Actualité

Grand Format –

Yarou a tourné

En difficulté la saison dernière, Mouphtaou Yarou (2,04 m, 25 ans) s’éclate cette année avec Le Mans.

Coleader à une journée de la fin de la phase aller et qualifié pour la Leaders Cup en février prochain, Le Mans réalise jusqu’à présent un très bon parcours dans ce championnat de Pro A. Les arrivées de Pape-Philippe Amagou, Mickaël Gelabale et Tywain McKee ont amené talent et expérience à ce groupe à l’intersaison et l’alchimie a pris rapidement sous la houlette de coach Kunter. Mais un autre élément explique l’actuel classement du MSB, à savoir l’excellent début de saison de Mouphtaou Yarou.

Pivot titulaire 13 fois en 15 matches, le béninois, 2e temps de jeu de l’effectif (30 minutes) produit la meilleure évaluation du groupe à égalité avec McKee, depuis le départ de Robert Dozier. Un joueur pas forcément très flashy mais ultra important dans le dispositif manceau.

J’ai la confiance du coach et la venue de joueurs comme Mike Gelabale ou Pape-Philippe Amagou, qui ont une grosse expérience dans cette ligue m’aide beaucoup », témoigne l’intéressé. « Je me suis adapté à la vie en France.

Elu joueur du mois de décembre tout récemment, Yarou est au sommet de sa forme en ce moment et tous les supporters manceaux s’en félicitent. Pourtant, la saison dernière, l’homme avait eu bien du mal à s’imposer. Ses statistiques version 2014-15 (7,3 pts, 5,5 rbds, 9,8 d’évaluation) n’ont d’ailleurs pas grand-chose à voir avec celles de cette année (8,9 pts, 10,4 rbds, 14,4 d’éval). En clair, pour Yarou, la roue a tourné.

Bien sûr, quand on regarde les statistiques, on voit une progression importante de Mouph », reconnaît Erman Kunter, le technicien du MSB. « Cette année, il est arrivé début août et il a fait toute la préparation avec nous ce qui était vraiment important car la saison dernière, il était arrivé en retard et avant cela n’avait pas joué depuis janvier.

Signé pour deux ans à l’été 2014, « Mouph » est longtemps passé pour une erreur de casting aux yeux de beaucoup. Mais il démontre aujourd’hui que le choix du MSB était le bon.

« On parle quand même d’un gabarit de 120 kilos »
Erman Kunter

 

Une grosse présence physique sous le cercle

 

Un an et demi plus tôt, une page se tournait au Mans Sarthe Basket : J.D. Jackson quittait le club après six ans de bons et loyaux et service et le pivot emblématique des dernières années, J.P. Batista en faisait de même. Pour lui succéder, le staff jette alors son dévolu sur un jeune béninois, passé par le système universitaire américain et qui vient de réaliser une première expérience convaincante en Europe avec le club serbe de Kragujevac, avec qui Yarou termina meilleur rebondeur et meilleure évaluation du premier tour de l’Eurocup. Seul problème, l’homme a quitté la Serbie fin décembre et n’a plus joué depuis. En outre, son arrivée en France est retardée par des problèmes de visa et ce n’est qu’en fin de préparation qu’Erman Kunter récupère un pivot qu’il n’a pas choisi car signé avant que le coach turc ne débarque dans la Sarthe. Le joueur est donc un peu rouillé et lesté de sept à huit kilos superflus.

Avec les intérieurs, c’est toujours plus long pour se remettre en forme, on parle quand même d’un gabarit de 120 kilos », rappelle Kunter. « Il a pris du temps pour retrouver son poids normal et retrouver ses jambes, ses appuis… C’est pour ça qu’en début de saison dernière, ce n’était pas très brillant, honnêtement.

Le joueur va cependant surmonter ce handicap à force de travail, son gros point fort d’après son coach qui loue son éthique personnelle.

Il est vraiment très concentré et il commande toujours des choses pour le basket : pour le gainage, il a ses propres cordes à sauter… C’est un bosseur. Il a fait beaucoup d’entraînement supplémentaire avec le préparateur physique et ça l’a aidé beaucoup en début de saison dernière.

Mi-décembre, ses productions commencent déjà à remonter, avant d’être à nouveau perturbées par une entorse au genou. Mais en mars 2015, Yarou remonte une nouvelle fois la pente et termine même la saison avec des chiffres intéressants, notamment en playoffs (12,8 d’évaluation).

« On parlait beaucoup d’Amara Sy au Bénin »

 

Yarou brille aujourd'hui dans cette Pro A qu'il regardait à la télé adolescent

 

Et cette saison, c’est celle de l’explosion. Physique, intense, fort mentalement, Yarou apporte ses qualités au groupe manceau avec en point d’orgue sa faculté innée du sens du rebond. Avec 10,4 prises en moyenne, il est même le meilleur de la Pro A dans ce domaine, et de loin. Sa moyenne au scoring est moins impressionnante mais n’allez pas croire que l’homme est emprunté en attaque, lui qui tournait tout de même à plus de 17 points en Eurocup lorsqu’il jouait en Serbie.

En Serbie, on avait une équipe différente et le coach me demandait de scorer beaucoup, ce que je faisais », détaille-t-il. « Mais au Mans, on n’a pas besoin que je score autant, on a beaucoup de bons scoreurs avec notre Tywain McKee, Chris Lofton, Romeo Travis… Pour avoir une équipe, on a besoin de plusieurs éléments et l’élément dont cette équipe a besoin au poste de pivot, c’est quelqu’un qui amène du physique, qui prend des rebonds et qui donne du rythme. Tout ce qu’on doit faire pour gagner je suis prêt à le faire et j’en suis très content.

Arrivé sur le tard au basket dans son Bénin natal, vers l’âge de 14 ans, le garçon issu d’une famille de 13 frères et sœurs – il porte d’ailleurs le numéro 13 en leur honneur – s’est perfectionné aux Etats-Unis avant de passer pro en Europe. Mais il n’est certainement pas encore au bout de son potentiel.

Ce n’est pas un gros athlète mais de toute façon, s’il était athlétique avec son physique, il ne serait pas là mais en NBA », estime Erman Kunter. « Les intérieurs progressent plus lentement que les extérieurs parce que ce sont des joueurs indirects, ils ont besoin de l’organisation pour avoir le ballon alors que les extérieurs, eux, ont le ballon en main dès le début de l’action. C’est pour ça qu’il a encore beaucoup de marge de progression. Avec son gabarit, il va progresser jusqu’à 30 ans au moins.

En attendant, et à seulement 25 ans, Mouphtaou Yarou est déjà bien installé dans cette Pro A qu’il regardait à la télé auparavant.

La Pro A était beaucoup diffusée au Bénin quand j’étais jeune. Je l’ai beaucoup suivie, notamment Amara Sy, on parlait beaucoup de lui, il est d’origine malienne, ce n’est pas très loin du Bénin.

Aujourd’hui, il est probable qu’au Bénin, on parle beaucoup de Mouphtaou Yarou, l’enfant du pays qui a bien réussi.

par LNB
Source: ©DOMINIQUE BREUGNOT/MSB

Betclic Game Center

Calendrier Pro A

Équipe domicile Score Équipe extérieur
25 septembre (1ère journée)
73 – 71 Strasbourg
LNB TV
26 septembre (1ère journée)
75 – 70 Dijon
LNB TV
30 septembre (2ème journée)Pariez
20:30 Hyères-Toulon
01 octobre (2ème journée)Pariez
18:30 Limoges
19:00 Chalon/Saône
20:00 Orléans
20:00 Pau-Lacq-Orthez
20:00 Le Portel
20:00 Châlons-Reims
02 octobre (2ème journée)Pariez
18:30 Lyon-Villeurbanne

Classement Pro A

PROA – Classement à la 1ère journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Chalon/Saône 100 1v - 0d
2 Nanterre 100 1v - 0d
3 Monaco 100 1v - 0d
4 Antibes 100 1v - 0d
5 Hyères-Toulon 100 1v - 0d
6 Paris-Levallois 100 1v - 0d
7 Limoges 100 1v - 0d
8 Pau-Lacq-Orthez 100 1v - 0d
9 Le Mans 100 1v - 0d
10 Strasbourg 0 0v - 1d
11 Cholet 0 0v - 1d
12 Dijon 0 0v - 1d
13 Nancy 0 0v - 1d
14 Gravelines-Dunkerque 0 0v - 1d
15 Châlons-Reims 0 0v - 1d
16 Lyon-Villeurbanne 0 0v - 1d
17 Le Portel 0 0v - 1d
18 Orléans 0 0v - 1d

Calendrier Pro B

Équipe domicile Score Équipe extérieur
27 septembre (Disneyland Paris Leaders Cup PROB)
73 – 86 Nantes
LNB TV
87 – 83 Aix-Maurienne
LNB TV
67 – 61 Vichy-Clermont
LNB TV
66 – 74 Evreux
LNB TV
84 – 69 Charleville-Mézières
LNB TV
93 – 87 Lille
LNB TV
30 septembre (Disneyland Paris Leaders Cup PROB)Pariez
20:00 Charleville-Mézières
20:00 Aix-Maurienne
20:30 Evreux
01 octobre (Disneyland Paris Leaders Cup PROB)Pariez
20:00 Vichy-Clermont

Classement Pro B

PROB – Classement à la
Pos Équipe % Victoire Résultats

Matches TV

BILLETTERIE

  • Pau-Lacq-Orthez
    Lyon-Villeurbanne

    PROA, 3ème journée

    Le 08 oct. 2016 à 18h30

    A partir de 6€

    Achetez votre place
  • Gravelines-Dunkerque
    Paris-Levallois

    PROA, 2ème journée

    Le 03 oct. 2016 à 20h30

    A partir de 8,90€

    Achetez votre place
  • Nanterre
    Orléans

    PROA, 2ème journée

    Le 01 oct. 2016 à 20h00

    A partir de 5€

    Achetez votre place
  • Orléans
    Strasbourg

    PROA, 3ème journée

    Le 08 oct. 2016 à 20h00

    A partir de 6,20€

    Achetez votre place