pour pouvoir faire tourner les joueurs étrangers sans restriction. » Rudez, qui a connu les championnats belges (Ostende), slovènes (Olimpija Ljubljana), croates (Cedevita, Cibona) et espagnols (Saragosse), a découvert la NBA à 28 ans, mais sans jamais y faire son trou entre 2014 et 2017 (à Indiana, Minnesota et Orlando, pour des statistiques moyennes de 3,3 points et 0,6 rebond en 11 minutes). L’ailier-fort a ensuite souffert pour lors de son retour en Espagne, à Valencia, en début de saison (3 point, 1 rebond en Liga Endesa comme en Euroleague, pour 21 matches disputés). Néanmoins, Monaco ne recherchait pas une superstar mais plutôt un joueur d’équipe capable d'apporter dix ou quinze bonnes minutes au poste 4. Damjan Rudez répond à ce profil d’après son nouveau président : « Damjan Rudez possède un bon shoot. Nous avons besoin d’un quatrième intérieur, qui portera la menace au périmètre tout en possédant le gabarit pour aider dans la lutte au rebond. » Et si par hasard il retrouvait son niveau passé...

 

L’attraction Kevin Jones à Nanterre

A l’instar de Monaco (ainsi que Strasbourg et Le Portel), Nanterre devra mener de front championnat et Coupe d’Europe - notamment un huitième de finale de BCL corsé contre Banvit (aller mercredi 7 mars). Or, après le renvoi de Terran Petteway et la blessure longue durée de Myles Hesson, l’effectif nanterrien était limité à 8 pros, plus le jeune Jean-Marc Pansa. Pascal Donnadieu a ajouté un joker très intéressant à cet effectif. Kevin Jones (2,03 m, 28 ans) qui a laissé une excellente impression lors de son passage à Cholet en fin de saison 2014-15. L’Américain, arrivé après la Leaders Cup, avait tourné dans les Mauges à 13,4 points à 53%, 7,5 rebonds et 15,7 d'évaluation.  Il a confirmé ensuite au Partizan Belgrade et surtout au Lokomotiv Kuban Krasnodar en 2016-17 (14,1 d’éval en Eurocup, 17 d’éval en VTB League). Ce poste 4 puissant, bon rebondeur, très actif sous le cercle et doté d’une grande envergure, a également réalisé une pige convaincante à Vitoria en début de saison : 9 matches Liga Endesa (6,1 pts à 46,7%, 3,9 rbds, 7,4 d’éval en 15’ et 11 matches en Euroleague à 4,7 pts à 51,2%, 2,5 rbds, 6,4 d’éval en 14’ de moyenne. Avec lui, Nanterre a trouvé à la fois le pendant idéal d’Hugo Invernizzi au poste 4 et un joueur capable de compenser la faiblesse au rebond des pivots nanterriens (seulement 9 rebonds pour le trio Aminu-Passave-Pansa). Bonne pioche !

 

*Pour rappel, les clubs peuvent recruter librement des joueurs dans la limite des 16 contrats par saison jusqu’au 28 février. A compter du 1er mars et jusqu’à la fin de la saison régulière, les clubs auront la possibilité d’effectuer uniquement deux recrutements de pigistes médicaux (durée de l’absence du joueur remplacé de minimum 30 jours), conformément et selon les dispositions de l’Article 115, mais toujours dans la limite du nombre maximum de seize contrats de joueurs. Aucun recrutement n’est permis pendant les play-offs. Du fait de l’Article 114 des règlements, ce pigiste ne pourra avoir évolué au sein d’un club de la même division ou de NM1 (sauf exception pour un joueur non-rémunéré).

par LNB
Source: LNB

Betclic Game Center

Calendrier Pro A

Équipe domicile Score Équipe extérieur
15 mai (34ème journée)
83 – 77 Bourg-en-Bresse
LNB TV
81 – 80 Le Mans
LNB TV
22 mai (Jeep ÉLITE - Playoffs)Pariez
19:00 Lyon-Villeurbanne
20:50 Nanterre
23 mai (Jeep ÉLITE - Playoffs)Pariez
19:00 Pau-Lacq-Orthez
20:50 Dijon
25 mai (Jeep ÉLITE - Playoffs)Pariez
19:00 Le Mans
20:50 Strasbourg
26 mai (Jeep ÉLITE - Playoffs)Pariez
18:30 Monaco
20:30 Limoges

Classement Pro A

Jeep® ÉLITE – Classement à la 34ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Monaco 74 25v - 9d
2 Strasbourg 71 24v - 10d
3 Le Mans 62 21v - 13d
4 Limoges 59 20v - 14d
5 Dijon 59 20v - 14d
6 Lyon-Villeurbanne 56 19v - 15d
7 Nanterre 56 19v - 15d
8 Pau-Lacq-Orthez 53 18v - 16d
9 Bourg-en-Bresse 50 17v - 17d
10 Levallois 48 16v - 18d
11 Le Portel 48 16v - 18d
12 Chalon/Saône 45 15v - 19d
13 Gravelines-Dunkerque 45 15v - 19d
14 Châlons-Reims 45 15v - 19d
15 Cholet 42 14v - 20d
16 Antibes 39 13v - 21d
17 Boulazac 36 12v - 22d
18 Hyères-Toulon 18 6v - 28d

Calendrier Pro B

Équipe domicile Score Équipe extérieur
18 mai (34ème journée)
91 – 81 Denain
LNB TV
77 – 91 Orléans
LNB TV
25 mai (PROB-Playoffs Accession)Pariez
20:00 Denain
20:00 Nancy
20:00 Saint-Chamond
20:30 Rouen
27 mai (PROB-Playoffs Accession)Pariez
17:00 Roanne
17:00 Lille
18:00 Fos-sur-Mer
28 mai (PROB-Playoffs Accession)Pariez
20:00 Orléans

Classement Pro B

PROB – Classement à la 34ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Blois 80 27v - 7d
2 Roanne 77 26v - 8d
3 Orléans 74 25v - 9d
4 Fos-sur-Mer 71 24v - 10d
5 Lille 68 23v - 11d
6 Saint-Chamond 65 22v - 12d
7 Nancy 56 19v - 15d
8 Rouen 50 17v - 17d
9 Evreux 48 16v - 18d
10 Denain 48 16v - 18d
11 Aix-Maurienne 45 15v - 19d
12 Vichy-Clermont 42 14v - 20d
13 Nantes 36 12v - 22d
14 Caen 36 12v - 22d
15 Quimper 33 11v - 23d
16 Poitiers 33 11v - 23d
17 Le Havre 30 10v - 24d
18 Charleville-Mézières 18 6v - 28d

Matches TV

BILLETTERIE