Actualité

Pro A – J33 : retour –

Hold-up au Palais pour Nanterre et Schaffartzik !

Nanterre n’aura mené que 1’35 à Pau, mais son succès lui assure la 3e place et un quart face au PL. Pau et la SIG s’affronteront aussi en quart…

Heiko Schaffartzik (Nanterre 92)

L’affiche du dimanche 14 mai

Nanterre  bat *Pau-Lacq-Orthez : 73-71 MVP : Heiko Schaffartzik

« Les coquins », s’est exclamé David Cozette quand Nanterre, mené pendant 38 minutes et 30 secondes, lors de cet ultime match de la 33e journée, s’est subrepticement glissé devant Pau-Lacq-Orthez pour l’emporter finalement 71-73, grâce à « Monsieur » Heiko Schaffartzik, effectuant d’abord une joli feinte de torero pour éviter une première faute à 4’’ du buzzer, gagnant ainsi un peu de temps, pour se retrouver sur la ligne des lancer-francs, à +1, avec seulement une seconde et 5 dixièmes à jouer. Malin, l’Allemand allait ensuite mettre son premier tir de réparation, puis rater volontairement le second, privant le coach Palois de son dernier temps-mort et d'une remise en jeu au milieu de terrain, obligeant ainsi l’Elan Béarnais à se retrouver sous son propre panneau avec trop peu de temps pour tenter un tir…

Un véritable hold-up au Palais réalisé par ces diables de Nanterriens, leur permettant de sécuriser définitivement une troisième place de la saison régulière en abordant la dernière journée avec une victoire d’avance et le point-average (+4) sur la SIG. Dès avant cette dernière journée, Nanterre connaît donc son classement final – 3e, leur meilleure place après la 2e récoltée à l’issue de la saison régulière 2014-15 – et son adversaire en quart-de-finale : le Paris Levallois, déjà assuré de terminer 6e. Le derby francilien opposant Nanterre 92 au PL, programmé sur SFR Sport 2 mardi soir, risque donc d’être un match de dupe, mais aussi l’occasion pour Pascal Donnadieu d’intégrer Suleiman Braimoh (2,03 m, 27 ans), le « joker » américano-nigérian venu de Krasnoïarsk, tout juste sacré meilleur sixième homme de la VTB League.

Des Franciliens aux abonnés absents en début de match…

Pourtant, Nanterre 92 n’était pas dans le 64 à l’entame de cette ultime rencontre de l’avant-dernière journée de Pro A. Brouillonne en attaque et totalement dépassée en défense sur les fameux pick-n-rolls Cooper-Koffi, les Franciliens se retrouvaient très vite largués à une dizaine de points (21-11). La faute à un D.J. Cooper régalant toute la première mi-temps (8 pts à 4/5, 6 passes et déjà 16 d’évaluation), en servant un Alain Koffi de gala (14 points à 7/8 après 10 minutes, 20 points à 10/15, 9 rebonds et 26 d’évaluation sur le match), puis un Jean-Michel Mipoka adroit de loin (9 pts avec un joli 3 sur 4 derrière l’arc à la mi-temps).

« Une entame de match beaucoup trop soft à mon goût », notait Pascal Donnadieu à la pause, « quand on n’est pas agressifs sur les joueurs comme D.J. Cooper, forcément, on mange. On a pris 43 points en une mi-temps, c’est beaucoup trop pour espérer quoi que ce soit. » Résultat, Nanterre, dominé 57-34 au niveau de l’évaluation après 20 minutes, pouvait s’estimer heureux de ne compter que 10 points de retard au coup d’envoi de la deuxième période (43-33). Surtout que les trois autres US de Pau (Pinero, Cox et Robinson), ne cumulaient que… deux petits points après 20 minutes !

Et Pau faillit tuer le match…

Cinq minutes à peine plus tard, Cox et Robinson avaient inscrits 12 points de plus et Nanterre, toujours brouillon, se retrouvait dans les cordes (59-43, 27e). Heureusement pour les ex-JSF, trois paniers primés de suite d’Heiko Schaffartzik dans les deux dernières minutes allaient maintenir son équipe dans le match après 3 quart-temps (63-54). Le tout, avec un Spencer Butterfield hors du coup (2 points à 1 sur 2), perturbé par les fautes récoltées en défendant sur les post-up de John Cox.

Alain Koffi au dunk

Les deux équipes ne marquaient plus pendant de longues minutes, Nanterre contrôlant mieux Cooper (9 points, mais à 0/6 à 3-pts, 11 rebonds et 11 passes pour D.J., à un petit point d’un 4e triple-double dans la saison), et les Franciliens grignotaient leur retard (67-61, 36e), obligeant Eric Bartécheky à prendre un temps-mort. Puis à -2 (67-65, 3’10) suite à une faute antisportive sur Mykal Riley, et deux contres et deux dunks rageurs d’un Mathias Lessort jusque-là totalement dominé par Koffi.

…mais Heiko Schaffartzik entérine le hold-up !

Et sur un nouveau 3-points de Schaffartzik, Nanterre repassait devant (67-68, 1’35) pour la toute première fois du match, puis 67-70 après deux lancer-francs de Chris Warren (1’13).  Robinson égalisait de loin (70-70, 1’), mais Chris Warren trouvait la faille pour redonner l’avantage à Nanterre (70-72, 45’’). D.J. Cooper, épuisé et effacé sur la fin de match, ratait alors un lancer sur deux à 35’’ du buzzer, puis sur un tir raté de Butterfield, Lessort allait chercher le rebond offensif qui tue. La suite, vous la connaissez, Pascal Donnadieu s’assurant que la balle arrive dans les mains d’Heiko Schaffartzik sur la remise en jeu post temps-mort, le Q.I. basket et le sang froid de l’Allemand - auteur de 16 de ses 20 points et de 4 de ses 6 passes décisives dans les 12 dernières minutes -, faisant le reste…

 

Le discours d’après-match de Pascal Donnadieu

« Contrat rempli, puisqu’on est sûr d’être 3e mathématiquement grâce à cette victoire. Mais il faut se servir des deux mi-temps disputées ce soir. En 1ère mi-temps, on n’y est pas, ni dans l’intensité, ni dans l’énergie. Et ça fait quelques matches que c’est comme ça. Mais ce que vous avez fait aux 3e et 4e quart-temps, c’est exactement comme ça qu’on doit jouer. Là, on a défendu très bien. Et on ira loin si on défend ! On se démerdera toujours pour mettre des points, mais il faut qu’on défende sinon on ne peut pas exister. »

 

D.J. à un petit point du record all-time

On le sait, D.J. Cooper, déjà auteur de trois triple-double cette saison, est déjà revenu à hauteur de Ricardo Greer, les deux joueurs étant les seuls dans l’histoire de la LNB à en compter autant. Et ce soir, D.J., plus que probable MVP de la saison, est passé à un cheveu d’en réaliser un 4e, terminant le match à 9 points, 11 rebonds et 11 passes décisives (24 d’évaluation). A un point plutôt, celui lâché sur la ligne des lancer-francs, à 35 secondes de la fin, et qui aurait permis aux Palois d’égaliser à 72 partout. Et si l’on ne jurerait pas que Cooper soit encore en Pro A l’an prochain, il lui reste la 34e journée (à Dijon), et – au moins – deux matches de Playoffs face à la SIG, pour dépasser Ricardo…

Le (presque définitif) tableau des quarts

Monaco (1) vs ASVEL ou Le Portel (8)

Strasbourg (4) vs Pau-Lacq-Orthez (5)


Chalon (2) vs ASVEL ou Le Portel (8)

Nanterre (3) vs Paris Levallois (6)

En gras, les équipes certaines d'avoir l'avantage du terrain

L'ASVEL et Le Portel sont à égalité (18V-15D), mais Le Portel possède le point-average particulier face à Lyon-Villeurbanne (+13).

Strasbourg est pour le moment 4e (23-10), à une victoire de Nanterre (24-9), mais ne peut rattraper les Franciliens (+4 de point-average pour Nanterre sur la SIG). Pau-Lacq-Orthez est à une longueur derrière la SIG (22-11), mais ne peut pas non plus repasser devant les Alsaciens (-1 au point-average particulier).

Le classement à l'issue de la 33e journée

Les matches décisifs de la dernière journée

Châlons-Reims - ASVEL

Cholet - Le Portel

Les résultats du samedi 13 mai
Strasbourg bat *Le Portel : 77-70 MVP : Erik Murphy
*Monaco bat Nancy :
97-89 MVP : Dee Bost
*Le Mans bat Châlons-Reims :
91-83 MVP : Ryan Pearson
Dijon bat *Orléans :
86-76 MVP : Brandon Peterson
Cholet bat *Gravelines-Dunkerque :
78-73 MVP :
Gary Bell

Les résultats du vendredi 12 mai

Lyon-Villeurbanne bat Antibes : 75-65 MVP : Charles Kahudi

Chalon-sur-Saône bat *Paris Levallois : 85-83 MVP : Cameron Clark

Hyères-Toulon bat Limoges : 82-71 MVP : David Michineau

par LNB
Source: Eric Traversié

Betclic Game Center

Calendrier Pro A

Équipe domicile Score Équipe extérieur
05 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
80 – 60 Strasbourg
LNB TV
06 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
76 – 71 Monaco
LNB TV
07 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
82 – 89 Strasbourg
LNB TV
08 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
83 – 94 Monaco
LNB TV
09 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
79 – 85 Le Mans
LNB TV
13 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
81 – 77 Le Mans
LNB TV
15 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
77 – 87 Le Mans
LNB TV
18 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
84 – 72 Monaco
LNB TV
20 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
69 – 78 Monaco
LNB TV
24 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)Pariez
18:30 Le Mans

Classement Pro A

Jeep® ÉLITE – Classement à la 34ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Monaco 74 25v - 9d
2 Strasbourg 71 24v - 10d
3 Le Mans 62 21v - 13d
4 Limoges 59 20v - 14d
5 Dijon 59 20v - 14d
6 Lyon-Villeurbanne 56 19v - 15d
7 Nanterre 56 19v - 15d
8 Pau-Lacq-Orthez 53 18v - 16d
9 Bourg-en-Bresse 50 17v - 17d
10 Levallois 48 16v - 18d
11 Le Portel 48 16v - 18d
12 Chalon/Saône 45 15v - 19d
13 Gravelines-Dunkerque 45 15v - 19d
14 Châlons-Reims 45 15v - 19d
15 Cholet 42 14v - 20d
16 Antibes 39 13v - 21d
17 Boulazac 36 12v - 22d
18 Hyères-Toulon 18 6v - 28d

Calendrier Pro B

Équipe domicile Score Équipe extérieur
27 mai (PROB-Playoffs Accession)
60 – 73 Fos-sur-Mer
LNB TV
28 mai (PROB-Playoffs Accession)
77 – 76 Orléans
LNB TV
30 mai (PROB-Playoffs Accession)
85 – 86 Rouen
LNB TV
02 juin (PROB-Playoffs Accession)
83 – 36 Lille
LNB TV
79 – 75 Rouen
LNB TV
04 juin (PROB-Playoffs Accession)
70 – 92 Fos-sur-Mer
LNB TV
77 – 52 Roanne
LNB TV
07 juin (PROB-Playoffs Accession)
71 – 55 Lille
LNB TV
11 juin (PROB-Playoffs Accession)
68 – 72 Fos-sur-Mer
LNB TV
14 juin (PROB-Playoffs Accession)
76 – 70 Roanne
LNB TV

Classement Pro B

PROB – Classement à la 34ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Blois 80 27v - 7d
2 Roanne 77 26v - 8d
3 Orléans 74 25v - 9d
4 Fos-sur-Mer 71 24v - 10d
5 Lille 68 23v - 11d
6 Saint-Chamond 65 22v - 12d
7 Nancy 56 19v - 15d
8 Rouen 50 17v - 17d
9 Evreux 48 16v - 18d
10 Denain 48 16v - 18d
11 Aix-Maurienne 45 15v - 19d
12 Vichy-Clermont 42 14v - 20d
13 Nantes 36 12v - 22d
14 Caen 36 12v - 22d
15 Quimper 33 11v - 23d
16 Poitiers 33 11v - 23d
17 Le Havre 30 10v - 24d
18 Charleville-Mézières 18 6v - 28d

Matches TV

BILLETTERIE