Actualité

Grand Format –

HTV : la surprise du chef

Deuxième après cinq journées, l’équipe de Hyères-Toulon réalise un début de championnat tonitruant. Explication de cette « anomalie » avec son capitaine, Ferdinand Prénom.

Ferdinand Prénom, ici en défense sur Alain Koffi, et ses coéquipiers du HTV ont réalisé un début de championnat parfaitement inattendu (photo : Eric Traversié)

Si une équipe de Pro A mérite bien l’appellation de « petit poucet », c’est bien celle dirigée par Emmanuel Schmitt au Hyères-Toulon Var Basket. Le club varois dispose d’assez loin du plus petit budget de l’élite, 2 millions d’euros, de la plus faible masse salariale (653 000 €, les Sharks d’Antibes étant avant dernier avec 924 000 €), à des années lumières des grosses cylindrées du championnat. En vérité, si on s'arrête à ses finances, le HTV ressemble davantage à un club de Pro B.

Pronostiqués « dans la charrette »

C’est d’ailleurs dans l’antichambre que Manu Schmitt, successeur de Kyle Milling sur le banc varois, est allé chercher ses deux recrues françaises, Luka Asceric (Lille) et Vafessa Fofana (Nantes). Deux jeunes ont débarqué du championnat espoirs (Digué Diawara de l’ASVEL et Corentin Lopez de Cholet). Les quatre nouveaux Américains, recrutés à petit prix, ne présentaient pas des états de services impressionnants – le meneur Terry Smith tournait à 5,6 points et 1,4 passe en Liga Endesa avec Badalone, Raymond Cowels évoluait en Finlande, Jordan Tolbert en A2 italienne, Robert Arnold dans un petit club grec... Sur la ligne de départ, les deux seuls joueurs référencés en Pro A se nommaient Alex Chassang et Ferdinand Prénom, le reste de l’effectif cumulant simplement 8 matches dans l’élite.

Dès lors tous les pronostiqueurs se sont accordé à placer le HTV en queue de classement. Ce fut le cas du magazine Basket, dans son Guide de la saison, mais également de Stephen Brun sur LNB.fr : « J’ai beaucoup d’inquiétudes pour cette équipe. Il n’y a pas un joueur référencé. Je les vois bien dans la charrette », estimait l’ancien pro et consultant de SFR Sport, avant le début du championnat, sans qu'on y trouve grand-chose à redire.

« Quand tu es à Toulon, chaque match est une petite finale.»


Six semaines ont passé. Cette équipe de sans-grades, promise aux affres de la relégation, pointe à la deuxième place du classement après avoir gagné quatre de ses cinq premiers matches. Les Varois ont lancé leur saison par une victoire étriquée à domicile face à Boulazac, ont réalisé deux belles remontada à Cholet (-18 à la mi-temps, +6 au final) et contre Levallois (après 35-15 dans le dernier quart-temps), se sont offert le scalp des Limougeauds (85-70). Le HTV ne s’est incliné qu’une seule fois, à Pau. Les Palois avaient eu la bonne idée d’éteindre Raymond Cowels (en photo ci dessous). L’arrière, top-scoreur du championnat après les trois premières journées (25,6 points) n’avait pas vu le jour face à la défense de Yannick Bokolo. « On a subi, on n’a pas joué notre jeu », rappelle Ferdinand Prenom. « On sait tous que Pau, c’est difficile à jouer chez eux. Ils nous ont battu à la loyale. »

Raymond Cowels est actuellement le 4e scoreur de Pro A avec 19,0 points par match

 

Pour le reste, le pivot n’est pas surpris plus que cela du bon parcours de son équipe : « On a tous vu les pronostics des journalistes, mais on ne s’est pas trop attardé dessus. On sait très bien qu’en termes de masse salariale, on est loin de tout le monde. Le coach nous a dit de rester solidaires, que seule la vérité du terrain importait. De toute façon, quand tu es à Toulon, chaque match est une petite finale. »

Dès la pré-saison, Ferdi Prenom a remarqué la belle complémentarité qui se dégageait de cette équipe. « On a vu que Cowels avait un vrai bras, que Tolbert était un super athlète, que Reggie Arnold était très fort en un-contre-un et maniait bien le ballon, que les jeunes, Luka Asceric et Digué Diawara avaient du potentiel et travaillaient beaucoup à l’entraînement.  Le coach ne s’est pas trompé dans ses choix. »

Il s’est surtout dégagé une belle alchimie de cette équipe. Le HTV est remarquablement bien en place défensivement (72,4 points à 42% de réussite concédés à l’adversaire ). Des éléments comme Vafessa Fofana n’hésitent pas à se sacrifier dans ce secteur. « On a montré de la force de caractère pour aller chercher des victoires et déjouer les prévisions », poursuit Prénom. « On a un bon groupe, on travaille bien et on vit bien ensemble. Les Américains essaient de s’intégrer, d’apprendre des mots en français. C’est vraiment agréable. »

La révélation Manu Schmitt ?

Manu Schmitt est évidemment à la base de cette réussite inattendue. L’ancien joueur pro, tireur d'élite de son état dans les années 80-90, opère un retour gagnant en Pro A . Quinze ans après sa première expérience de coach, rapidement écourtée à l’Elan Chalon. Entre-temps, il a fait ses armes dans le championnat suisse (5 ans à Genève, 4 ans à Neuchâtel), ainsi qu’aux commandes de la sélection hélvète, a même changé de vie en devenant cadre manager pendant cinq ans dans un groupe de distribution de pièces automobiles.  « C’est quelqu’un de franc, il sait ce qu’il veut, il te dit les choses clairement et n’est pas là pour t’encenser », décrit Ferdinand Prénom. « Il sait faire preuve de caractère et aussi être très à l’écoute des gens qui l’entourent (…) A l’entraînement, on est beaucoup focalisé sur nous, c’est beaucoup plus simple que d’anticiper ce que vont faire les adversaires tous les week-ends. »

Jusqu’à présent, la recette fonctionne. Le HTV a pris de l'avance sur ses concurrents pour le maintien, sachant que ces trois dernières années, 10 victoires ont été suffisantes pour se sauver en Pro A. « On ne s’est pas fixé un nombre de victoires à atteindre », coupe Prénom. « On va rester concentré sur nous et on verra déjà à la trêve. » Le calendrier va se corser lors des prochaines journées. L’équipe va enchaîner deux déplacements à Strasbourg, ce samedi, puis au Portel, avant de recevoir Nanterre et Le Mans. Soit quatre cols de haute montagne. « On ne joue que des clubs européens. Ils auront moins de temps pour préparer les matches. Alors j’espère que ça va continuer », sourit Ferdinand en conclusion...

par LNB
Source: LNB

Betclic Game Center

Calendrier Pro A

Équipe domicile Score Équipe extérieur
05 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
80 – 60 Strasbourg
LNB TV
06 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
76 – 71 Monaco
LNB TV
07 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
82 – 89 Strasbourg
LNB TV
08 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
83 – 94 Monaco
LNB TV
09 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
79 – 85 Le Mans
LNB TV
13 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
81 – 77 Le Mans
LNB TV
15 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
77 – 87 Le Mans
LNB TV
18 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
84 – 72 Monaco
LNB TV
20 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
69 – 78 Monaco
LNB TV
24 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)Pariez
18:30 Le Mans

Classement Pro A

Jeep® ÉLITE – Classement à la 34ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Monaco 74 25v - 9d
2 Strasbourg 71 24v - 10d
3 Le Mans 62 21v - 13d
4 Limoges 59 20v - 14d
5 Dijon 59 20v - 14d
6 Lyon-Villeurbanne 56 19v - 15d
7 Nanterre 56 19v - 15d
8 Pau-Lacq-Orthez 53 18v - 16d
9 Bourg-en-Bresse 50 17v - 17d
10 Levallois 48 16v - 18d
11 Le Portel 48 16v - 18d
12 Chalon/Saône 45 15v - 19d
13 Gravelines-Dunkerque 45 15v - 19d
14 Châlons-Reims 45 15v - 19d
15 Cholet 42 14v - 20d
16 Antibes 39 13v - 21d
17 Boulazac 36 12v - 22d
18 Hyères-Toulon 18 6v - 28d

Calendrier Pro B

Équipe domicile Score Équipe extérieur
27 mai (PROB-Playoffs Accession)
60 – 73 Fos-sur-Mer
LNB TV
28 mai (PROB-Playoffs Accession)
77 – 76 Orléans
LNB TV
30 mai (PROB-Playoffs Accession)
85 – 86 Rouen
LNB TV
02 juin (PROB-Playoffs Accession)
83 – 36 Lille
LNB TV
79 – 75 Rouen
LNB TV
04 juin (PROB-Playoffs Accession)
70 – 92 Fos-sur-Mer
LNB TV
77 – 52 Roanne
LNB TV
07 juin (PROB-Playoffs Accession)
71 – 55 Lille
LNB TV
11 juin (PROB-Playoffs Accession)
68 – 72 Fos-sur-Mer
LNB TV
14 juin (PROB-Playoffs Accession)
76 – 70 Roanne
LNB TV

Classement Pro B

PROB – Classement à la 34ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Blois 80 27v - 7d
2 Roanne 77 26v - 8d
3 Orléans 74 25v - 9d
4 Fos-sur-Mer 71 24v - 10d
5 Lille 68 23v - 11d
6 Saint-Chamond 65 22v - 12d
7 Nancy 56 19v - 15d
8 Rouen 50 17v - 17d
9 Evreux 48 16v - 18d
10 Denain 48 16v - 18d
11 Aix-Maurienne 45 15v - 19d
12 Vichy-Clermont 42 14v - 20d
13 Nantes 36 12v - 22d
14 Caen 36 12v - 22d
15 Quimper 33 11v - 23d
16 Poitiers 33 11v - 23d
17 Le Havre 30 10v - 24d
18 Charleville-Mézières 18 6v - 28d

Matches TV

BILLETTERIE