Actualité

#30ansLNB –

Saison 2011-2012 : l'Elan Chalon voit triple

Pour célébrer les 30 ans de la LNB, nous vous proposons un retour sur les saisons passées. Alors que l'Elan Chalon joue les Finales LNB 2017, retour sur le seul titre de son histoire en 2011-2012, saison marquée par un triplé incroyable.

La photo du titre de l'Elan Chalon, champion de France 2012

Pro A

 

 

Champion de France : Elan Chalon
Finale : Chalon bat Le Mans : 95-76

L’Elan voit triple

48 victoires en 62 matches. Quatre finales. Trois trophées. C’est le formidable bilan de l’Elan Chalon sur la saison 2011-12. Une saison pour l’histoire.

La victoire de l’Elan est d’abord celle de la continuité. Des neufs joueurs majeurs de Greg Beugnot, entraîneur en place depuis 2003, huit sont reconduits lors de l’été 2011. Un tour de force pour ce club, troisième du précédent opus. Le seul changement concerne le poste d’arrière jusque-là tenu par Marquez Haynes. Un rookie en chasse un autre. Malcolm Delaney (1,90 m, 22 ans) issu de l’université de Virginia Tech ne va pas tarder à se faire un nom dans l’hexagone… et dans toute l’Europe.

Du fait de son vécu collectif, l’Elan a une longueur d’avance sur la plupart de ses concurrents. Très vite, les Chalonnais occupent les avant-postes en compagnie du BCM Gravelines-Dunkerque. A la trêve, les deux formations sont coleaders (11v-2d). Sur le front européen également, l’Elan, éliminé au tour préliminaire de l’Eurocup, déroule en EuroChallenge, emmené par un leader, Blake Schilb, au sommet de son art (17,4 points à 59,1%, 3,7 rebonds et 4,8 passes en coupe d’Europe).

Greg Beugnot et ses hommes ne vont pas rater leur premier grand rendez-vous de la saison, la Semaine des As disputée à Roanne. Après une démonstration de force en demi-finale face au SLUC Nancy (+40 !), l’Elan s’offre le BCM en finale (73-66). Blake Schilb rafle son premier trophée de MVP. La belle équipe chalonnaise avance sereinement vers les échéances de fin de saison, Final Four d’EuroChallenge, Coupe de France et Playoffs…

Un gros nuage en avril

Sauf que début avril, un fâcheux épisode fait vaciller le bel édifice. Au cours du match Chalon-Nanterre, Steed Tchicamboud, demande à quitter le terrain. Le ton monte entre le meneur, son coéquipier Malcolm Delaney et Greg Beugnot. Les Chalonnais finissent par s’incliner après double prolongation. Après le match l’entraîneur parlera d’un comportement « destructeur », le président Dominique Juillot de « trahison ». L’équipe est au bord de la rupture. Après quelques jours de statu quo, Steed Tchicamboud présente ses excuses. Affaire classée.

Trois semaines plus tard, les Chalonnais affrontent le Zenit Saint-Petersbourg en demi-finale de l’EuroChallenge. Blake Schilb est intenable (29 points à 11/15). L’Elan s’impose 84-69 et se qualifie pour la deuxième finale européenne de son histoire après celle de la Saporta en 2001. En face les individualités du Besiktas Istanbul sont trop fortes. Pops Mensah-Bonsu (26 points et 20 rebonds) et Zoran Erceg (25 points, 15 rebonds) dévastent tout dans les deux raquettes. Victoire du Besiktas 91-86. Son deuxième titre, l’Elan va le rafler à l’occasion de la finale de la Coupe de France – face à Limoges, comme l’année précédente. Ilian Evtimov fait feu de tout bois : 28 points dont 8 missiles à trois-points !

Pour son entrée en playoffs, Chalon retrouve la Chorale de Roanne qu’elle a déjà affrontée à cinq reprises dans la saison. Blake Schilb douche rapidement les espoirs des Choraliens : 32 d’évaluation au match aller, 35 au match retour !

Une demi-finale homérique

En demi-finale se présente la meilleure défense de Pro A, celle d’Orléans. Amara Sy est présenté comme l’arme anti-Blake Schilb. Et de fait, l’Amiral éteint l’Américain. L’équipe de Philippe Hervé pousse l’Elan à un match 3 au Colisée. Une belle que vont longtemps dominer les Orléanais. Cedrick Banks est dans un grand soir (21 de ses 29 points à la mi-temps). A 8 minutes de la fin, les visiteurs comptent 16 points d’avance (51-67). La fin de l’histoire pour Chalon ? Deux tirs à trois-points de Nicolas Lang et Malcolm Delaney relancent un semblant de suspense. Dans la foulée, Blake Schilb sort enfin de sa coquille. L’Elan grappille son retard. Puis passe devant sur un tir de Schilb. Egalité à 20 secondes de la fin. Marco Pellin se voit siffler un marcher sévère. Balle de match pour Blake Schilb, qui déborde Amara Sy, trouve le haut de la planche et donne la victoire à son équipe à deux secondes de la fin. Les Chalonnais ne le savent pas mais ils ont écarté leur plus solide adversaire sur la route du titre.

En effet, la finale à Bercy face au Mans sera à sens unique. L’Elan est trop fort pour le MSB. 52-28 à la mi-temps. 95-76 au final. Blake Schilb (20 points, 5 rebonds, 10 passes) rafle son troisième trophée de MVP. C’est le premier titre pour l’Elan. Le premier pour Greg Beugnot qui a enfin exorcisé ses cinq finales perdues avec l’ASVEL.

CLASSEMENT FINAL : Cliquez ici pour voir le classement

PLAYOFFS : Cliquez ici pour afficher les résultats des playoffs


Les faits marquants de la saison

Plusieurs stars françaises débarquent en LNB pendant le lock-out de la NBA. Tony Parker rejoint l’ASVEL en compagnie de son ami Ronny Turiaf. Nicolas Batum arrive à Nancy. Alexis Ajinça au HTV (puis à Strasbourg), Pape Sy à Gravelines-Dunkerque, Ian Mahinmi au Havre, Boris Diaw à Bordeaux en Pro B. Pendant les quelques semaines que va durer le lock-out, tous les projecteurs sont braqués sur le basket français.

Dans sa troisième saison à Cholet, Fabien Causeur franchit un cap. Débarrassé de ses pépins physiques, l’arrière passe de 7,9 points à 16,2 points par match. Et même 21,8 points de moyenne en Eurocup. MVP français sans discussion possible.

Evan Fournier (Poitiers) confirme qu’il est un futur grand. L’ailier de 19 ans termine 4e meilleur marqueur français de Pro A (14,0 points) et permet au PB86 de sauver sa peau en Pro A après un début de championnat catastrophique.

L’équipe de Hyères-Toulon, en grande difficulté, connaît un terrible trou d’air à partir de la mi-novembre : 20 défaites d’affilée pour les hommes d’Alain Weisz. Retour en Pro B pour le HTV après 11 saisons consécutives parmi l’élite.

Les récompenses individuelles :

Les autres compétitions

Coupe de France : Chalon-sur-Saône bat Limoges : 83-75

Semaine des As : Chalon-sur-Saône bat Gravelines-Dunkerque : 73-66

 

Pro B

Champion de France : Limoges

Après sept ans d’attente, le grand retour du CSP en Pro A a débouché sur une redescente immédiate. Aussi, pour son troisième passage dans l’antichambre (après 2000-01 et 2006-10), le club aux neuf titres de champion met les bouchées doubles. Frédéric Sarre est aux commandes d’une équipe surdimensionnée pour la division. Un shooteur d’élite, Kyle McAlarney. Un ex-international, Joseph Gomis, encore en Euroleague la saison précédente. Une demi-douzaine de Français de niveau Pro A (Aldo Curti, Raphaël Desroses, Jean-Michel Mipoka, Sambou Traoré, Fréjus Zerbo…). Un bon scoreur au poste 4 (Landon Milbourne) et puis, pour tenir le poste de pivot, rien moins que le meilleur joueur à l’évaluation du dernier opus en Pro A, le surpuissant Chris Massie !

Le CSP est une machine de guerre. Mais le club voisin de Boulazac a du répondant. Ce n’est qu’en février, après la signature d’un dernier renfort XXL, Nobel Boungou-Colo, que les Limougeauds prendront l’ascendant et décrocheront la (re)montée directe. Mais ce n’est pas fini. Les hommes de Fred Sarre, finalistes de la Coupe de France face à l’Elan Chalon, ont à cœur d’accrocher une bannière aux cintres de Beaublanc. A l’issue de deux séries très accrochées face à Evreux puis Fos-sur-Mer, ils se glisseront en finale à Bercy où ils prendront le meilleur sur Boulazac. Les supporters limougeauds ne l’imaginent sans doute pas, mais deux ans plus tard, leurs protégés seront de nouveau sur le toit de la Pro A.

 

Limoges

Limoges, Champion de France PRO B 2012

CLASSEMENT FINAL : Cliquez ici pour voir le classement

PLAYOFFS : Cliquez ici pour afficher les résultats des playoffs

Les récompenses individuelles :

par LNB
Source: LNB

Betclic Game Center

Calendrier Pro A

Équipe domicile Score Équipe extérieur
15 mai (34ème journée)
83 – 77 Bourg-en-Bresse
LNB TV
22 mai (Jeep ÉLITE - Playoffs)
68 – 81 Lyon-Villeurbanne
LNB TV
83 – 56 Nanterre
LNB TV
23 mai (Jeep ÉLITE - Playoffs)
99 – 97 Pau-Lacq-Orthez
LNB TV
79 – 75 Dijon
LNB TV
25 mai (Jeep ÉLITE - Playoffs)
67 – 72 Le Mans
LNB TV
70 – 77 Strasbourg
LNB TV
26 mai (Jeep ÉLITE - Playoffs)Pariez
18:30 Monaco
20:30 Limoges
27 mai (Jeep ÉLITE - Playoffs)Pariez
18:30 Lyon-Villeurbanne

Classement Pro A

Jeep® ÉLITE – Classement à la 34ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Monaco 74 25v - 9d
2 Strasbourg 71 24v - 10d
3 Le Mans 62 21v - 13d
4 Limoges 59 20v - 14d
5 Dijon 59 20v - 14d
6 Lyon-Villeurbanne 56 19v - 15d
7 Nanterre 56 19v - 15d
8 Pau-Lacq-Orthez 53 18v - 16d
9 Bourg-en-Bresse 50 17v - 17d
10 Levallois 48 16v - 18d
11 Le Portel 48 16v - 18d
12 Chalon/Saône 45 15v - 19d
13 Gravelines-Dunkerque 45 15v - 19d
14 Châlons-Reims 45 15v - 19d
15 Cholet 42 14v - 20d
16 Antibes 39 13v - 21d
17 Boulazac 36 12v - 22d
18 Hyères-Toulon 18 6v - 28d

Calendrier Pro B

Équipe domicile Score Équipe extérieur
18 mai (34ème journée)
91 – 81 Denain
LNB TV
77 – 91 Orléans
LNB TV
25 mai (PROB-Playoffs Accession)
68 – 60 Denain
LNB TV
77 – 62 Nancy
LNB TV
81 – 65 Saint-Chamond
LNB TV
112 – 110 Rouen
LNB TV
27 mai (PROB-Playoffs Accession)Pariez
17:00 Lille
18:00 Roanne
18:00 Fos-sur-Mer
28 mai (PROB-Playoffs Accession)Pariez
20:00 Orléans

Classement Pro B

PROB – Classement à la 34ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Blois 80 27v - 7d
2 Roanne 77 26v - 8d
3 Orléans 74 25v - 9d
4 Fos-sur-Mer 71 24v - 10d
5 Lille 68 23v - 11d
6 Saint-Chamond 65 22v - 12d
7 Nancy 56 19v - 15d
8 Rouen 50 17v - 17d
9 Evreux 48 16v - 18d
10 Denain 48 16v - 18d
11 Aix-Maurienne 45 15v - 19d
12 Vichy-Clermont 42 14v - 20d
13 Nantes 36 12v - 22d
14 Caen 36 12v - 22d
15 Quimper 33 11v - 23d
16 Poitiers 33 11v - 23d
17 Le Havre 30 10v - 24d
18 Charleville-Mézières 18 6v - 28d

Matches TV

BILLETTERIE