Actualité

Grand Format –

Gerald Robinson ne touche plus terre !

Déjà en vue avec Nanterre en 2015-16, Gerald Robinson a encore franchi un palier sous le maillot monégasque. Le showman se découvre.

Gerald Robinson devant Jérémy Nzeulie (Chalon) le week-end dernier lors de la large victoire des Monégasques (Photo : AS Monaco)

Il faisait partie des incontournables pour le All Star Game. En toute logique, Gerald Robinson s'est attiré les faveurs du jury. Le 29 décembre, il prendra place dans le cinq de départ de la sélection étrangère. Une place amplement méritée pour le meilleur marqueur de l’équipe de Monaco, actuellement co-leader du championnat. « C’est un accomplissement », sourit-il, « à la fois pour mon équipe et pour moi. J’ai déjà entendu parler que c’était un des All Star Game les mieux organisés au monde, avec une présentation digne de la NBA. »

Nul doute que « G-Man », son surnom lorsqu’il évoluait en Lettonie, sera l’un des grands animateurs de la soirée. Le garçon est un spectacle à lui tout-seul. Une bombe athlétique d’1,85 m (avec les chaussures…), roi des changements de direction à pleine vitesse. Un casseur de chevilles. Et un sacré marsupilami. Son alley-oop servi par Paul Lacombe le 12 octobre face à l’ASVEL reste comme un « instant classic » de ce début de saison.

 

La Pro A ne découvre pas Gerald Robinson. Déjà lors de la saison 2015-16, le natif du Tennessee avait déjà fait étalage de tout son talent à Nanterre. Malheureusement pour lui et pour les Franciliens, une blessure aux adducteurs survenue en février avait pourri sa fin de saison (13,9 points, 3,1 rebonds, 4,3 passes au total, sur 19 matches). Cet « accélérateur de jeu », comme le définissait Pascal Donnadieu, était revenu juste à temps pour disputer les deux derniers matches de la saison régulière. Mais il avait peu pesé lors du quart de finale contre Monaco. Et l’équipe de Nanterre s’était inclinée en deux manches sèches. « J’ai passé une super année à Nanterre. Malheureusement je n’étais pas au top de ma forme en fin de saison. J’ai donné le meilleur que je pouvais. »

« L'Iran ? J'ai découvert un pays très relax »

Après la Belgique, Israël, la Lettonie et la France, on l’imaginait volontiers poursuivre son ascension en Europe. Il a choisi de rejoindre les champions d’Iran du Petrochimi Bandar Mahshahr. « Ce n’était pas simplement pour le business », justifie-t-il. « Je voulais découvrir autre chose. Jouer en Asie, c’était nouveau. Et cela a été une superbe expérience. Ce n’est pas un pays dangereux comme les gens peuvent le penser. Il y a souvent des perceptions négatives sur les pays du Moyen-Orient. Mais j’ai découvert un pays très relax. »Gerald a aligné des stats replètes avec la meilleure équipe du pays, troisième de la Coupe d’Asie : 20,9 points (4e meilleur marqueur), 4,1 rebonds, 4,3 passes (2e), 1,8 interception (1er).

Fin mars, il a répondu à l’appel de l’Alba Berlin, et fait la connaissance d’Elmedin Kikanovic, son coéquipier sur le Rocher. « Kika est un très bon gars, un super coéquipier sur et en dehors du terrain. C’était parfait de le retrouver à Monaco, parce qu’on avait déjà des automatismes dans le jeu. »

Gerald Robinson avait la lourde tâche de remplacer Jamal Shuler dans l’effectif monégasque. Il a besoin de trois matches (9,3 d’évaluation sur les trois premières journées) avant de trouver son rythme de croisière. Mais ensuite, quel festival ! La victoire face à l’ASVEL a lancé à la fois la saison de la Roca Team et celle de son numéro 22. Car depuis cette soirée du 8 octobre, Robinson évolue à un niveau de jeu stratosphérique : 7e meilleur marqueur de Pro A avec 16,3 points à 60,4% de réussite,  56,5% de réussite à trois-points (n°1),  92,6% aux lancers-francs (n°3), 3,1 passes, 16,9 d’évaluation (7e ex aequo). Robinson ne touche plus terre. Sa rentabilité aux tirs est phénoménale pour un arrière*.

En lice pour le Trophée du Joueur du mois de novembre avec Boris Diaw et Trae Golden, l’Américain évolue en pleine confiance... il n’en garde pas moins les pieds sur terre. « Est-ce que je joue le meilleur basket de ma vie ? Peut-être, mais j’avais déjà eu une très bonne saison en Lettonie. Je suis satisfait, mais la saison est loin d’être terminée. Je dois rester consistant et régulier. Et puis, cela dépendra de nos résultats. Notre objectif est d’accrocher tous les trophées qu’on peut. D’abord la Leaders Cup (ce serait la 3e d’affilée pour la Roca Team), la Coupe de France, la Champions League, et puis bien sûr la Pro A. Je pense que nous avons l’équipe pour être champions. »

En attendant, le numéro 22 ne laisse personne indifférent. Surtout pas François Paturle, journaliste à Nice Matin, qui s'est demandé dans les colonnes du quotidien si Gerald Robinson n’était tout simplement pas « le meilleur Américain vu à Monaco depuis Robert Smith. » Une comparaison sacrément flatteuse, tant le petit magicien avait marqué la Pro A de son empreinte à la fin des années 80. Robert Smith avait été élu MVP du premier All Star Game en 1987. Un challenge à la hauteur de Mr Robinson.

*seuls trois autres arrières dépassent les 50% de réussite aux tirs en Pro A : Trae Golden (Le Portel, 50,4%), Zack Wright (Strasbourg, 50,7%) et Aaron Craft (Monaco, 51,7%). Gerald Robinson est à 60,4% !

par LNB
Source: LNB

Betclic Game Center

Calendrier Pro A

Équipe domicile Score Équipe extérieur
05 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
80 – 60 Strasbourg
LNB TV
06 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
76 – 71 Monaco
LNB TV
07 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
82 – 89 Strasbourg
LNB TV
08 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
83 – 94 Monaco
LNB TV
09 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
79 – 85 Le Mans
LNB TV
13 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
81 – 77 Le Mans
LNB TV
15 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
77 – 87 Le Mans
LNB TV
18 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
84 – 72 Monaco
LNB TV
20 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
69 – 78 Monaco
LNB TV
24 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
74 – 76 Le Mans
LNB TV

Classement Pro A

Jeep® ÉLITE – Classement à la 34ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Monaco 74 25v - 9d
2 Strasbourg 71 24v - 10d
3 Le Mans 62 21v - 13d
4 Limoges 59 20v - 14d
5 Dijon 59 20v - 14d
6 Lyon-Villeurbanne 56 19v - 15d
7 Nanterre 56 19v - 15d
8 Pau-Lacq-Orthez 53 18v - 16d
9 Bourg-en-Bresse 50 17v - 17d
10 Levallois 48 16v - 18d
11 Le Portel 48 16v - 18d
12 Chalon/Saône 45 15v - 19d
13 Gravelines-Dunkerque 45 15v - 19d
14 Châlons-Reims 45 15v - 19d
15 Cholet 42 14v - 20d
16 Antibes 39 13v - 21d
17 Boulazac 36 12v - 22d
18 Hyères-Toulon 18 6v - 28d

Calendrier Pro B

Équipe domicile Score Équipe extérieur
27 mai (PROB-Playoffs Accession)
60 – 73 Fos-sur-Mer
LNB TV
28 mai (PROB-Playoffs Accession)
77 – 76 Orléans
LNB TV
30 mai (PROB-Playoffs Accession)
85 – 86 Rouen
LNB TV
02 juin (PROB-Playoffs Accession)
83 – 36 Lille
LNB TV
79 – 75 Rouen
LNB TV
04 juin (PROB-Playoffs Accession)
70 – 92 Fos-sur-Mer
LNB TV
77 – 52 Roanne
LNB TV
07 juin (PROB-Playoffs Accession)
71 – 55 Lille
LNB TV
11 juin (PROB-Playoffs Accession)
68 – 72 Fos-sur-Mer
LNB TV
14 juin (PROB-Playoffs Accession)
76 – 70 Roanne
LNB TV

Classement Pro B

PROB – Classement à la 34ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Blois 80 27v - 7d
2 Roanne 77 26v - 8d
3 Orléans 74 25v - 9d
4 Fos-sur-Mer 71 24v - 10d
5 Lille 68 23v - 11d
6 Saint-Chamond 65 22v - 12d
7 Nancy 56 19v - 15d
8 Rouen 50 17v - 17d
9 Evreux 48 16v - 18d
10 Denain 48 16v - 18d
11 Aix-Maurienne 45 15v - 19d
12 Vichy-Clermont 42 14v - 20d
13 Nantes 36 12v - 22d
14 Caen 36 12v - 22d
15 Quimper 33 11v - 23d
16 Poitiers 33 11v - 23d
17 Le Havre 30 10v - 24d
18 Charleville-Mézières 18 6v - 28d

Matches TV

BILLETTERIE