Actualité

#DLSIxiemeHomme - J15 –

#DLSIxiemeHomme - J15 : Christopher Evans

Cette semaine encore, c'est un joueur de Monaco qui est élu DLSIxièmeHomme ! Et c'est Christopher Evans qui est cette fois l'heureux élu grâce à sa performance face à Hyères-Toulon : 19 points / 5 rebonds en sortie de banc.

 

Le #DLSIxièmeHomme de cette 15e journée est loin de figurer parmi les noms les plus connus de la Pro A. D’abord parce qu’il évolue au sein du collectif monégasque, l’une des plus grosses équipes de la division, où le scoring est plutôt bien réparti. Ensuite parce que malgré un talent indéniable, l’ailier ne s’est pas encore suffisamment attardé dans un même pays pour y marquer les esprits…

Ces temps-ci, sur le Rocher, l’actualité a plus été marquée par les arrivées successives de D.J. Cooper, de retour au sein de la Roca Team après une saison flamboyante à Pau-Lacq-Orthez, puis un automne disons plus boudeur du côté du BCM Gravelines-Dunkerque, puis plus récemment celle d’Ali Traoré en provenance d’Antibes.

Côté Cooper, on notera que si ses statistiques à l’ASM sont très éloignées de celles compilées lors de sa saison de MVP avec l’Elan Béarnais (4,6 pts, 7,3 pds et 10,4 d’évaluation en 24 minutes de moyenne, contre 13,3, 11,1 et 21,3 en 35 minutes de jeu la saison dernière), Monaco a nettement augmenté son ratio victoires / défaites depuis son arrivée, celui-ci passant de 67% (4V-2D) sur les 6 premières journées, à 89% (8V-1D) lors des 9 dernières.

Côté « Bomayé » (le surnom d’Ali), il s’agissait, en l’absence pour une durée encore incertaine de Bangaly Fofana, d’ajouter un profil intérieur plus offensif que celui de Georgi Joseph (4,8 pts de moyenne) ou d’Abdel Kader Sylla (parti à Bourg), en complément du superbe attaquant que peut être Elmedin Kikanovic et d’Amara Sy, l’Amiral restant, sur le poste 4, l’une des pierres angulaires du collectif de Zvezdan Mitrovic (10,5 pts et 3,7 rbds en 21 minutes par match).

Evans : plus un 3 « dépannant » en 4 qu’un vrai power forward…

L’été dernier, Monaco cherchait donc un véritable poste 4 fuyant pour prendre la succession du talentueux et expérimenté Nik Caner-Medley, tout en pouvant également opérer sur le poste 3. Mais si Christopher Evans possède les caractéristiques physiques du poste (2,03 m, 27 ans), le joueur, originaire de l’Ohio, s’avère beaucoup plus attiré par le jeu extérieur que par les batailles rangées sous les panneaux. Un peu à la manière de Cameron Clark, l’an passé, avec Chalon, voire même avec un profil encore plus porté sur l’extérieur…

Ce véritable passionné de basket, qui rêve encore de NBA a, par deux fois, totalement privilégié les critères basket sur tout le reste.

Evoluant dans une petite high-school près de chez lui à Chesapeake, en Virginie, Chris choisissait, à 17 ans, de quitter sa famille et d’aller vivre chez la mère du coach de la Petersburg High School, une plus grande institution où transitaient régulièrement des scouts venus des plus grandes universités du pays. Le tout pour optimiser ses chances d’obtenir une bourse universitaire. Recruté par des grands noms comme Georgia ou Maryland, Evans optait pourtant pour une plus petite institution, Coastal Carolina, où il espérait avoir d’entrée plus de temps de jeu. Pourtant, il allait vite regretter son choix, car même s’il était entré en jeu à 25 reprises dans la saison, c’était surtout pour disputer quelques secondes de garbage-time lorsque le résultat de la rencontre était déjà décidé. Christopher peu enclin à continuer à ronger son frein sur la touche, optait donc pour un changement d’école à l’été 2010.

Mais la règle, en NCAA, étant qu’un joueur doit passer un an sans jouer en cas de transfert, Evans n’hésita pas à reculer d’une case, en optant pour un Junior College (les JUCO proposent deux ans d’éligibilité au lieu de 4 et surtout un niveau scolaire comme sportif très en dessous de la 1ère division NCAA). Un parcours des plus atypiques. Mais cette option lui aura permis de rebondir, en cartonnant avec le Wabash Valley Community College, à Mt. Carmel, Illinois (19,5 pts et 8,2 rbds), une micro-école dont est aussi issu l’arrière des Memphis Grizzlies, Tony Allen. Résultat, à nouveau, certains des plus beaux programmes universitaires US, dont Minnesota et Indiana, allaient lui faire les yeux doux. Mais Evans préférait alors opter pour Kent State, dans l’Ohio, privilégiant un coach lui ayant déjà fait les yeux doux à sa sortie du lycée et lui garantissant du temps de jeu...

Pas encore stabilisé en Europe…

Evans passait deux superbes saisons avec les Golden Flashes de Kent State (16,6 pts et 8,5 rbds en senior), étant même élu dans le cinq majeur de la MAC (Mid-American Conference. De belles perfs, mais pas assez flashy pour se voir drafter ni même être inviter lors d’un Veteran Camp NBA.

Chris Evans allait ensuite passer trois saisons entre Grèce (3e scoreur de la ligue avec Trikala, club mal classé), Israël (9 matches à 17,1 pts de moyenne avec l’Hapoel Tel-Aviv, mais remercié en décembre, puis une courte pige à Nahariya) et Italie (deux clubs de Lega Due en 2015-16, mais sans finir la saison).

L’an dernier, Evans rentra donc aux USA, visiblement pas satisfait par son expérience européenne, et tenta de séduire les recruteurs NBA en brillant en G-League, avec le Canton Charge (17,7 pts et 5,2 rbds), avant d’aller finir la saison par une petite pige en Argentine, où il ne resta que l’espace de trois matches…

Talentueux sans aucun doute, mais n’ayant pas encore fait ses preuves en « s’installant » toute une saison durant dans une bonne équipe européenne, Chris Evans constituait donc une forme de pari pour l’ASM. Et même si il ne correspond pas vraiment au « cahier des charges » d’un remplaçant poste pour poste de Caner-Medley en power forward, Evans apporte pratiquement au dixième près la même contribution statistique que son illustre prédécesseur à la Roca Team : 11,1 pts, 4,0 rbds et 12,2 d’évaluation en 22 minutes passées sur les parquets de Pro A, contre 9,9, 4,9 et 12,0 pour « NCM » l’an passé. Le tout au sein d’une ASM de nouveau seule en tête de la Pro A après 15 journées (12V-3D). Et la semaine dernière, alors que Monaco devait batailler pour aller l’emporter sur le terrain du HTV (99-103), ses 19 points (à 5/9 aux tirs), 5 rebonds et 23 d’évaluation contribuèrent largement à la victoire des joueurs de Zvezdan Mitrovic, lui valant également au passage le titre de #DLSIxièmeHomme de cette 15e journée…

par LNB

Betclic Game Center

Calendrier Pro A

Équipe domicile Score Équipe extérieur
16 février (Disneyland Paris Leaders Cup LNB)
93 – 66 Bourg-en-Bresse
LNB TV
70 – 77 Lyon-Villeurbanne
LNB TV
71 – 61 Cholet
LNB TV
74 – 84 Nanterre
LNB TV
17 février (Disneyland Paris Leaders Cup LNB)
79 – 66 Lyon-Villeurbanne
LNB TV
82 – 74 Nanterre
LNB TV
18 février (Disneyland Paris Leaders Cup LNB)
83 – 78 Le Mans
02 mars (21ème journée)Pariez
20:00 Monaco
20:30 Hyères-Toulon
20:30 Nanterre

Classement Pro A

PROA – Classement à la 20ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Le Mans 70 14v - 6d
2 Strasbourg 70 14v - 6d
3 Monaco 70 14v - 6d
4 Limoges 60 12v - 8d
5 Bourg-en-Bresse 60 12v - 8d
6 Lyon-Villeurbanne 56 11v - 9d
7 Nanterre 56 11v - 9d
8 Dijon 50 10v - 10d
9 Gravelines-Dunkerque 50 10v - 10d
10 Cholet 45 9v - 11d
11 Antibes 45 9v - 11d
12 Pau-Lacq-Orthez 45 9v - 11d
13 Le Portel 45 9v - 11d
14 Levallois 45 9v - 11d
15 Châlons-Reims 40 8v - 12d
16 Chalon/Saône 30 6v - 14d
17 Boulazac 30 6v - 14d
18 Hyères-Toulon 30 6v - 14d

Calendrier Pro B

Équipe domicile Score Équipe extérieur
18 février (Disneyland Paris Leaders Cup LNB)
98 – 87 Orléans
02 mars (20ème journée)Pariez
20:00 Le Havre
20:00 Roanne
20:00 Nantes
20:00 Saint-Chamond
20:00 Quimper
20:30 Blois
20:30 Poitiers
03 mars (20ème journée)Pariez
20:00 Fos-sur-Mer
06 mars (21ème journée)Pariez
20:00 Orléans

Classement Pro B

PROB – Classement à la 19ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Orléans 85 16v - 3d
2 Blois 79 15v - 4d
3 Fos-sur-Mer 74 14v - 5d
4 Saint-Chamond 69 13v - 6d
5 Lille 69 13v - 6d
6 Roanne 69 13v - 6d
7 Nancy 64 12v - 7d
8 Denain 53 10v - 9d
9 Rouen 53 10v - 9d
10 Evreux 37 7v - 12d
11 Vichy-Clermont 37 7v - 12d
12 Caen 37 7v - 12d
13 Poitiers 37 7v - 12d
14 Nantes 32 6v - 13d
15 Aix-Maurienne 32 6v - 13d
16 Le Havre 32 6v - 13d
17 Quimper 27 5v - 14d
18 Charleville-Mézières 22 4v - 15d

Matches TV

BILLETTERIE