Actualité

Finale, épisode 1 –

L’Elan démarre fort

Dans un Colisée à la hauteur de l’événement, Chalon a fait l’effort en première mi-temps avant de contrôler (89-75).

*Chalon/Saône bat Strasbourg : 89-75 MVP : Lance Harris

Le film du match : un 25-6 rédhibitoire…

Quand Jérémy Nzeulie sent l’odeur d’une finale, il mute. Souvenez-vous en 2013, c’est notamment lui, en « facteur X », qui contribue à la sensation Nanterre face à… Strasbourg. Dans le premier quart-temps, face à une SIG pas complètement réveillée, l’arrière de l’Elan est fidèle à sa réputation : après un tir à trois-points, il ponctue une contre-attaque d’un de ses tomars dont il a le secret. Même si le score n’est évidemment pas définitif, ce 7-2 tout en testostérone donnera le ton du match (suivi d’un 14-0). Nzeulie inscrit 11 de ses 13 points dans les dix premières minutes et met son équipe sur les bons rails (25-6).


Le deuxième quart est du même tonneau, avec des blessures en prime, celle de Lacombe (commotion cérébrale) puis Murphy (cheville) et l’écart enfle (50-26). Les stats de la première mi-temps font mal aux yeux côté SIG : 10/32 aux tirs, 74-16 à l’éval… et sept joueurs en éval négative sur les dix entrants ! « Une absence totale », du propre aveu de Vincent Collet, qui s’est pris la tête plus d’une fois ce soir. Autre mauvaise nouvelle : Frank Ntilikina (3 fautes à la mi-temps), qui a étouffé les meneurs adverses lors des deux séries précédentes, ne parvient pas à limiter John Roberson (10/3/5 & 17 d’éval à la pause).

Même si la SIG parvient à se rapprocher dans les vingt minutes suivantes (57-46, 27e), elle ne passera jamais sous la barre des 10 points d’écart. Lance Harris (voir le record) se charge de tuer les derniers espoirs strasbourgeois, à coup de trois-points. « Chalon a largement dominé les débats, ça fait 1-0 », conclut Vincent Collet. « On reviendra dans cette série en redevenant ce que l’on est. » A voir si ses joueurs peuvent renverser des Bourguignons invaincus dans leur salle en Pro A depuis le 5 mars dernier.



Le record : 7/12 à trois-points pour Harris

C’était LE soir de Lance Harris. Ses stats : 27 points à 10/15, 9 rebonds pour 32 d’évaluation en 37 minutes. « Plus au top que cela, je ne sais pas comment on pourrait faire ! », lance même son coach en conférence de presse. Surtout, avec son 7/12 à trois-points, il établit le nouveau record LNB du plus grand nombre de trois-points réussi en finale. Pas mal pour un garçon qui n’avait pas scoré plus de 16 points dans ces playoffs, lors du match 4 à Levallois…



Le point blessure : Lacombe KO, Murphy pas prêt de revenir ?

Le choc a été rude et Paul Lacombe a mis un long moment à se relever. En première mi-temps, l’arrière strasbourgeois prend un sacré coup de coude et s’écroule sur le parquet. Verdict : un « trauma » d’après son entraîneur en conférence de presse, qui ne s’inquiétait pas plus que ça pour son guerrier… mais beaucoup plus pour Erik Murphy, victime d’une grosse entorse à la cheville et que l’on pourrait ne plus revoir de la série… Sale soirée pour la SIG.

La décla’ : « Je ne suis pas mécontent que l’écart final ne soit pas trop grand. Cela permettra aux gars de ne pas se relâcher. »

De Jean-Denys Choulet, en conférence de presse. « On a fait globalement ce qu’on souhaitait faire ce soir en particulier sur la 1ere mi-temps. On savait tous qu’on n’allait pas mettre deux fois 25 points à Strasbourg et que cela allait revenir. On n’a pas trop craqué en 2e MT. Je suis très satisfait du début de match. Laisser 6 points à Strasbourg dans le 1er quart-temps… En 2e mi-temps, on a coupé nos systèmes de jeu pour jouer nos un-contre-un. Cela a donné du jeu statique avec beaucoup de dribbles. Ce n’est pas ce que j’aime le plus. (Sur Moustapha Fall) Soit vous êtes capables d’arrêter Fall en un-contre-un, soit vous faites venir des joueurs en aide et Mous ressort des ballons. Ce soir, il n’a pas été transcendant dans ses un-contre-un. Je pense qu’il sera bien meilleur dans ses prochains matches. (Sur les deux joueurs blessés côté strasbourgeois) « On verra s’ils sont là au prochain match. Parfois quand il manque des éléments, une équipe se ressoude. Cela ne changera pas notre approche. »

Moustapha Fall : « A domicile, il faut prendre tous les matches. Cela a été notre objectif depuis le début des playoffs. Ils vont faire quelques ajustements et le match 2 sera beaucoup plus difficile que celui-là. On ne pensait pas qu’on allait développer aussi bien notre jeu d’entrée face à Strasbourg. Ils ont plus d ‘expérience que nous. Peut-être qu’ils ont ressenti de la fatigue. (Sur la défense de la SIG) Ils ont beaucoup aidé à l’intérieur. J’ai ressorti les ballons. A ce stade de la saison, on s’en fout des stats. Tant qu’on gagne, je m’en fous un peu. »

Mam’ Jaiteh : « Sur le début du match, on est ressorti sur l’euphorie du match contre l’ASVEL. On n’a pas su s’ajuster. Ce sont deux équipes totalement différentes. On est arrivé un peu trop confiant, trop confortables et on n’a pas su exécuter les consignes du coach. (touchés au moral) Non, on a la même motivation qu’on avait avant ce match. Il n’y a rien qui change. On sait juste qu’on perd la série 1-0. On sait qu’on a fait beaucoup d’erreurs sur lesquelles on va pouvoir travailler. (Comment limiter Fall ?) Il faut jouer physique avec lui, il n’y a pas d’autres solutions.

Vincent Collet : « On a vécu un cauchemar dans le  premier quart-temps, une absence totale. On a fait preuve d’une absence sidérante pendant 10 minutes. Tu peux t’attendre à tout sauf à cela. Tout le monde est rentré et rien n’a changé. Le rapport de force était totalement à sens unique. Est-ce le contre-coup de l’euphorie de vendredi ? Je ne sais pas. Cette absence a permis à Chalon d’entrer dans son match de la meilleure des façons. C’est dur de se remettre d’un 25-6. On a été K.O. en tant qu’équipe et K.O. au sens propre pour Paul Lacombe. Il a eu un petit trauma. Il va s’en remettre très vite. L’entorse d’Erik Murphy est plutôt très sérieuse. Cela va compliquer la donne sachant qu’ils ont une capacité intérieure. Fall a régné, il a été une plaque tournante. Je ne vois pas pourquoi on ne repartirait pas. L’écart ne veut pas dire grand-chose, Chalon a largement dominé les débats. Il faut qu’on trouve les ressources pour proposer quelque chose de différent, ce qu’on a commencé à faire en deuxième mi-temps (…) Chalon est une bonne équipe. Elle n’a pas besoin d’euphorie pour s’imposer. On parle souvent du trio mais j’ai parlé de Nzeulie à mon équipe. »

par LNB
Source: Charlotte Geoffray

Betclic Game Center

Calendrier Pro A

Équipe domicile Score Équipe extérieur
22 septembre (1ère journée)Pariez
20:00 Cholet
20:30 Monaco
20:30 Strasbourg
20:30 Châlons-Reims
23 septembre (1ère journée)Pariez
20:00 Gravelines-Dunkerque
20:00 Limoges
20:00 Bourg-en-Bresse
20:00 Pau-Lacq-Orthez
20:30 Boulazac
26 septembre (2ème journée)Pariez
19:00 Le Mans

Classement Pro A

PROA – Classement à la 34ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Monaco 89 30v - 4d
2 Chalon/Saône 80 27v - 7d
3 Nanterre 74 25v - 9d
4 Strasbourg 68 23v - 11d
5 Pau-Lacq-Orthez 65 22v - 12d
6 Paris-Levallois 59 20v - 14d
7 Le Portel 56 19v - 15d
8 Lyon-Villeurbanne 56 19v - 15d
9 Gravelines-Dunkerque 48 16v - 18d
10 Limoges 45 15v - 19d
11 Cholet 42 14v - 20d
12 Le Mans 42 14v - 20d
13 Dijon 36 12v - 22d
14 Antibes 36 12v - 22d
15 Hyères-Toulon 33 11v - 23d
16 Châlons-Reims 30 10v - 24d
17 Orléans 27 9v - 25d
18 Nancy 24 8v - 26d

Calendrier Pro B

Équipe domicile Score Équipe extérieur
22 septembre (Disneyland Paris Leaders Cup LNB)Pariez
20:00 Le Havre
20:00 Fos-sur-Mer
20:00 Caen
20:00 Denain
20:30 Roanne
23 septembre (Disneyland Paris Leaders Cup LNB)Pariez
20:00 Poitiers
26 septembre (Disneyland Paris Leaders Cup LNB)Pariez
20:00 Le Havre
20:00 Charleville-Mézières
20:00 Quimper
20:00 Saint-Chamond

Classement Pro B

PROB – Classement à la 34ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Bourg-en-Bresse 74 25v - 9d
2 Fos-sur-Mer 65 22v - 12d
3 Lille 62 21v - 13d
4 Boulazac 56 19v - 15d
5 Charleville-Mézières 56 19v - 15d
6 Nantes 53 18v - 16d
7 Le Havre 53 18v - 16d
8 Evreux 53 18v - 16d
9 Blois 50 17v - 17d
10 Poitiers 50 17v - 17d
11 Rouen 48 16v - 18d
12 Denain 45 15v - 19d
13 Saint-Chamond 42 14v - 20d
14 Vichy-Clermont 42 14v - 20d
15 Roanne 42 14v - 20d
16 Aix-Maurienne 39 13v - 21d
17 Saint-Quentin 39 13v - 21d
18 Boulogne-sur-Mer 39 13v - 21d

Matches TV

BILLETTERIE